Guide de Haute Montagne
Genève   Chamonix
  

Votre guide     Alpinisme     Ski     Escalade     Canyon     Via

Cascade     Voyages     Formation     Tarifs et conditions

     Mont Blanc     Blog     Liens     Livre d'or     Planning     Photos

 

 
DECEMBRE 2015
Réveillon canyoning hivernal!

Dernier jour de l'année et pour finir en beauté rien de tel que d'aller se plonger dans les eaux glaciales et tumultueuses des canyons de Haute Savoie.

En cette saison, la pratique du canyoning devient une vraie aventure. Approche nocturne dans la neige, rocher glissant car givré, attention alors à ne pas tomber dans les cascades...

A mi parcours le froid devient vraiement intense, je dois accélérer ma progression car dans les parties de nage ça devient de la survie. Pour gagner du temps, je décide donc de sortir la corde le moins possible et de sauter au maximum les obstacles. Cela fonctionne, je serai prêt pour la fête de ce soir! Une belle expérience.
Face nord de l'Aiguille du Midi: couloir Mallory

Comment bien digérer les repas de fêtes? En gravissant la face nord de l'Aiguille, pardi!

Nous voici donc partis avec Marie depuis le Plan de l'Aiguille. Les conditions sont excellentes et propices à une progression rapide. L'ambiance est extra et Marie a la forme, nous rattrapons rapidement les cordées partis plus tôt.

Les rampes neigeuses sont parfois interrompues par une longueur en rocher ou en glace, ce qui apporte un côté ludique au parcours. L'arrivée sur l'arête signera les retrouvailles avec le soleil.

Un régal!
Falaise d'Anthon

Quelques projets à travailler sur cette falaise technique que nous apprécions beaucoup avec Marie. C'est l'avantage d'un hiver trop doux!
Blocs du Médonnet

Il était temps de rendre visite à ce Fontainebleau local situé à deux pas de la maison.

On trouve de jolies blocs aux problèmes complexes. Les prises sont très abrasives et je prend conscience qe je ne suis pas encore un bloqueur! Il y a encore du boulot...
Ski de rando: Dents Blanches 2709m

Sur la route pour retrouver Pinois, je me demandais si mon choix de rando était vraiment judicieux tant la neige semblait avoir disparu de la région. Mais finalement, nous chausserons les skis à la voiture et nous ne les quitterons plus pour 1800m de déniv. (Greg tu aurais du venir!!)

Pinois peut alors travailler à loisir ses conversions et voir l'intérêt des couteaux quand la neige se durcit...

La dernière pente plus raide se fera skis sur le sac et au sommet, une surprise attend mon compagnon: une arête bien aérienne à traverser en crampons. Au top! Le panorama à 360° nous confirme que nous avons fait le bon choix de venir ici et qu'il est tant que ça reneige...

Bravo Pinois, pas mal pour une 2 rando!!
Région de Télémark: Trappfoss

L'immanquable cascade "3 étoiles" au centre des gorges supérieures de Rjukan. L'ambiance est austère au fond de ce canyon au chaos de blocs quelque peu slippy (Guillaume adore ça!!).

L'escalade est belle mais engagée, faute à la glace qui fond avec les tempêratures qui remontent... Crochetages de méduses et traversées sur choux-fleurs ou rochers de rigueur pour réaliser la première de la saison!

Nous sortons trempés et décidons d'éviter une redescente sur abalkovs foireux en fasant le tour par la forêt. Ainsi Guillaume pourra rentrer passer noël en famille sans bobo...

Un beau final pour clôturer ce trip norvégien!
Rjukan: Ranabergfossen

Une longue journée dans les gorges de Rjukan où Guillaume aura d'abord bien transpirer dans l'approche forestière, puis se verra prendre la tête de la cordée ce qui n'empêchera pas son guide de le gronder pour ses relais freