Guide de Haute Montagne
Genève   Chamonix
  

Votre guide     Alpinisme     Ski     Escalade     Canyon     Via

Cascade     Voyages     Formation     Tarifs et conditions

     Mont Blanc     Blog     Liens     Livre d'or     Planning     Photos

 

 
DECEMBRE 2017
Ski de rando Chamonix: la dernière de l'année...

Partie la belle poudreuse, qu'importe le soleil est là et tandis que chacun s'affaire à la préparation du réveillon, je profite encore de la solitude de la montagne.
Ski de rando: pow pow d'anthologie à l'Aiguillette!!

La sortie de l'année! 50cm de fraîche dans une face large sans trace. Marie n'en revient pas tellement c'est bon!
Ski de rando: la peuf de Noël!!!

Trace profonde à refaire ce matin mais que de beauté dans la forêt avec toute cette neige qui vient recouvrir les arbres.

La descente sera royale avec une neige qui autorise toutes les possibilités à travers bois!
Ski de rando: combe de la Vogealle

Une petite dernière de bon matin avant les fêtes de Noël. Plaisir de profiter du levé du soleil sur l'Aiguille Verte...

La combe versant nord s'est révélée délicieusement poudreuse même si un peu trafolée.
Ski de rando: Aiguillette des Houches, face sud-ouest

Après une montée esthétique sur une petite arête face aux aiguilles de Chamonix, nous étions seuls dans cette très belle face avec ses pentes larges et de jolies sections en poudreuse!

Le chien de Béber a eu du courage pour cette jolie boucle, il va bien dormir!!
Ski de rando: Tête de Balme

Un peu de cardio avec Stéph et Béber pour se remettre en forme. Toujours dure la reprise mais c'est plus facile de cracher ses poumons avec les copains et en disant des conneries!!
Ski de rando: Aiguille des Posettes

Collective aux Posettes avec Béber, Gaby, Stéph et Serge. Ici on croise le tout Chamonix!

A noter de bonnes conditions hors pistes sur les versants nords dans les couloirs côté Vallorcine.
Ski de rando: Aiguillette des Houches

Une valeur sûre qui offre un large choix sur les itinéraires de descente sans compter le panorama grandiose sur le massif du Mont Blanc et un final à la Samivel...
Ski de rando Chamonix

Le froid perdure et ça a encore posé. Et une semaine de beau annoncé. Idéal pour se remettre sur les skis!
Ski de rando aux Houches

Cette fois ça y est, l'hiver est bien là avec de la neige en abondance. Cela faisait déjà qauelques années qu'on attendait ça!

Reprise en douceur de la rando avec Stéph en profitant d'une montée buccolique à travers bois.
Adieu Yoyo...



Johann Paul, que j'avais surnommé Salamander Yoyo suite à ses prouesses de grimpeur, nous a quitté cette semaine lors d'une séance d'entraînement sur le mur d'escalade d'Innsbruck. Son grand coeur a cessé de battre alors qu'il était encore au bout de la corde. Quelle ironie de mourir en grimpeur si près de chez soi pour ce grand voyageur et fin connaisseur des Alpes.

Que de souvenirs avec toi mon ami, tant de sommets réussis, de bivouacs partagés, de journées passées ensemble à gravir les cîmes et à parcourir l'Europe. Plus de 5 mois au total encordés avec toi. Les lecteurs réguliers de ce blog t'auront sans doute reconnu d'autant que c'est toi parfois qui le mettait à jour dans un français quasi parfait!
Que de chemin parcouru depuis nos premières courses dans la Bernina jusqu'à réaliser ton grand rêve l'an passé avec l'ascension des Grandes Jorasses par la très difficile arête de Tronchey. Au fil des courses, amitié et confiance s'étaient installées jusqu'à pouvoir réaliser avec toi les plus grandes courses de ma carrière de guide, toujours animé par un souci historique et esthétique mais aussi personnel en suivant parfois les traces de ton frère, disparu lui aussi trop tôt.

Une pensée émue pour ta famille que tu m'avais présentée et qui m'avait souvent reçu chez vous à Innsbruck...

Ruhe in Frieden mein Freund
!
NOVEMBRE 2017
La Melette: La Bougie

Un secteur méconnu et isolé des Calanques. Impression de solitude et d'espace sur cette falaise qui nous réserve quelques perles d'escalades et des longueurs de 45m sur du rocher neuf.
Morgiou: Crêt Saint Michel

Joli secteur sympathique sur les hauteurs du port de Morgiou. De très belles longueurs en rocher blanc très abrasif avec même quelques petites colonettes.

Et de franches rigolades entre copains avec Stéph, Axel, Francis et Serge...
Calanques: Les Goudes, La Paroi Jaune

Dernier trip grimpe de l'inter-saison avec Stéphane.

Tandis qu'une dépression traverse toute la France, comme souvent Marseille se trouve épargné. L'occasion de découvrir la Paroi Jaune des Goudes, à mon sens la plus belle falaise des Calanques!

On y trouve de superbes grandes longueurs raides en rocher coloré avec un zeste d'engagement, tout ce que j'aime!
Bionnassay

Finalisation de nos petits projets respectifs avec Michael sur de superbes envolées jusqu'à 40m! Du pur plaisir!!!
Ski de rando: Mont Joly 2525m

Les premières neiges sont arrivées et en quantité suffisantes pour partir skis aux pieds. Certes la sous couche n'est pas épaisse et il faut mieux éviter les sections en rochers. Attention donc à la partie sommitale mais sinon la neige est tombée sans vent et avec ces tempêratures froides, elle ne transforme pas.

Un régal de poudreuse! Prometteur pour la suite de la saison...
Falaise de Bionnassay

Il était temps de présenter à Micha et Marie le site d'hiver de notre région. Une valeur sûre en ces jours de temps clair et ensoleillé. La falaise devient vite un four, escalade torse nu de rigueur alors qu'il fait -9°c dans la vallée!!

Parafit pour réaliser de beaux projets...
Cancéou (Morgiou): Paroi du Levant

Retour à une escalade plus moderne et sportive pour finir ce trip. Nous visitons la célèbre paroi du Cancéou sous des tempêratures glaciales. La face est magnifique et prometteuse de grands moments grimpesques!

Bizzarement le rocher n'est pas si bon que ça, beaucoup de bricolage pour consolider les prises qui n'attendent que nous pour partir dans les flots... L'escalade très raide demande ainsi pas mal de détermination et JB en sort rincé!

A refaire par une autre voie...
Tour Save: La Coryphène

Un autre monument historique du massif, là aussi grande ambiance avec un accès aventureux et une arrivée au pied de la voie grâce à un lancer de corde!

S'en suivent trois magnifiques longueurs à protéger au-dessus de la mer. Puis quelques ressauts moins aériens jusqu'à la très belle longueur sommitale tout en concrétions où le jeu sera de ne pas céder à la tentation de prendre les spits d'une voie plus récente équipée juste à côté.
Castelvieil: voie du Bidule

Seulement 150m pour ce myhte des Calanques mais une ambiance énorme au-dessus des flots déchaînés!!

Après les biens nommés rappels sans retour ou le jeu consiste à ne pas mouiller la corde, pas le choix il va nous falloir remonter cette grande paroi déversante composée d'un rocher chipseux! Pour l'occasion les coinceurs sont à l'honneur et la voie se protège plutôt bien. Attention à ne pas trop faire confiance aux pitons en place rongés par le sel marin... Etonnament peu d'artif et un joli pendule pour JB qui s'envole avec un pitont!

Une très belle voie, félicitations aux ouvreurs qui ont eut le courage de s'attaquer à la grande fissure dans le toit horizontale.
Calanque de Port Miou (Cassis)

Site facilement accessible à deux pas du port de Cassis, pratique pour se dérouiller après une journée sur la route. Rien de majeur mais les cotations gentilles et fantaisistes donnent l'impression d'être bons!
Couloir Samson (Verdon): L'Offre

Encore une voie indémodable, le pendant de "La Demande" à l'Escalès, avec un départ au ras de l'eau dans l'encaissement entre deux immenses parois.

Après la traversée des tunnels et un départ facile, une traversée délicate va mettre les nerfs de Joëlle a rude épreuve, celle-ci se voyant déjà penduler dans l'abîme! Mais ouf elle réussi à passer et désormais la voie est en ligne droite.

Le rocher est usé par des générations de grimpeurs mais avec un peu de marge on y pense pas. Dans la dernière renfougne il ne s'agira pas de traîner car les premières gouttes de pluie arrivent, quel timing! Encore une jolie descente aventureuse par la Baume aux Pigeons et Joëlle qui est au ange pourra savourer cette redécouverte des gorges. Un must de l'escalade mondial où il faudra revenir avec Dom!!
Escalès: Les Dalles Grises

Deuxième voie du jour sur une escalade ultra classique en dalle. Quelle ambiance ce vide et tous ces vautours qui nous survolent...
Escalès (Verdon): La Dérobée

En route pour le secteur mythique de l'Escalès, si impressionant que d'abord Joëlle en perd son latin dans les rappels. Fort heureusement elle se reprend et m'évite une longue remontée sur corde!

S'en suit une escalade typée à l'ancienne dans de grands dièdres un poil patiné. Il nous faudra même utiliser la plus haute branche d'un arbre pour dépasser un surplomb, attention ça plie!!
Galetas (Verdon): voie Hissage Nocturne

Une superbe entrée en matière pour découvrir les gorges. Joëlle s'en donne à coeur joie sur les énormes gouttes d'eau et ce rocher si bien sculpté.

Dès la descente, les rappels en fil d'éraignée surplombant le canyon nous mettent dans l'ambiance. Joëlle surmotivée prend d'emblée la tête de la cordée jusqu'à la grande traversée supérieure, elle aussi bien impressionnante... Heureusement les touristes dans les pédalos sont là pour l'encourager!
OCTOBRE 2017
Sormiou

Mistral très fort ce jour mais nous arriverons à nous mettre à l'abri du vent sur le chemin de Sormiou avec un joli secteur au rocher tout neuf.

Axel pourra alors s'arracher les doigts et raler sur sa mère à l'assurage tandis que Stéph fanfaronne et essaye de coacher Julia...
Baou de 4 Ouro (Toulon)

Falaise historique et emblématique de Toulon, le spot d'entraînement du célèbre Blond: Patrick Edlinger.

L'occasion de répéter quelques unes des voies majeures qu'il a ouverte: escalades de qualité sur de grands murs avec toujours de l'ambiance. Il faut grimper entre les clous! Francis fait moins le malin...

Et quelle vue sur Toulon et la mer!
Calanque de Figuerolles -Trou du Diable (La Ciotat)

Petit spot bien sympathique où il est possible de faire de jolies traversées au ras des flots. Ambiance grand large!

Et une symphonie de couleurs au Trou du Diable avec un spot en dévers démentiel!
Les Goudes (Calanques Marseille)

Retrouvailles avec Stéphane et sa petite famille sur un joli secteur des Goudes abrité du mistral et bien ensoleillé.

Tandis que Stéph enseigne les rudiments de la technique à Amélie et Axel, Marie cocoone bébé Alice et Francis tente de se souvenir comment ça marche l'escalade!

Pour ma part je prend un grand plaisir dans de jolies dalles raides à micro-prises demandant de la détermination...
Calanque d'En Vau: traversée Gary Emming

La mythique traversée au ras de l'eau ouverte par l'américain Gary Emming qui pratiquait déjà le deep water soloing en 1967!

Départ de la plage d'En Vau jusqu'à l'éperon de l'Arche pour un total de plus de 200m de grimpe jusqu'à 6b+.

Je ferai même quelques tentatives d'une intégrale au ras de l'eau jusqu'à la voie de l'Arche mais je finirai à l'eau et elle n'est pas chaude avec ce mistral!! Cette dernière semble extrême et pas encore réalisée...
Sainte Victoire, les 2 Aiguilles

Un après-midi sous le soleil de Provence pour commencer nos vacances dans le Sud. Nous y retrouvons Estelle et Sébastien avec qui nous allons pouvoir expérimenter des voies exigentes et techniques.

Et même si le premier point est parfois à 10m du sol, des perles d'escalade sont à découvrir...
Roc Dément

Premier 7a à vue pour Micha, bravo!! Ca sent la pizza!!!

Du coup, il tente une montée dans le 7b et s'en sort plutôt bien, ça devrait passer assez vite...

Pour ma part, alors que je pensais en terminer avec cette falaise, voilà que nous avons trouvé une nouvelle ligne, plus difficile que les autres, de quoi encore occuper une séance future...
La Tournette: voie Australia

Il y a bien longtemps avec mon ami Bernard, nous avions lorgné sur cette voie mais étions resté stoppé dans notre élan par un garagiste malveillant...

Cette fois c'est avec Michael que 'y reviens. Nous ne nous laissons heureusement pas impressionner par le gel du matin qui ne facilité pas l'ascension des première longueurs. Notre persévérance est récompensée par l'arrivée du soleil au moment où nous atteignons le magnifique bouclier de dalles au centre de la face. Ca n'est alors qu'une orgie grimpesque tant l'escalade y est fabuleuse! Tout y est:  rocher parfait, mouvements obligatoires et techniques, engagement, continuité. Un Régal!
Le Ponteil: MagicLine

Grand froid annoncé aujourd'hui, nous choisissons donc une face bien ensoleillée à 10min de marche du parking, le top!

Au menu, escalade raide et moderne, et une belle variété de mouvements sur un rocher coloré et bien sculpté.

L'escalade est finalement est assez courte et je serai bien motivé par une seconde voie mais Micha en a plein les bras et dois rentrer dans la Yaute!!
Les Traverses (Vallouise)

Récup active avec Marie et Fabienne entre deux séances de pouponnage! Les voies sont courtes mais originales sur un rocher plissé et de belles strates.
Tête d'Aval de Montbrison: Ranxerox

Le mythe de la Tête d'Aval, une des plus belles voies sportives de France promettait le topo. Et nous n'avons pas été déçus.
Seuls dans la paroi à cette saison, pourtant nous n'aurons pas à souffrir du froid. 500m et 18 longueurs de pure escalade calcaire avec de superbes passages sur gouttes d'eau.

Dans les dernières longueurs, les crampes commenceront à montrer le bout de leur nez, résultante du manque d'entrainement avec la saison etsivale. Néanmoins nous parviendront sans souci à nous dresser au sommet avec Micha, heureux de ce beau voyage!
Rocher Baron (Briançon)

Reprise de la grimpe pour Marie après sa grossesse et la naissance d'Alice. Tandis que maman s'élance déjà en tête de cordée, Alice s'accoutume tranquillement à l'ambiance des falaises, bien à l'abri dans sa petite tente...
SEPTEMBRE 2017
Falaise Haute Savoie

La saison alpine s'étant terminée, il est temps de ressortir les chaussons et de reprendre de la force dans les doigts...

Ce petit site proche de la maison sera idéal pour une reprise en douceur. Des prises franches, une bonne exposition et des cotations clémentes.
Mont Blanc, arête des Bosses 4810m

Dernière course estivale avec les cousins du pays de Gex!

La montagne a retrouvé sa quiétude et les pierres du Goûter ne bougent plus, des conditions idéales pour tenter le sommet. Nous faisons l'intégrale à pieds en partant du hameau de Bionnassay avec une nuit au bivouac de Tête Rousse pour parfaire notre acclimatation.

Forts de leurs préparations, mes compagnons monteront vite et seront les premiers à fouler le sommet, juste à l'heure pour un levé de soleil d'anthologie! Trop beau, bravo les cousins!!!!
Mont Blanc 4810m et Dôme du Goûter 4304m

Jean-Christophe avait fait une tentative sur les 3 monts il y a quelques années mais la météo l'avait contraint a stopper au col de la Brenva. Cette fois nous emprunterons l'arête des Bosses avec son ami Thierry pour qui c'est une première expérience en alpinisme.

Le train du Nid d'Aigle est fermé, la montée au Goûter sera longue mais mes deux compagnons sont bien entraînés. Après la traversée du couloir, Thierry s'extasie devant ce nouveau monde qu'il découvre, il est déjà accro! La météo est superbe et les vues sur la face nord de la bionnassay impressionnantes!

Le lendemain, départ nocturne pour rejoindre à l'aube l'abri Vallot et mettre une couche supplémentaire avant les Bosses. Et si mes amis ont un bon rythme, ceux-ci ne regrettent pas les moufles!

Ambiance un peu mystique à l'arrvée au sommet dans une fine brume. Un peu de fatigue au sommet, l'altitude est en effet bien là mais surtout la joie...
Falaise de Merlet

Petite séance sur le caillou avec l'ami Micha pour voir ses progrés et faire le point sur ses courses de l'été.

Déjà de belles réalisations, il faut continuer et ne rien lâcher, il est sur la bonne voie. Les 6c commencent à passer à vue, il sera bientôt prêt pour tenter l'examen du DE escalade...
Bishorn 4153m et pointe Burnaby 4135m

Cette fois, c'est la bonne, nous pouvons partir en direction du "Mont Blanc des dames". D'abord c'est avec amusement que nous retraversons les crevasses explorées la veille puis de belles pentes de neige nous amènent au dernier obstacle: une petite pente raide en glace. Soulagement de fouler la cîme où nous pouvons observer l'impressionnante arête nord du Weisshorn.

Mes compagnons semblent en avoir encore sous le pied, je leur propose alors de remonter sur la cîme voisine, la rallonge est assez courte et sympathique avec un petit passage mixte. Et hop un second sommet de 4000m dans la poche avec en prime une autre perspective visuelle sur le sommet précédent.

Mais pas le temps de chômer, il nous reste encore 2500m à descendre...
Ecole de glace sur le Turtmanngletscher

Journée très ventée où il sera vain de tenter l'ascension du Bishorn. Nous en profitons pour explorer les grandes crevasses du glacier près du refuge.

L'occasion de prendre conscience de l'importance d'une corde tendue sur glacier!! Il n'est pas si facile de sortir une fois au fond du trou... Mieux vaut être bien équipé et aguerri aux techniques de secours.

Vive le piolet traction de JP et mention spéciale pour Gillou le roi de l'auto-sauvetage!!
Stralhorn (Adlerpass) 3850m

Une journée pour les guerriers où la motivation du dragon était vraiment nécessaire! En effet, avec les courageux Benoît et Jean-Pierre, nous avons connu toutes les météos dans cette journée pourtant annoncée comme parfaite par le gardien!

D'abord neige et brouillard, pas facile alors de trouver le meilleur passage à travers les crevasses.
Puis un vent d'enfer se renforçant à l'approche de la crête sommitale, impressionnante dans ces conditions.

Au total 12h de course. Bravo vous avez bien mérité votre bière!!!
Allalinhorn 4027m

Première journée de notre stage dans le Valais et déjà un 4000 pour le premier jour! Certes le dénivelé n'était pas très important mais l'altitude est bien là et le timing est serré pour ne pas râter le dernier train...

Nous sommes quasi seuls à cette saison, c'est royal! Et bienheureux de trouver une grande échelle de bois pour franchir un impressionnant sérac!

Finalement nous atteindront tous la croix dans les temps et pourront profiter d'une vue imprenable sur les alpes valaisannes et le Mont Rose, souvenirs souvenirs...
Dent Blanche 4357m

Après des ennuis de santé, mon amie Joëlle doutait de pouvoir un jour reprendre le chemin des grandes courses. Notre ascension express du Cervin semblait bien loin...

Pourtant déjà cet hiver, c'est sur les skis qu'elle reprennait doucement la route des sommets puis hier par le biais de l'escalade. Il nous fallait un vrai projet. Ce sera sur la majestueuse Dent Blanche, formidable pyramide sauvage et longue d'accès.

Après avoir tranquillement avalé les 1700m de dénivelé du refuge, nous profiterons d'une très belle ascension mixte et d'une escalade très agréable et aérienne en prenant meme le temps de trouver les passages secrets de l'itinéraire dont la pratique vire des zermattois qui nous permettra de rattraper bon nombre de cordées...

Quelle joie de rejoindre la croix sommitale, un rêve et un défi réalisés pour Joëlle et une vraie satisfaction pour son guide!!
Falaise du Châtelard: Cacao Girls

Retrouvailles du rocher pour Joëlle qui d'emblée se surprend à regrimper en tête!

Cette longue voie en très bon rocher est vraiment très agréable ave une première partie à majorité dalle, idéale pour démarrer en douceur. La seconde partie plus raide et athlétique permettra de tester le mental de ma Mürmi que je ne ménage pas pour sa reprise!

Et c'est tout sourire et soulagée sur ses capacités qu'elle empruntera le beau sentier de retour par la gorge avec déjà des rêves de Verdon...
Silbersattel 4540m

Laurent, en pleine préparation pour le célèbre trail de la Diagonale des Fous à la Réunion, souhaitait tester ses limites pour faire un état des lieux sur son entraînement.

Je lui propose de tenter une longue ascension sur le 2e plus haut sommet européen. Gilles, traileur lui aussi, se joint à lui, ce sera sa première expérience en alpinisme. Le défi est de taille mais ces belges sont des solides!

Pour corser le tout, nous serons seuls avec la trace à faire à travers de superbes et imposants séracs. Ambiance garantie dans un paysage à couper le soufle, bien utile pour se remotiver quand la mal des montagnes surgit sans crier gare pour venir freiner la progression de mes compagnons chacun à leur tour. Ils réussiront pourtant à venir à bout de ces 15h d'efforts. Bravo les champions, la diagonale ça va être du gâteau!!
Weissmies 4023m, traversée

Une journée de repos et c'est reparti avec les deux mêmes. Cette fois-ci, pas de grand téléphérique pour une montée tout en douceur sur les hauteurs de Saas Fee. Vent en rafales pour cette montée en balcons qui mène à la cabane. Et même si mes compagnons ont de belles vestes toutes neuves, pourvus que le vent tombe cette nuit?

Ca ronronne sévère toute la nuit, la cabane tremble mais oh miracle, à l'heure du petit déj, grand beau et le vent a disparu. C'est y pas beau!!

La journée sera alors parfaite, sans accroc. Nat et Jean-Marc avancent bien. Une première partie en joli rocher saupoudré nous ménera au sommet avant de plonger sur le glacier de la voie normale avec ses crevasses béantes!

Un petit pique-nique au soleil et déjà le téléphérique est là! Félicitations aux amoureux et bravo à Nat qui en termine avec un bel été et 3 sommets de 4000 dans la semaine!
AOUT 2017
Jungfrau 4158m

La nuit au refuge du Mönch n'a pas amélioré l'état de Jean-Marc qui a la tête comme une pastéque, il est pour lui temps de redescendre en train.

Avec Nat, nous partons à l'aube rejoindre l'éperon au pied de la Jungfrau. Tout débute par une rimaye et une traversée impressionnante en glace, pas de panique, les broches vont permettre de sécuriser le passage!

Suit une belle escalade aisée pour rejoindre la neige et profiter d'un replat pour une petite collation. Nous reprenons notre progression le long d'une arête de neige peu pentue jusqu'à un col où les difficultés commencent. Plus exposée au vent, cette section souvent en glace a vu bon nombre d'accidents... Quelques broches facilitent l'assurage sinon encordement court de rigueur et si possible des crampons bien affûtés! Et déjà le sommet, bravo à la jeune fille Nat!!

La descente ne sera qu'une formalité en enpruntant la directe des séracs, rapide et en bonne neige avec pour les plus motivés quelques beaux sauts de crevasses!!
Mönch 4107m

Pour cette deuxième session estivale, c'est une Nat bien reposée et sur-entraînée que je retrouve. Jean-Marc a ressorti ses Coflachs pour l'accompagner.

Direction Grindelwald pour prendre le célèbre train qui traverse l'Eiger et nous dépôse directement au glacier. Rapidement, nous quittons les hordes de japonais et retrouvons le calme des cîmes sur les pentes de ce Moine!

Déjà l'altitude se fait sentir, il faut dire que la montée avec le train ne nous a pas permis une acclimatation très progressive. Jean-Marc un peu plus sensible supporte difficilement mais courageusement se bat jsuqu'à l'arête finale où il préfère sagement ne pas s'engager au risque de faire un faux pas.

Nous faisons vite l'aller retour avec Nathalie qui adore ce genre de passage, ça nous rappelerait le Lyskamm...
Team Event au Bishorn 4153m
Clocher de Planpraz: traversée Clocher-Clochetons

L'indémodable classique des aiguilles rouges alliant escalde abordable, pics acérés sur fond de Mont Blanc et le mythique passage en tyrolienne pour passer d'un pic à l'autre!

Les choubis découvrent les joies de l'escalade et jubilent!!!
Cervin 4478m, arête du Lion

Dans le salon de Sophie, il manquait une personne de la famille au sommet du Cervin. Sophie rêvait de rejoindre le panthéon familial du Toblerone. Après de nombreuses années sans pratiquer l'alpinisme, le projet semblait ambitieux mais pas impossible. Sa réussite n'en est que plus belle, récompense des journées de marche de préparation.

D'autant que nous n'avons pas choisi la voie la plus simple. en effet si la voie italienne est plus sur, elle  est aussi plus difficile que l'arête suisse.
Partis les derniers alors qu'un vent glacial faisait rage, nous doublerons même la quasi totalité des cordées! Trop forte Sophie!!!

Seul bémol, au retour au bivouac, on se retrouvera avec une centaine de prétendans au sommet pour les 50 places prévues dans la cabane! Autant dire que nous n'avons pas eu froid et que nous étions bien content de descendre le lendemain...
Aiguille d'Entrèves 3600m, traversée

Cette fois les choubidous, Valérie et Eric, sont réunis pour retenter l'aventure alpine.

Ils avaient adoré les cosmiques, ils adoreront Entrêves avec ses aiguilles acérées et ses passages d'esclade où l'alpiniste devient funambule!
Index 2595m, arête sud-est

Première grande voie avec Eric, très soucieux d'apprendre les nouvelles techniques de progression.

L'Index est idéal pour une première expérience: approche rapide, bon rocher, relais confortables, ambiance aérienne, un vrai sommet, des rappels pour descendre... Arrivé sur la pointe sommitale, il est ravi de s'être joué du vide et en reviens à peine! C'est sur, il va motiver sa compagne Valérie pour essayer!!


Notre petite chérie est bien arrivée... Bienvenue Alice et bravo à Marie!
Roc dément

Dernière session grimpe avant de devenir papa en compagnie de Michael dans une ambiance glauquissime: à peine 10°c dans la bruine! mais quand on aime...
Escalade sportive

Petite séance de grimpe entre deux averses.

Michael confirme le 6c à vue, c'est bien ça progresse! De mon côté ça manque de conti mais le 7b passe au premier essai, y a pire...
Pilier rouge de Blaitière, Osez Joséphine

Et quand c'est bon, on en redemande. Ces 4 jolies longueurs sont alors idéales pour poursuivre l'aventure en direction de l'aiguille de Blaitière.

Sur le pic sommital nous profitons alors d'une vue imprenable sur les aiguilles de Chamonix et les voies de la face ouest de Blaitière.
Pilier rouge de Blaitière, L'eau rance d'Arabie

Un des spots majeurs de l'escalade granitique à Chamonix où Michael va pouvoir s'exercer aux verrous dans un style plus athlétique que la veille, ce qui n'est pas pour lui déplaire!

Le rocher est magnifique et la ligne très variée, un vrai régal!
Dalles du Peigne, Le ticket, le carré, le rond et la lune.

Aujourd'hui nous décidons de parcourir une veille classique en dalles dans le bouclier du Peigne. Cette voie, très à la mode il y a une trentaine d'années, est désormais un peu délaissée. Pourtant même si le rocher est au premier abord un peu austère, celui-ci se révèle d'une qualité exceptionnelle.

Après une approche rapide et agréable, il nous faut rapidement croire en l'adhérence de nos chaussons pour pouvoir s'élever sur les bossettes et gratons. J'adore ce style old-school dans lequel je peux voir mes compagnons Michael et Franck patiner un peu plus!
Les Vuardes, Exaltation

Retour sur une de nos falaises favorites de la vallée de l'Arve pour constater des progrès de Micha.

Après avoir un peu tarder au démarrage pour un oubli de baudrier et nous être farçis deux fois l'approche, nous voici enfin prêts à profiter d'une escalade technique et plein gaz! Bizzare à chaque fois que nous venons ici, il n'y a personne!?

Malgré mon manque d'entraînement avec la saison estival, le 7a passe encore à vue, ouf ça n'est pas si mal! Et Micha commence à comprendre ce type d'escalade où il faut mieux se servir de sa tête plutôt que de ses gros bras!
Grands Charmoz, Pilier Cordier

Franck n'avait pas refait de montagne depuis longtemps alors quand je lui propose de réaliser un vieux rêve de plus de 20 ans, il a sauté sur l'occasion.
Il faut bien dire que le pilier Cordier a fait rêver des générations de grimpeurs: un grand sommet, un rocher superbe, un cadre grandiose et une ligne élégante de 650m. Le tout homogène dans le 5e degré.

Et nous ne serons pas déçus, la voie tient toute ses promesses. Alors que toutes les cordées s'agglutinent à l'aiguille de l'M, ici c'est un régal d'escalade bercé par les éboulements partant tout droit de Blaitière, dévalant le couloir Spencer pour finir dans un fracas assorudissant sur le désormais bien maigre glacier des Nantillons. La canicule fait son oeuvre...
JUILLET 2017 
Mont Blanc du Tacul 4248m

Nous avons quitté le Valais ce matin, en effet le Bishorn attendra encore faute au vent qui risquerai de nous priver du sommet. Mais mes amis ne perdent rien au change, à Chamonix aussi il a neigé et les pentes du Tacul sont en excellentes conditions, fait suffisament rare pour en profiter.

Que d'émotions pour Dominique sur l'aérienne arête de l'Aiguille du Midi et que d'efforts pour Martine dans les raides marches de la trace du Tacul qui serpente entres séracs et crevasses. Pourtant le plaisir est bien au rdv quand nous débouchons sur le plateau sommital, Alain peut alors s'extasier de la vue impressionnante sur les cîmes environnantes. Un de mes paysages favoris du massif où l'on peut observer les aiguilles de la longue arête de Peuterey...

Ne reste plus qu'une petite longueur un peu technique pour gagner la croix couchée du sommet, ça vallait bien une jolie photo sur une grosse meringue!
Oberland: Lötschental

Ce soir Christian gagne les Açores alors ce sera départ nocturne pour la dernière étape de notre traversée.

La première partie sur d'agréables pentes enneigées fait rapidement place à un glacier recouvert de pierres et à de grandes moraines où il faut garder son équilibre et chercher son chemin. Décor quasi lunaire, là où le glacier se meurt et où nous zigzaguons entre de vieilles bôîtes de conserve d'un temps où l'écologie n'existait pas encore...

Quel plaisir de retrouver la vie, les fleurs et un bon sentier bien tracé où le pas se fait plus roulant! Nous serons pile à l'heure pour prendre le bus et prendre la pose avec les autochtones masqués devant la vallée parcouru et le refuge qui paraît si loin... Bravo à tous pour ce grand voyage réalisé dans des conditions parfois délicates.
Oberland: Grosser Aletschfirn et Anuchnubel 3535m

Une fois encore, la matinée est maussade et c'est sous la bruine que nous descendons les escaliers de Konkordia. Une fois le glacier rejoint et les crampons serrés, il nous faut rapidement jouer les acrobates pour ne pas mettre les pieds dans une piscine et traverser les rivières.

Ensuite ça se complique avec la neige fraîche qui a recouvert les crevasses, chacun notre tour nous passerons à travers! Puis le brouillard s'en mêle sous les pentes du refuge, nous obligeant à quelques détours avant de savourer une soupe chaude bien méritée!

Fort heureusement, dans l'après midi le soleil revient et nous en profitons pour grimper sur une crête et profiter de la vue sur l'imposant Aletschhorn et les séracs de l'Abenie Flue.
Oberland: Grünhornlücke 3280m et Konkordiaplatz

Cette nuit encore il a neigé, nous allons devoir retracer jusqu'au col du Grünhorn. Progression à corde tendue de rigueur, en effet, il y a juste assez de neige pour masquer les trous mais pas suffisamment pour les remplir! C'est donc en file indienne bien ordonnée que toutes les cordées se suivent, laissant le plaisir à votre serviteur de s'enfoncer et de se mouiller les pieds... Une vraie caravane de naufragée perdue sur la banquise!

Un dernier regard sur notre jolie trace puis nous changeons de versant pour descendre la vallée encaissée entre des parois géantes qui mène à la Konkordiaplatz et ses escaliers mythiques. Petit exercice d'assurage en mouvement pour mes amis lors de la traversée de la moraine et de l'ascension jusqu'à la cabane avant de buller l'après midi en profitant d'un paysage exceptionnel sur les grands glaciers de l'Oberland. Seule la Jungfrau ne daignera pas montrer le bout de son nez!
Oberland: Fieschergletscher

Non sans regret nous quittons notre inimitable Birgit sous un vent tempêtueux, ça met dans l'ambiance dès le matin!
Heureusement une fois descendus sous le col, le vent ne vient plus à nous et nous profitons de belles éclaircies.

La traversée des glaciers s'évère bien ludique avec de temps en temps un de nous qui rapetisse d'un coup jusqu'au bassin!
Les crevasses nous obligent à faire de longs détours, la ligne droite n'étant pas une option!
Enfin l'ultra moderne refuge du Finsteraarhorn montre le bout de son nez et là miracle la agrdienne est des plus chaleureuses!!
Oberland: Oberaarhorn 3630m

Pluie annoncée pour le milieu de matiné, nous partons donc à la frontale afin de monter le plus haut possible en restant au sec. L'étape est longue mais facile, seule quelques grosses crevasses viennent pimenter le jeu. Néanmoins nous dépassons les 3000m et l'altitude se fait sentir pour cette première étape.

La cabane du jour est prchée sur les hauteurs, quelques échellesnous aident à la rejoindre et à peine franchi le seuil du refuge, nous osmmes pris en charge par Birgit, maîtresse des lieux à la discipline de fer... La maniaquerie poussée à l'excès, tellement que cele en devient drôle à ses dépens...

Tandis que tout le monde profite d'une bonne sieste, avec Alain nous décidons de braver la météo pour escalader le sommet de l'Oberaarhorn en nous offrant une petite séance photo sur de jolies arêtes...
Haute Route Oberland: Oberaarsee

Comme chaque année, je retrouve Martine, Dominique, Alain et Christian pour une semaine de Haute Route. Cette fois, notre périple débute par une demi-journée de train pour rallier le Valais au Grimsel, tout proche des sources du Rhône.

De là une bonne heure de marche en longeant 3 lacs, nous permet de nous dégourdir les jambes avant de gagner le gîte situé juste en face de l'étape du lendemain. Dans l'approche nous pouvons admirer la mythique paroi de l'Eldorado, spot d'escalade mondialement réputé...
Grand Paradis 4061m

Après une bonne nuit passée dans le Valsavarenche, nous voici en route sur un beau sentier pavé en direction du refuge Victor Emmanuel, point de départ pour l'ascension du plus haut sommet de la région. Arrivés au refuge, nous profitons d'un soleil inespéré pour nous reposer au abord du lac avant de faireu ne petite sieste, demain nous partons tôt...

A l'aube, grâce à quelques névés résiduels dans le fond du torrent, nous avons déjà rejoins le glacier. Progressivement nous remontons ses pentes de neige et de glace. Francine et Gilles en habitués, s'étonnent de l'encordement fantaisiste de quelques cordées...

Une fois le col rejoint, nous attaquons la partie rocheuse et aérienne qui mène à la Madonne. Mais attention nous ne sommes pas encore au sommet, un petit rappel et quelques pas d'escalade restent à faire pour gagner le vrai sommet que les autres cordées délaissent par facilité. Bravo à tous les deux, vous êtes les seuls summiters du jour!! D'autant que désormais le mauvais temps arrive et que les alpinistes vont faire demi tour..
Arête des Cosmiques

Une belle ascension classique en compagnie de Francine et Gilles avec au menu arête de neige, terrain mixte, rappels et escalade sur du beau granite orangé.

Un vrai régal, parfait pour profiter d'une belle journée et se préparer à l'ascension du lendemain.

Attention aux flashs des japonais en arrivant sur la terrasse sommitale!
Aletschhorn 4193m, arête nord-est

Une magnifique montagne pour qui aime la solitude et les espaces sauvages.

Après avoir rejoins le lointain et charmant bivouac du Mittelaletsch, c'est en compagnie de Marco et de Pierrepaolo que je remonte le glacier jusqu'à la fine arête neigeuse. Quelques pas d'équilibristes au levé du jour avec vue imprenable sur la face nord et les grands sommets de l'Oberland avant de poursuivre par une pente raide manant à un sommet secondaire.

Pas de chance, la dernière arête se gravira dans la purée de pois, ambiance austère à l'arrivée à la croix mais quel bonheur. Un vrai beau sommet!!
Aiguille du Midi 3842m

Session d'acclimatation à l'Aiguille pour préparer son organisme aux efforts en altitude. Un décor de rêve pour le bivouac...
Dent d'Hérens 4171m, arête de Tiefmatten

Premier sommet de plus de 4000m pour Michael. C'est dans d'excellentes conditions que nous graviront la belle arête de Tiefmatten, toute sèche et en très bon rocher avant de cramponner jusqu'au sommet dans du terrain mixte. Au sommet vue imprenable sur son voisin, le Matterhorn.

Vraiement une belle découverte!!

Et comme Micha a la forme, c'est à une allure express que nous rejoindrons le Valpelline!
Martinswand, voie Rucola + Maxl's Krone

Dernière journée sur les parois d'Innsbruck où cette fois nous nous partageons les longueurs. C'est Johann qui débute sans souci avant de me laisser prendre la tête pour la seonde partie plus raide.

Là Johann va devoir se dépasser et employer les techniques d'artificielles pour surmonter les dalles de la dernière longueur bien technique!
Martinswand, voie Linker Pfeiler + Scotty

Retour à la Martinswand pour explorer de nouvelles voies et une fois encore Johann Paul prend les commandes et avec quelques encouragements, il s'en sort très bien!
Zugspitze, Höllental (Wetterstein)

Après être remontés une seconde fois à la Zugspitze, nous décidons de rallier Garmisch en empruntant le glacier de la vallée d'Hollen.

L'itinéraire est varié et nécessite de désescalader une via ferrata, ici on dit Klettersteig, puis de chausser les crampons avant une halte pour savourer le traditionnel kaiserschmachen.

Enfin nous en terminons avec la visite d'un très joli canyon aménagé avec tunnels et passerelles.
Zugspitze 2962m, Jubiläumsgrat (Allemagne)

Aujourd'hui nous prenons le train pour Garmisch-Partenkirchen avec pour objectif l'ascension du plus haut sommet allemand en empruntant une arête de plus de 5km de long!

Un long voyage donc où vont alterner marche, via-ferrata et passages d'escalade facile. Parfait pour tester l'endurance de Yoyo! A mi parcours, un bivouac est idéalement placé pour une halte pique-nique et comme nous ne sommes pas pressés et que les matelas sont confortables, nous en profitons pour faire une petite sieste avant de poursuivre!

Finalement après 9h d'effort, nous touchons la belle croix située à deux pas d'un énorme téléphérique, pas très joli mais pratique pour la descente. Mais avant nous nous offrons chacun une bonne chopine d'apfelschorle...
Martinswand, voie Emmentaler (Autriche)

Second volet de notre été autrichien et reprise de l'escalade en tête de cordée pour Johann Paul sur sa falaise fétiche à deux pas d'Innsbruck.

De prime abord, on se demande si c'est bien une ligne d'escalade ou plutôt de l'accrobranche mais le rocher est finalement très correct. Une voie idéale donc pour débuter en leader.
Pollux 4092m

Il a encore bien neigé cette nuit et à notre réveil nous pouvons profiter d'une montagne immaculée et solitaire.

Nous remontons donc tranquillement jusqu'au pied du Pollux en nous méfiant des crevasses repérées la veille. Puis il est temps d'attaquer un couloir de neige raide qui va nous permettre d'éviter toute la partie inférieure en rocher de la voie normale usuelle. Belle ambiance, on regretterait presque de ne pas avoir apporter les skis...

Ensuite le terrain devient mixte jusqu'à devoir escalader deux murs raides. Heureusement les passages ont été équipés de chaînes qui vont nous faciliter la tâche et  permettre de rejoindre la madonne. Le reste n'est plus qu'une jolie et aisée arête de neige. Au sommet Nico et Sam savourent leur effort, encore tout étonnés de leur performance. Mais déjà ils s'inquiètent de la redescente du premier couloir, en fait à leur grande surprise ils trouveront ça presque facile et rigolo!!
JUIN 2017
Breithorn Ouest 4164m

Tempête sur le mont Blanc, nous choisissons de faire route vers le massif du Mont Rose où la météo semble plus clémente. Après une ascension sans encombre et ensoleillée jusqu'au sommet, le temps se dégrade et nous devons nous réfugier dans le bivouac Rossi, l'occasion de faire une petite sieste en attendant l'accalmie.

Vers 19h nous pouvons enfin sortir même si le brouillard est toujours là. Nous avançons a tâtons sur le glacier très crevassé d'autant que la neige et le vent ont fait disparaître les traces qui mènent au refuge des guides d'Ayas. Finalement nous arrivons à la cabane où le gardien ne nous attendait plus, nous avons le refuge rien que pour nous, les autres alpinistes ont tous rebroussés chemin... Bravo mes champions, belle journée d'échauffement!
Pointe est du Midi, voie L'arche à gauche

Pour terminer plus tranquillement, nous décidons de faire une journée escalade du côté de la Colombière. Jean-Marc se joint à nous, histoire de surveiller que Nat ne va pas encore revenir avec tout un tas d'écorchures...

Après avoir survécu au chien de berger pendant l'approche, nous profitons du très beau calcaire en dalles cannelées typique des falaises de la Colombière. le rocher est d'une compacité exceptionnelle, superbe!

Mais Nat réussira tout de même à prendre une zipette dans la longueur la plus facile de la voie et à s'arracher la pulpe des doigts. Elle n'en loupe pas une, c'est ça de trop travailler!

La Tour Ronde, arête Freshfield 3792m

Drôle de météo aujourd'hui où nous allons alterner etre brouillard et éclaircies. Pendant la nuit, la fine pellicule de neige a recouverte les rochers devenus ainsi glissant...

L'accès classique à l'arête s'effondrant dorénavant régulièrement, nous décidons de faire l'intégrale de l'arête en attaquant par 2 longueurs de glace.

 Nat accuse un peu le coup mais tient bon, encouragée par son guide! Elle utilise tout ce qu'elle peut pour progresser (genoux, hanches...), elle n'a vraiment pas envie de mettre de robe cet été, Jean-Marc va râler! Avec un peu persuasion et de persévérance, nous réussiront finalement à saluer la vierge noire. Bravo à Nathalie qui se promet que pour la seconde session de l'été elle aura repris sa forme habituelle...

Arête des Cosmiques

Bien reposée cette fois, Nat va vraiment en profiter. Cela faisait longtemps que nous parlions de faire cette magnifique classique à l'Aiguille. Elle aussi a désormais sa photo devant les superbes gendarmes sur lesquels des grimpeurs faisaient une tentative ce jour...

Nat réussira même sans aide le fameux pas de 4, bravo, la sieste ça du bon!! Du coup on va s'en refaire une cet après midi au refuge Torino.
Escalades chamoniardes

A peine arrivée de Bruxelles, Nat, encore toute fatiguée de ses réunions à l'Union, monte dans la benne pour le Plan de l'Aiguille. La journée va être dur!

Nous déciderons donc de ne pas trop insister et de consacrer cette petite journée à un décrassage en allant faire quelques longueurs sur les papillons avant que je lui laisse l'après midi pour faire la sieste!
Kletterzentrum Innsbruck

Aujourd'hui c'est l'inauguration de la nouvelle salle d'escalade d'Innsbruck. Nous emmenons la petite fille de Johann Paul, Ena Marie, tester cette salle ultra moderne.

La petite est déjà très agile et veut grimper partout mais comme souvent avec les enfants, ce qu'elle préfère c'est se pendre dans la corde pour penduler ou faire des glissades siur les tapis. Noch einmal!!!

Avec Johann nous en profitons pour faire quelques voies et essayer de rivaliser avec la star Adam Ondra venu pour l'événement. Quelques semaines plus tard, il enchaînera le premier 9c mondial...
Wefener Hochthron, voie Hillinger-Lanz (Tennengebirge)

Retour sur une voie que Yoyo avait tenté en vain avec son frère il y a plus de vingt ans.

Après une approche des plus réduite, il nous faut sortir les coinceurs et nous préparer à une escalade typiquement montagne, dans l'ancien style essentiellement en dièdres et fissures où chacune des parties du corps vient servir l'adhérence!

Ils savaient déjà grimper les Hillinger-Lanz!
Grosse Fieberhorn, voie Panorama (Tennengebirge)

Poursuite de notre périple dans le massif voisin, le Tennengebirge.

En fouillant dans les topos au refuge, il nous est conseillé de gravir la voie Panorama ouverte par Brecht, le célèbre grimpeur local.

Bien nous en a pris, le magnifique plan incliné et lisse de la première partie vaut vraiment le détour. Yoyo se transfome en véritable Gecko!
Grosse Bischofsmütze (Dachstein)

Après une journée de pause consacrée à la visite de la célèbre bibliothèque d'Admont, la plus grande de l'Eglise catholique, direction le Dachstein.

La Bischofsmütze est très connue dans le secteur, ce mot signifie les chapeaux à deux pointes des évèques...

Malgré une météo très moyenne: vent et bruine et les névés résiduels de l'hiver, nous parviendront à trouver les passages pour rejoindre la croix sommitale.
Hochtor, voie Jahn-Zimmer (Gesäuse)

1000m de face calcaire, il ne faudra pas traîner pour gravir ce monstre!

L'ambiance est superbe avec de grandes dalles où il faut chercher son chemin et trouver les quelques pitons qui jalonnnent la voie avant de retrouver le soleil au sommet.

Et même si les cotations restent modestes, le 4e degré est constant ce qui fait de cette voie un bon test d'endurance.
Rosskuppenkante (Autriche, Gesäuse)

Je pars pour l'Autriche retrouver Johann Paul. Nous décidons de commencer par explorer le Gesäuse près de la frontière Slovène. Cet été sera consacré exclusivement aux escalades autrichiennes.

Et nous commencerons fort avec ce superbe pilier de 500m avec des passages de 6a old school où vont se succéder dalles, dièdres et traversées aériennes. Les cotations dans le secteur ne sont pas réputées faciles mais Yoyo s'en sortira très bien avec quelques points d'aides.

Bravo pour cette jolie voie très raide, sans doute une des plus difficiles que nous ayons gravis ensembles.
Marie et Antoine: Just Married!!

Canyoning: Torrent de Coeur

Petite escapade canyoning avec le frangin, histoire de décompresser avant le grand jour...
Archiane, pilier Livanos

Et pour finir ce trip dans le diois, une longue voie historique ouverte par le Grec.

Si dès le début, l'ambiance est au rdv avec un très beau passage derrière une grande écaille, on se délecte avec Jib d'une traversée mythique!!

A mi chemin, JB est éprouvé par les jours précédents et j'ai égoîstement un peu peur qu'il veuille emprunter une échappatoirep our shunter la partie finale. Fort heureusement l'échapattoire est un terrain à chamois exposé et bien raide, Jb n'a plus du tout envie de raccourcir le parcours et préfère aller jusqu'au bout, ouf!
Archiane, voie Oléos

Changement de secteur pour découvrir le très beau cirque d'Archiane.

Nous décidons de répéter une voie sportive de Mussato. Cette ligne vafriée est incroyable de beauté. Une jouissance d'escalade!! Rahan et Micha commencent à fatiguer, les avants bras et les doits daubent vite avec déjà quelques milliers de mètres de grimpe enchaînés additionnés à des approches parfois longues et des réveils matinaux.
MAI 2017
Glandasse, pilier Leprince-Ringuet

Aujourd'hui on ressort les coinceurs pour le plus grand bonheur de mes compagnons car le niveau max va logiquement baisser.

Au programme encore un mythe local ouvert par le célèbre Leprince-Ringuet, ouvreur de talent. Même face que la veille mais dans un style radicalement différent, escalade à l'ancienne avec quelques belles ranfougnes, Michael adore!

Glandasse est décidémment un haut lieu de l'escalade et quelques perles nous y attendent encore, on reviendra c'est promis!
Glandasse, voie Cosa Nostra

Peut être la plus belle voie sportive du diois! Un itinéraire majeur avec rien à jeter sur un pilier magnifique. Des longueurs d'anthologie bien techniques qui demandent de l'engagement et de la détermination, j'adore!!!

Derrière ça tire beaucoup aux clous: Jib et Micha pendent comme des saucisses et vont sortir carpettes!!
Les 3 Becs: la Pelle, voie des Parisiens

La voie mythique de la Pelle, peu difficile sur un bon rocher, histoire de commencer tranquillou cette semaine de grimpe dans le diois.

Cette voie réputée engagée, nous a semblé plutôt facile, bien loin des commentaires sur la prétendue dangerosité de la voie. Même les relais sont au top du confort. Nous apprécions l'intelligence de l'itinéraire et félicitons les ouvreurs pour avoir trouvé une voie entièrement en escalade libre.

Micha et JB fanfaronnent sur le chemin de descente, il ne savent pas encore que ça n'était que l'échauffement...
Falaises d'Ailefroide

Petite session grimpe pour récupérer de la célébration de l'ouverture du chalet-hôtel de mes amis Vévette et Dédé!

Un granite tip top dans une gorge bien au frais, idéale pour se mettre à l'abri du soleil de plomb.
Tête Louis-Philippe, voie Metropolis

Une belle voie soutenue au rocher parfait ulta-adhérent mais très technique où il s'agit d'avoir un moral certain!! ça ne rigole pas avec les cotations...

Additionné à une approche sanglier et à une descente en rappel peu pratique, voilà un cocktail parfait pour une journée sportive! D'après les locaux, la face est très peu fréquentée, avec JB et Michael on a compris pourquoi!
Falaise Haute Savoie

Petite séance de grimpe avec JB et Michael pour se tester avant d'attaquer 2 semaines de grandes voies...

Et malgré le peu d'entraînement effectué pendant l'hiver, les voies s'enchaînent plutôt bien. Michael pose mieux ses pieds et JB a toujours une force de mutant!
Roc Dément

Une après midi bien agréable en compagnie de Juju! La température est parfaite pour profiter des belles lignes qui s'offrent à nous et qui demandent un soupçon de détermination!

Julien profite des lieux pour faire son marché et ramasser quelques fleurs sur les vires, le top! Ca méritait bien une part de gâteau choco!!
Canyon de Clévieux

Et pour finir ce petit marathon canyon, une belle découverte: de très beaux creusements sans échappatoire possible. A éviter en cas de crues...

L'ambiance encaissée est vraiment sympa pour ce parcours facile bien adapté à une initiation où Michael va pouvoir régler ses manips.
Canyon du Nant d'Ant

Descente relativement courte sur les hauteurs de Samoens marquée par un obstacle principal: une grande verticale de 120m où Michael deva s'employer pour ne pas faire de nouilles dans les cordes!
Canyon de Nyon

Poursuite de la formation de Michael aux techniques de canyonisme. Gros débit ce jour sur ce joli parcours situé du côté de Morzine.
Ca bouillonne sévère aujourd'hui! Il fallait rester bien vigilant au risque de rester coincé dans les marmites et de se noyer...
Falaise du Merlet

Aujourd'hui avec Stéphane, nous troquons les skis pour les chaussons d'escalade pour découvrir un site récent de la vallée. Approche rapide, cadre buccolique et voies intéressantes sous le soleil!

L'escalade y est raide et demande un temps d'adaptation; pas si facile pour reprendre les bons automatismes mais on s'y fait. En plus nous profitons d'une vue imprenable sur le massif du Mont Blanc.
A garder en tête. Que c'est bon de grimper...
Ski alpinisme: face nord du Mont Blanc

Après une nuit difficile pendant laquelle j'ai attrapé un virus aux poumons, nous remontons lentement à l'aube le Dôme descendu la veille et passons près de l'abri Vallot où nous mettons les skis sur le sac.

Le temps est splendide sur l'arête des Bosses et les conditions parfaites pour skier la face nord. Un vrai gavage, du grand ski même si les cuisses sont déjà fatigués. Benoît et Claire slaloment élégament entre les immenses barres des séracs en effectuant de raides traversées et en évitant les rimayes. La descente se poursuit toujours dans une bonne poudreuse sur les plateaux, le décor est féérique!

Bravo à tous les deux pour cette belle conclusion à la saison de ski!
Ski alpinisme: face nord du Dôme du Goûter 4304m

Enfin un superbe créneau météo pour tenter l'ascension du Mont Blanc. Les conditions sont idéales, une neige d'hiver et un ciel bleu!

Avec Claire et Benoît, nous rejoignons le refuge des Grands Mulets en faisant la trace tout en cherchant notre chemin à travers les crevasses des Bossons. Le lendemain c'est par l'arête nord du Dôme du Goûter que nous poursuivons jusqu'au sommet, quelques longueurs en glace mettent un peu de piment à la course.

Et alors que toutes les autres cordées doivent faire demi tour sur les Bosses à cause d'un vent fort, nous décidons de tracer tout en godilles la face nord du Dôme pour passer la nuit au refuge d'hiver de l'Aiguille du Goûter.
Canyon de La Mine

Et pour finir cette belle après midi, nous nous dirigeons sur les hauteurs du lac d'Annecy pour un canyon aux grandes verticales.

Sec en été, il n'en est rien aujourd'hui et ça pousse bien dans les rappels, parfait pour bien s'amuser!

 Ainsi il nous faut rester bien concentrer lors des manips de corde, Michael se fait d'ailleurs vite rappeler à l'ordre lors d'une mauvaise manip, ouf cette fois il aura de la chance. Le garçon a la tête dure!
Canyon de Montmin

Les pluies des jours précédents nous permettent d'aborder cette descente de façon sportive, certains obstacles seront à bien négocier voir même à éviter...

Attention aux marmites tourbillonnantes et à ne pas se faire piéger par les eaux!
Canyon de Frontenex

Premier semi-marathon canyon pour Michael avec qui je vais enchaîner 3 canyons dans l'après midi.

Nous rencontrons un débit sportif pour ce mini canyon, avec de très jolis creusements. Idéal pour une initiation.
Canyon de Salvadon

Grandes pluies aujourd'hui sur les Alpes, une journée idéale donc pour parcourir ce torrent de montagne situé sur les hauteurs de Sixt Fer à Cheval.

Après une approche dans la neige, les rappels s'enchaînent sans interruption, parfois très long, dans de magnifiques creusements. Michael s'en donne à coeur joie dans ces eaux froides et tumultueuses!
AVRIL 2017
Résultat de recherche d'images pour "dpmj"

DPMJ (Désolé Pardon Merci Je t'aime): un film de sports extrêmes porteur d'amour, à la mémoire de notre ami Will...
Rando à la Para

Le "petit hiver" est arrivé, les montagnes ont bien blanchi.

Petite rando pour faire un état des lieux des conditions vers l'ancien téléphérique des glaciers au pied de l'aiguille du Midi.
Les Vuardes: voie Dérive

Retour sur une de nos grandes falaises favorites avec Michael.

Ici pas de chichis, l'escalade est exigeante et les cotations parfois sévères. Il faut donc grimper mais on adord ça, même si les pieds ont tendance à souffrir!
Col des Cristaux, couloir est 3601m

Un petit tour dans le bassin d'Argentières avant d'aller voter. Après avoir rejoint le glacier en évitant soigneusement les crevasses, il faut se décider sur une des nombreuses pentes qui s'offrent au skieur adepte des pentes raides.

La neige n'est pas idéale aujourd'hui, je décide de rester humble et de vister le col des Cristaux, une belle pente de 400m à 45°. C'est un peu la pente école du bassin, parfaite pour se tester. La rimaye est vite rejointe et je me retrouve à refaire la trace skis sur le dos suivi par de nombreux skieurs, weekend oblige... Au sommet nous profitons d'un panorama idéal sur le bassin de Talèfre et les aiguilles Ravanel-Mummery. Les derniers mètres trop secs et plein de caillasses m'obligent à chausser en pleine pente, il faut être bien concentré d'autant que si la neige en bas a déjà dû bien ramollir, ici elle est encore gelée...

Premiers virages sautés bien concentrés avant de prendre confiance et de se lâcher pour de bon. Un must!!
Les Traverses

Ah le briançonnais et ses belles falaises!! Une matinée pour retrouver Fred et partager quelques longueurs en bon rocher technique.

Rapidement sous le soleil, le tee-shirt tombe alors qu'hier encore il faisait -10°c, un paradis du grimpeur je vous dis!!



Bienvenue à Ulysse, mon petit neveu, et félicitations aux parents!
Col du Vallon et Pas du Lac Blanc 2935m

Difficile ce matin de partir aux aurores encore lourds du repas frugal de la veille préparé par le soin de nos amis italiens...

Mais la traversée tout en douceur du col du vallon, l'archétype du col pour les randonneurs à skis, nous fait vite oublier les 20min de portage du départ.

S'en suit la raide et tant reoutée remontée de l'arête du pic du Lac Blanc. Heureusement Michael propose gentiment son aide à Sophie te Dominqiue pour alléger leurs sacs...

Nous décidons avec justesse de descendre de suite sur la Clarée afin de profiter d'une neige encore froide. Les pentes sont parfaites à skier, faciles... tout le monde a la banane et se prendrai presque pour Jean-Claude Killy! Ca fait bien plaisir d'autant que j'en termine avec "mon année Jésus", ouf j'ai réussi à passer les 33 ans et même si je ne marche plus sur les eaux, pour la neige ça devrait encore alller!
Mont Thabor 3178m et la Vallée Etroite

Superbe ascension du seigneur des lieux par un parcours original en balcon. L'arrivée au sommet est marquée par un vent d'enfer et la chapelle située en contrebas sera salvatrice pour se réchauffer.

L'occasion sera également trop belle pour ne pas manquer une petite prière collective (bande d'impies!!) vite récompensée par une descente d'anthologie en direction de la vallée Etroite: grandes pentes en neige de printemps, joli canyon dolomitique... parfaits pour enchaîner de belles godilles sous les conseils avisés de Colette!

Une des plus belles descente des alpes du sud qui n'aura pas failli à sa réputation!
Tour du Thabor, les 3 cols

Une étape sauvage loin des foules qui contraste avec le refuge de la veille où Mano n'était pas loin d'embarquer le sac d'une autre randonneuse!

Michael, préposé au GPS ne s'est pas trompé et a bien trouvé le bon col qui va nous permettre de contourner la partie septentrionale du massif. Au passage du pic du tahbor, nous ne sommes pas mécontents de nous pauser pour le pique-nique avant de profiter d'une descente délicieuse et rigolote sur des feuilles de neige de printemps qui crépitent!

Petit moment de doute sur l'emplacement du refuge lorsque Colette nous assure se souvenir qu'il est près d'un rocher situé en amont, faudrait-il remonter? mais heureusement non la carte était juste... Tandis que nous organisons la récolte de l'eau au lac, Claude tente de saigner le guide avec ses carres de skis, je vais devoir le tenir à l'oeil celui-ci!
La Clarée, Rocher de la Grande Tempête 3002m

Premier jour de rando dans la vallée de Névache pour débuter notre tour du mont Thabor.

Deux nouveaux venus dans le groupe: Pascal qui renoue avec le raid après 25ans et Michael qui poursuit ses entraînements.

La chance est avec nous, le sommet se découvre juste à notre arrivée et nous profitons de conditions optimales de descente en direction du refuge des Drayères. Voilà une bien belle façon de fêter ses 60 ans; joyeux anniversaire tonton!
Plattenhörner 2855m

Une dernière étape pour boucle notre raid. Après avoir longé un lac gelé, nous nous élevons sur une pente en neige gelée. Les couteaux sont alors obligatoires et mieux vaut ne pas rater ses conversions!

Après cette montée "sous tension" menée à un train d'enfer par Micha, une jolie vallée nous mène au sommet, lui aussi barré par une dernière pente délicate où Alexis nous préfère attendre tranquillement au soleil. L'arête sommitale est déneigée et se fera donc à pied. Joëlle est au ange, elle est fan de ce massif décidément très adapté au ski de rando. On reviendra!
Tierhöri 2894m et Felshore 2782m

3e jour avec 2 sommets et un parcours original sur des pentes peu fréquentées qui vont nous permettre de réaliser le tour du massif.

Une fois encore de belles pentes vierges n'attendent que nous et nos skis pour y dessiner de beaux virages. L'étape sera longue et le refuge se méritera car alors que nous pensions être quasi arrivés, il me faudra équiper une main courante dans une traversée délicate et exposée qui nous obligera à déchausser et porter les skis... Joëlle y perdra son piolet et Alexis y laissera ses dernières forces!

Fort heureusement la dernière pente raide sera excellente en neige revenue juste à point. Bravo à tous pour cette étape technique!
Wildstrubel 3243m et Artelegrat 2400m

Au programme du jour, le plus haut sommet du massif avec une descente grandiose sur la station où nous attend notre auberge.

Malgré un vent glacial sur les pentes sommitales, nous prendrons le temps de bien observer le paysage puis ce sera l'heure de la descente. D'abord par une traversée sur les crêtes puis il faut alors plonger dans la pente avant de trouver un petit collu verglacé où l'erreur n'est pas permise. Que d'émotions! Avec Benoît nous nous autorisons même de descendre directement!

Mais le meilleur est pour la fin, avec sans nul doute une des plus belles descentes de la saison en neige vierge et pentes larges, intrerminables! Gilles jubile! Ouhlala les cuisses!!

Mais c'est si bon, que dans l'après midi, avec les plus motivés, Joëlle, Benoît et Michael on se refait une belle course en neige de printemps cette fois!
Gemmipass 2346m et Lämmerengrat 2674m

Premier jour de notre raid en Wildstrubel au départ du col de la Gemmi.

Nous ne sommes pas pressés, le refuge Lämmeren n'est pas très loin et il sera rejoint à l'heure du pique nique. Pour digérer nous partons explorer les pentes au-dessus du refuge, histoire de faire quelques beaux virages et de permettre à Alexis, qui n'a pas skier depuis longtemps de retrouver de bonnes sensations.

Ensuite ce sera sieste ou bronzette dans ce reufge refait à neuf et tout confort. Trop dur la vie!
Bivouac des Périades 3441m

Au levé du jour, un léger brouillard est toujours présent mais nous pressentons que le beau est à venir, nous nous dirigeons donc vers la salle à manger. Nous croisons un guide avec ses clients perdus sur le glacier et le remettons sur le droit chemin.

Les peaux de phoque à peine installées, nous dépassons la couverture nuageuse, le paysage est alors grandiose et pas une trace en vue! Arrivés à la brèche, je propose à Sophie de faire un petit crochet par le bivouac des périades, repère bien connu des cristalliers.

Sophie est rayonnante et la neige tombée pendant la nuit va nous faire le cadeau d'une descente délicieuse! Un rêve enfin accompli et une belle reprise de l'alpinisme avant d'envisager le Cervin pour l'été...
Vallée Blanche classique

Nous empruntons la dernière benne de l'Aiguille avec Sophie en espérant rejoindre le refuge du Requin au soleil couchant.

Mais pas de chance, un brouillard a couper au couteau s'est installé sur le massif. Et c'est à l'aveugle que nous entamons doucement la descente en prenant bien soin de ne pas nous perdre de vue dans cette purée de pois. Néanmoins nous rejoignons sans encombre le refuge pour y passer la nuit. La neige se met alors à tomber et nous croisons les doigts pour que le soleil revienne le lendemain...
Brèche Puiseux 3432m et glacier du Mont Mallet

Nous profitons du passage d'Erika sur Cham pour lui faire découvrir une des plus belles randos de ski alpinisme du massif.

La traversée de le Brèche Puiseux est très variée et a en effet tout pour plaire: approche plaisante par la Vallée Blanche, rando de 1000m assez raisonnable, petit couloir skis sur le dos, rappel à la brèche face à l'impressionnante face nord des Grandes Jorasses, pentes larges et soutenues où Erika peut se lâcher dans une peuf d'anthologie... et toujours un décor impressionnant!
Vallée Blanche, moyen Envers

Je retrouve Erika pour sa première vallée Blanche. Tandis qu'elle s'émerveille devans ces grandes montagnes, bien éloignées de sa Vanoise habituelle, nous profitons de ces instants magiques pour évoquer le souvenir de notre ami Will...
MARS 2017
Aiguille Verte 4122m, couloir Whymper

Un grand moment dans la vie d'un alpiniste!

Vite expédiée avec Dom dans des conditions idéales même si il aura fallu tracer tout du long. Arrivé au sommet mon ami n'en revient pas et n'ose vraiment y croire!

Désormais montagnard (dixit G.Rébuffat!!!), Dom boucle ici de façon élégante une belle carrière d'alpiniste où son agilité a toujours permis à notre cordée d'évoluer très efficacement (Meije, Aiguilles d'Arves, Pelvoux...). Bravo mon ami!
Vallée Blanche Classique

Une descente au peti matin avec Dom pour rejoindre le refuge du Couvercle avant que les pentes ne réchauffent trop et que les pierres ne tombent...

La neige est encore durçit par le gel et n'est pas toujours très agréable à skier. A se demander si cette descente ne sera pas plus diffiicle que l'ascenson de la Verte elle même pour mon compagnon peu aguerri au ski alpinisme?

Le décor n'en reste pas moins toujours aussi époustouflant et la solitude règne àcette heure!
Falaise d'Anthon
+-
Petit entretien sur le caillou pour ne pas trop perdre les sensations de grimpe pendant l'hiver...
Silvrettahorn 3244m et Tirolerscharte 2935m

Sans doute le plus beau sommet du massif, le Silvrettahorn est long à rejoindre et impose la remontée d'une haute et raide pente, skis sur le dos avant de rejoindre un col. De là, généralement on y fait dépose des skis, mais Benoît va se laisse convaincre pour les monter...

L'arête sommitale est très alpine et demande quelques précautions. Grand bonheur au sommet pour tous!

Avec Benoît quelques passages skis au pied bien banzaï avant de se lâcher dans de belles pentes à 45° pour rejoindre nos amis et poursuivre sur un grand glacier en contournant une grande barre de séracs. Arrivés au refuge, une bière en main tout en observant notre itinéraire: et dire qu'on a fait tout ça! Bravo à tous!!
Silvretta: Jamspitz 3156m

Une grande et magnifique rando glaciaire va nous transporter jusqu'au Jamspitz. Au contraire des autres cordées, nous monterons les skis jusqu'en haut et parviendront tous à skier grâce à un itinéraire astucieux. S'en suivra une descente en rappel pour le plus grand plaisir de Joëlle très à son aise dans ce genre d'exercice qui impressionnera un peu plus Claire!

Petite pause pique nique au soleil pour se remettre ce ces émotions et nous voilà dévalant en de belles godilles sous l'imposant piz Buin, hégérie de la crème solaire locale...
Silvretta: Zahnjoch 2947m et Augstenberg 3220m

Un peu de neige et de brouillard ces jours autour de la confortable Silvrettahütte où il nous faudra soigner l'orientation.

Quelques passages raides et gorgés de neige nous obligent à déchausser et à creuser une tranchée pour rejoindre le sommet mais ça passe tout à ski à la descente notamment pour Benoit qui ne veut plus quitter les skis!

Pour récupérer de nos efforts, les repas sont si frugales que Micha nous propose des séances de fitness pour digérer!
Raid ski Silvretta: Breite Krone 3079m et Piz Tasna 3179m

Et c'est parti pour une semaine de raid à ski, objectif: traverser la Silvretta.

Après une première matinée de route pour rejoindre l'Autriche, nous utilisons les remontées mécaniques pour rejoindre le premier refuge par un joli hors piste, idéal pour se dégourdir les jambes après la route! Le refuge est au top du confort et Michael se voit même recevoir des nouvelles de sa petite amie via la gardienne.

Le lendemain, deux sommets au programme avec des belles descentes à la clé et une arête fine d'alpinisme pour l'adrénaline. Mano a bien failli terminer son raid prématurément en laissant échapper son ski au moment du chaussage. Heureusement le guide, saint Antoine peut tout retrouver, même les skis!!
Escalades Chablaisiennes

Petite pause grimpe entre deux sessions de ski, sur le beau calcaire d'Anthon. Il faut se sortir les doigts pour tenir les crispettes dans ces murs lisses!
Col de la Grande Rocheuse 4050m: Couloir Whymper

Pour sa première ascension en montagne, Michael va emprunter l'un des couloirs les plus célèbres des Alpes: le fameux Whymper!

Après une nuit passée dans le sympathique refuge d'hiver du Couvercle, levé vers 2h et c'est parti pour une approche en ski de rando jusqu'à la rimaye où il nous faudra trouver un bon passage. Finalement ça passe plutôt bien, directement dans les crevasses. Les conditions sont excellentes et nous taillons un escalier géant dans le couloir avant de nous faire décoiffer par un vent de folie sur l'arête sommitale. C'est la première fois que Micha monte à plus de 4000m.

Bravo Michael, belle première!
Vallée Blanche, moyen Envers

Découverte de la Vallée blanche pour Michael qui en prend plein les yeux et fait chauffer les cuisses! Skier avec un gros sac, ça change un peu les équilibres...
Ski de rando au Brévent

Si la qualité de neige n'était pas au rdv aujourd'hui avec les vents forts et le soleil des jours précédents, c'est dans la bonne humeur que nous essaierons de faire nos traces dans cette neige croûtée. Pas évident pour une première expérience! La montée c'est presque moins fatiguant...
Escalade en Val d'Aoste

Plus de 20°c annoncés en Italie, le printemps n'est pas loin, il est temps de se remettre à serrer les prises!

C'est donc torses nus qu'avec Michael nous enchaînons les longueurs pour retouver de la conti même si la douceur nous donnerait plus envie de faire la sieste...
Dry Spa

BRA toujours élevé et météo maussade nous décident à retourner aux thermes. A l'arrivée, surprise, deux estoniens sympas ont bivouaqué au pied des voies...

Quelques courbatures au compteur après 2 jours à forcer sur les piolets dans les dévers mais cela n'empêchera pas Michael d'enchaîner en tête ses premiers D5+ et moi mon premier D10!

Ca progresse et on y prendrai presque goût!
Dry Tooling

Que faire lorsqu'il pleut et qu'on a tout de même envie d'aller faire du sport en extérieur: du dry bien sur!

En avant donc pour la grotte des Thermes de Saint Gervais, bien abritée des précipitations. Et c'est parti pour tenter de percer le mystère des adhérences et crochetages de lames...
Ski rando au Roc d'Enfer (Chablais): tout poudre!!!

Aujourd'hui il s'agissait de bien choisir son lieu de pratique pour éviter le vent et ne pas se retrouver sous la pluie...

Un levé matinal s'imposait également pour éviter les hordes de skieurs savoyards bien décidés à profiter du weekend!

Et c'est donc aux aurores que nous nous mettons à tracer en direction du Roc d'Enfer dans 15cm de neige pourdreuse fraîchement tombée. Comme prévue la descente dans la combe suspendue, bien abritée, sera extra et c'est avec la banane que mes deux compères belges s'en retourneront en Belgique, fin prêts pour le Mont Blanc de Mai...

Merci Tonio, merci Tonio!!!
Pointe des Arbennes 2478m (Aravis)

Avis de tempête sur la France et foehn en furi sur le Mont blanc, voilà de quoi bien pousser le randonneur à aller se recoucher.

Mais c'était sans compter sur un guide qui ne va pas lâcher ses stagiaires en leur trouvant une top course de 1500m de dénivelé à l'abri du vent sur une belle poudreuse compactée.
De plus pas de canyon en mode bucheron ce jour alors des tempêtes comme celle-ci Nico et Greg en redemandent!

Ils auront bien mérité leur dîner au MBC...
Ski rando: Pointe Ronde 2700m (Suisse)

Une année a passé depuis notre traversée Chamonix-Zermatt en mode puriste avec Greg et Nico. Il est grand temps de reprendre l'entraînement d'autant que cette fois un objectif de taille attend mes amis traileurs: le Mont Blanc à skis.

Et quoi de mieux pour la reprise qu'une bonne montée raide en forêt afin de travailler les conversions avant de remonter de jolis vallons en neige poudreuse promettant rien que du bon pour la descente. Au sommet, vue grandiose sur le glacier de Trient et l'Aiguille du Tour, souvenirs souvenirs...

Et en bonus, 200m de ski acrobatique dans les varosses avant d'arriver au parking, histoire de travailler la technique de Pinois!
FEVRIER 2017
Tenerife: Canada del Capricho

Style très original sur une roche volcanique dans un décor grandiose au pied du Teide. Un des sites majeurs de l'île surtout pour le dépaysement et l'escalade sur des formes étranges et les taffonis.
Iles Canaries: Las Vegas

Petit site qui réserve quelques beaux passages mais la qualité est inégale. Sympathique mais on a vu mieux!
Guaria

Un de nos sites préférés, un peu plus sur les hauteurs de l'île. Un superbe rocher orange-marron bien sculpté avec de belles lignes de 30m.
El Rio

Un canyon assséché où nous attendent un joli rocher orangé et de belles lignes de fissures. Très sympa mais quelle chaleur!
Pico del Teide 3718m

Le plus haut sommet d'Espagne se situe à Tenerife! si il est possible d'arriver à 20min du sommet en utilisant un téléphérique, nous préférons une ascension plus naturelle en faisant une traversée par le sommet voisin, le vieux pic.

Le décor sur ces volcans est lunaire et on ne croise pas grand monde. Marie s'en sort bien avec les 1800m de déniv et nous atteignons le sommet et ses fumerolles de soufre, une fois les hordes de touristes redescendues. Nous profitons alors d'une montagne calme et d'un superbe couché de soleil avant de continuer notre traversée sur l'autre versant de la montagne.

La traversée terminée, il me restera encore 10km à effectuer de nuit en courant pour récupérer l'auto et ma chérie...
Rando: Barranco del Masca

Une très belle rando sur la côte ouest où il s'agit de descendre un superbe défilé entouré d'immenses paroies jusqu'à rejoindre la mer. En aller retour déjà un bon défi pour une femme enceinte, bravo Marie!
Escalade à Tenerife: Arico

Direction les Canaries pour une pause ensoleillée dans l'hiver. L'île de Tenerife recèle de belles petites falaises où il est très agréable de grimper en plein hiver. et une fois nos petits bras fatigués, il n'y a plus qu'à rejoindre la côte et sauter à l'eau!!

Une très belle destination pour les grimpeurs en hiver. Le site de Arico est un des plus célèbres de l'île et on en trouve pour tous les niveaux sur une excellent rocher rouge. Marie se régale!


Pour Nico le montagnol, promesse d'une grande course...
Cascade de Lillaz

Pour finir le weekend, nous décidons de grimper encore la longueur clé de la cascade de Lillaz.

Rapide d'accès, cette dernière est très fréquentée mais sa largeur permet à plusieurs cordées de s'entraîner en même temps.
La grimpe est bien ludique mais attention de ne pas taper trop fort au risque de passer à travers les cloches et de prendre une bonne douche!!
Sogno di Patagonia

Une magnifique cascade rarement en conditions, réputée pour sa première longueur bien raide, il faut en profiter!

Avec une exposition plein sud, nous attaquons bien tôt pour éviter les risques d'effondrement et de coulées. Même si max est très impressionné par la raideur du tube initial, il s'en sort très bien avec l'aide de quelques pauses. L'escalade n'est pas si facile, la cascade a été peu grimpée et donc peu taillée... Bravo Maxime!

Les longueurs suivantes moins raides sont toutefois intéressantes et sont plus tylées goulottes.
Cascades de Patri

Seconde cascade du jour avec Max sur la plus connue des cascades du Vallon: Patri, un superbe 4+. cette fois les bras chauffent un peu plus mais que de plaisir à s'élever sur ces structures éphémères!

Et maintenant il est temps de fêter ça en allant savourer bières et pizzas!!
Cascade goulotte: L'Archeronte (Cogne)

Après avoir goûté aux joies alpinistiques sur le Mont Rose, Max avait désormais envie de découvrir l'alpinisme hivernal afin de se préparer aux grandes courses du massif du Mont Blanc.

Première en glace donc pour Maxime dans une très belle goulotte du val de Cogne. Les sensations sont bonnes et nous arrivont rapidement au sommet. Bien motivé, max est prêt à monter en difficulté!
Val Ferret, ski de fond

Journée détente dans le val ferret en compagnie de Madame.

Nous profitons des belles pistes ensoleillées avant de nous poser pour déguster un risotto des familles avec une vue imprenable sur les Grandes Jorasses et l'arête de Peuterey.

Cool la vie!
Une Saint Valentin sur Repentance Super

C'est sur la plus belle cascade du val de Cogne qu'avec Micha nous allons passé la fête des amoureux, le tout précédés par une cordée suisse et leur poupée gonflable!!

Comme toujours cette ligne mythique nous réserve une ambiance géniale. La glace est raide mais les nombreux passages facilitent l'escalade à Michael, tout de même un peu impressionnée par e 5+ de référence.

Pendant les rappels, nous ne regrettons pas de nous être levés tôt car plusieurs cordées bouchonnent et s'envoient des parpaings...
Cascade Bonne Année (Val Gressoney)

Suite au redoux, il faut bien choisir ses lignes et gagner en altitude. Une très belle cascade nous attend en Italie. Un peu de monde qui brésaille ce jour mais qu'importe c'est l'occasion de faire des rencontres au relais!

La glace est bien sculptée et l'escalade est alors facile. Micha s'élance même en tête de cordée.

Une pensée pour les 4 alpinistes décédés sur cette même cascade, deux jours après...
Ski de rando à Granier

Dernière rando à proximité de Aime et du chalet de Dominique.

Après une montée raide en forêt le long du remonte-pente, nous pouvons ensuite profiter de jolies pentes sous la Roche à Thomas.Et Martine qui commence à trouver les bons équilibres, peut enfin se lâcher!
Rando ski: Mont Rosset 2449m

Aujourd'hui, à l'inverse de la veille, c'est à la montée que nous trouverons les principales difficultés notamment dans la partie médiane plus raide avec des conversions très rapprochées en forêt, bon équilibre obligatoire!

En revanche, à la descente nous pourrons profiter d'une neige agréable. C'est donc avec joie que nous pourrons admirer l'élégance des virages d'Alain!
Dôme de Vaugelaz 2217m (Beaufortin)

Première expérience en ski de rando pour Martine et Alain sous les encouragements de Dominique.

Si la montée accompagnée du chien du village, bienheureux d'avoir trouvé des compagnons, s'effectuera sans encombre, la descente sera plus accrobatique avec une neige qui aura bien souffert du réchauffement...
Cascade du Mône (Tarentaise)

Cette fois la neige est arrivée en grande quantité, il va falloir se méfier des avalanches et trouver une cascade non exposée. L'occasion parfaite pour découvrir une cascade-goulotte classique du côté de La Plagne dans laquelle Michael va s'exercer brillament en tête de cordée.

A proximité des piste de fond avec vue imprenable sur le Mont pourri, le secteur est vraiment très joli et cerise sur le gâteau, l'approche a été damée. Ils savent recevoir dans le coin!

La cascade se compose de nombreux ressauts dans une belle ambiance encaissée, elle est idéale pour s'initier. Une belle surprise!
Cascade de Lau Bij (Cogne)

Poursuite de la fromation de Micha qui a oublié ses chaussures d'alpi ce matin. C'est donc en chaussures de ski qu'il va devoir grimper!
Le premier plan était de gravir une des cascades de Vachérie après courmayeur, mais les tempêratures trop douces nous en dissuadent, direction Cogne!
J'en profite pour aller repérer une cascade qui manquait à mon carnet: la magnifique Lau Bij!

Une cordée nous précède et nous allons alors assister au record mondial de lenteur sur glace!! Heureusement il ne fait pas trop froid et le spectacle vaut le détour avec les vols que les anglais se mettent!!! J'en profite pour entamer la conversation avec le second de cordée peu rassuré... Et malgré quelques cordées qui s'impatientent, l'ambiance reste bon enfant.

Pourtant les conditions sont parfaites, la traversée finale plein gaz est géniale et nous gravirons la cascade en quelques minutes. Je rejoins rapidement ce champion hors catégorie qui aura été au bout de lui-même. Demain ce sera sauna pour lui!!!
Cascade de Mottec

Avec le redoux, il nous fallait trouver un spot encore en état, nous faisons le pari que les cascades du val d'Anniviers auront été épargné.

La route est longue mais arrivés sur place les tempêratures sont négatives. Nous ne regrettons pas d'avoir pris les raquettes, gros brassage dans une neige profonde en vue. L'approche terminée, nous sommes récompensés, un magnifique cigare en 5+ nous attend, le premier pour Michael.

L'escalade est technique, il n'y a pas eu beaucoup de passage et ça coule pas mal sur le flanc gauche... Mon compagnon me rejoint bien carbo mais heureux de sa première expérience en glace raide. La suite est plus facile mais nécessite un gros travail de nettoyage, le retour se fera au clair de lune!
Cascade de glace Valsavarenche

Retour en Italie, mais avec Michael cette fois, pour parfaire son apprentissage de glaciériste. Au programme, utilisation des crampons et du piolet, brochage, confection des relais, rappels, choix de l'itinéraire...

Une fois les bases posées, Michael s'élance alors pour sa première en tête de cordée, bravo!
Cascade de glace Montriond

Les tempêratures ont fait un grand bond vers le haut, pas très engageant pour la glace... Nous décidons donc sagement de nous contenter de moulinettes écoles au-dessus du lac de Montriond pour travailler la technique et revoir la fabrication des lunules.

Félicitations à Guillaume pour ces 3 journées de stage où il aura confirmé le grade 4 et son avancé vers l'autonomie!
JANVIER 2017
Cascade d'Antares

Un petit sandwich et nous enchaînons sur une seconde cascade un peu plus loin dans la vallée.

Conditions idéales sur cette cascade bien travaillée. En s'y prenant bien, pas besoin de taper du piolet! Mais attention à ne pas prendre trop confiance et à rester bien concentrer lorsque l'on grimpe en tête, une zipette est vite arrivée!!
Cascade de Rovenaud

Même si pour mon compagnon, plus habitué au soleil de Dubaï, il fait un peu froid, le redoux est bien là et poursuit son cours. Il nous faut alors prendre de l'altitude pour gravir des cascades encore solides.

Direction l'Italie et le massif du Grand Paradis qui regorge de jolies lignes. Et les cigares n'ont qu'a bien se tenir car Guillaume a bien décidé de ne pas se laisser impressionner.

Et c'est en prenant sur soi et en usant de savants crochetages qu'il parvient tout sourire au sommet, bravo!!
Cascade du Vaisseau de Pierre

Une superbe cascade goulotte cachée dans les Aravis avec une consistance typée sorbet, idéale pour que Guillaume reprenne l'activité en douceur et confiance! En tête de cordée, bien sur!!
Ski rando: Pic de Maloqueste

L'archétype de la journée de ski à la limite de l'indécence tant la neige était géniale!!!

Malgré la fatigue des journées précédentes et les ampoules qui font mal dans les chaussures, je parviens à motiver mes compagnons pour une dernière rando avant de prendre la route du retour.

En montant la neige scintillante semble motiver les troupes et la forme aidant, nous rejoignons plus rapidement que prévu le sommet. Ce ne sont alors plus que godilles de folies et euphorie collective pour finir en beauté cette semaine géniale dans le Queyras! Du bon freeride dixit Mano!! Encore un peu d'entraînement et Benoit se prendrai à rêver du proba ski du guide...
Ski rando: L'Eypiol

Il neige ce matin, nous décidons donc de rester à travers bois afin de garder une bonne visibilité et d'éviter les grands vents d'altitude.

Après un passage dans le typique hameau de Valpréveyre, nous devons tracer péniblement dans la neige fraîche qui recouvre une couche de gros sel.

Et bien nous en a pris, car en récompense, nous profitons d'un ski digne du canada en slalomant entre les mélèzes! Michael se met à skier tel un véritable ressort!

C'est si bon que sous l'implulsion de notre amie Claire, nous remontons une seconde fois!!
Ski rando: Pic de Foréant 3081m

Vent fort et ambiance traversée polaire ce jour dans ce joli vallon sauvage au départ du Pont de l'Ariane.

Les couteaux sont bien utiles pour traverser les zones pelées par le vent et faire nos conversions sereinement. Nous ne trainons pas au sommet au risque de nous envoler.

Et c'est avec une bonne surprise que nous trouvons de bonnes accumulations de neige poudreuse pour tracer de belles courbes avant de profiter d'un tout schuss de folie jusqu'au parking.

Allez hop, vite on va se réchauffer au jacuzzi!!!!
Ski rando: Pic des Chalanches 2779m

Première rando pour Benoit et Michael qui nous ont rejoint hier au soir. Et pour cette première je leur ai réservé une journée intense pour profiter de la météo favorable.

Après une montée d'échauffement au col du Sénateur, il est temps de chausser les crampons, skis sur le sac pour accomplir la traversée alpine de l'arête jusqu'au Pic. Quelques pas d'escalade en rocher et glace où la corde s'avère bien appréciée, viennent agrémenter cette superbe course.

La récompense nous attend au sommet, pique-nique panoramique et descente en poudreuse avant de remonter encore une fois pour passer le col du Cros afin de rejoindre la station directement à travers les mélèzes.

Grosse journée au top!!
Ski rando: Pic Traversier 2882m

Aujourd'hui nous partons visiter la vallée de Molines. S'alternent alors éclaircies et légères chutes de neige qui seront bien appréciées au moment de skier les pentes sommitales soufflées par le vent.

Les filles sont en pleine forme et le sommet est vite rejoint, nous décidons alors de rallonger la sortie en descendant versant Saint-Véran...

Le retour en slalom dans les forêts de mêlèzes sera juste délicieux. C'est que mes partenaires, elles aiment ça les sapinades!!
Ski rando: Pic Charbonnel 2889m

Pour notre première vraie rando queyrassine, nous partons du Roux d'Abriès au pied du célèbre Bric Froid.

Après 10min de portage et la salutation de Saint Antoine de rigueur, nous chaussons les skis et nous nous élevons dans les mêlèzes, ça sent bon le sud! Nous sommes seuls au monde, personne à l'horizon!

De belles pentes ensoleillées nous attirent vers la ligne frontière avec le Pièmont. Quelques conversions délicates en neige dure plus tard et nous rejoignons la jolie crête sommitale où nous déjeunons en profitant de la vue sur le patron des lieux: le Mont Viso.

La neige a maintenant dégelé avec le soleil, la descente ne sera que godilles endiablées!!
Ski rando à Abriès (Queyras)

Après un long trajet, il nous fallait nous dégourdir les jambes et digérer le repas de midi. Direction la vallée de l'Echalp pour un repérage des conditions.

La sécheresse n'a pas épargné les Alpes du Sud, et il faudra bien choisir nos versants pour trouver de la neige en continue... Claire en profite pour retravailler ses conversions en neige semoule!

Et pour finir en beauté la journée, relaxation dans le jaccuzi et jeux à la piscine!
Ski rando: Croisse Baulet

Après une bonne nuit passée à la Giettaz et un dîner épique en compagnie des locaux, nous enchaînons avec une autre jolie classique du secteur.

Les conditions ventées et l'instabilité de la neige ne devraient pas trop nous géner sur cette course assez sure. Seul un passage en glace sur la croupe sommitale, nécessitera l'installation des couteaux et quelques conversions accrobtaiques. Mais tous nous atteindront le sommet à l'heure du pique-nique pour profiter de la vue panoramique sur les Aravis, la chaîne du Mont Blanc et la vallée de l'Arve.
Ski rando: Combe de Tardevant

Les combes des Aravis, la mecque du ski de rando aux nombreuses possibilités. Parfait pour se faire un weekend sympa et reprendre la saison en douceur.

Au menu, une grande classique de la région où les participants peuvent faire connaissance tandis que Dom, notre Géo Trouvetout, se démène avec sa fixation et que Sandrine s'exerce aux conversions malgré des chaussures de location douloureuses...

Heureusement la neige est savoureuse et chacun pourra envoiyer de belles godilles emmenés par Anne-Lise, la locomotive du groupe!
Ski rando: Chalet de Mayères

Petite rando pour garder la forme et bien récupérer des jours précédents.

Il reste encore quelques beaux champs de neige poudreuse à tracer, idéal pour Jean-Baptiste avec ses télémarks!
Cascade de glace: Glacenost

Jean-Baptiste a goûter aux joies de la glace raide et en redemande, je l'emmène alors découvrir la plus belle cascade de Haute Maurienne.

Trois longueurs variées dans une gorge magnifique nous font passer successivement de méduses à pétales, ramping dans une grotte (il adore ça ranfougner le JB!!), crochetages dans un dièdre avec sortie déversante et enfin un peu de conti dans le mur final. Royal et finalement pas si difficile que ça en comparaison de la veille...

Il aura fallu 2 grades 6 pour que JB commence à comprendre l'intérêt des crochetages et s'arrête de bucheronner comme un sagouin!! (et accessoirement qu'il ne fasse pas s'effondrer toute la structure...) mais bon c'est pas mal pour une reprise!
Cascade de glace: Cigare de Roseland

Une cascade qui se mérite en hiver de par son éloignement.

Longue approche pénible et journée mission en perspective pour Jean-Baptiste. Les bras vont vite monter en tempêrature, d'autant qu'il faut nettoyer la cascade mais ça y est il réalise là son premier grade 6, bravo à lui!

L'isolement et la beauté des lieux avec en prime une vue imprenable sur les eaux du barrage de Roseland font de ce cigare un must!!
Ski de rando Aravis

Aujourd'hui ski de forêt afin de profiter au maximum de la neige poudreuse épargnée par le vent.

Ca envoi de la belle godille sous le soleil, miam miam!!
Ski de rando: L'Ambrevetta

Seuls au monde dans les combes des Aravis, ça n'arrive pas si souvent!

Sans doute le BERA élevé a t-il freiné les ardeurs des randonneurs? Il nous aura en effet fallu bien négocier notre itinéraire afin de déjouer les pièges formés par le vent. Et ça continue de souffler, gare aux prochains jours...

Michael se régale, "la plus belle descente de sa vie"!!
Aravis, tout poudre!

Marie n'aura pas résisté longtemps à l'appel de la poudreuse.

Pas mécontente de se remettre la caisse tranquillement et loin des foules.
La neige est de retour!

Enfin là et en grande quantité!!

Avec Franck nous partons goûter à cette neige tant attendue. La poudreuse est bien bonne et tombe régulièrement depuis 2 jours, pas une touchette malgré l'absence de sous couche initiale.

C'est si bon que nous referons une deuxième montée!
Finale ligure: Silenzio

Encore une journée à refaire le monde entre potes. et cette fois le soleil est au rdv. On va pouvoir s'arracher les doigts dans des longueurs de toute beauté...

Vivement la prochaine session!
Finale Ligure: Monte Cucco

Retrouvaille du Radoul pour un pélerinage au temple de Finale!

Vent glacial et prises poiseuses au menu, faut vraiment être motivé, heureusement nous le sommes et les pizzas au dîner sont là pour nous réchauffer!!
Cascade à Trient: une colonne de glace peut en cacher une autre

-16°c au parking ce matin, ça va piquer!

Au fond de la vallée de Trient, de belles lignes de glace sont rapidement accessibles, idéal pour l'initiation de Michael.

Après une centaine de mètres de ruisseling en glace vitrée très cassante pour s'échauffer, la glace devient progressivement plus raide et plus tendre à tendance sorbet...

A mi-parcours, un joli passage en goulotte, dos contre le rocher permet de varier les plaisirs d'acrobaties!

Et pour la descente en rappel, il nous faut sortir les abalakovs: "ça tient se truc" s'exclame Michael!!!
DRY TOOLING: école du Fayet

Aujourd'hui nous sortons les piolets en vue de se préparer pour les ascensions hivernales et de retrouver la confiance dans la tenue des engins...

Oulala ça chauffe les avants bras!!
Rando: Tête de Chalin 2595m

Sur les traces de l'écrivain Senancour, auteur d'Oberman, "l'homme des hauteurs" que m'a offert le père Noël!

L'occasion d'éliminer les repas de fêtes et d'initier Michael au cramponnage tout en faisant quelques repérages pour de furtures courses...
 
Blog ANNÉE 2018
Blog ANNÉE 2016
Blog ANNÉE 2015
Blog ANNÉE 2014
Blog ANNÉE 2013

Blog ANNÉE 2012

Blog ANNÉE 2011

Blog ANNÉE 2010

Dernière mise à jour : 01/01/2017

  Free counter and web stats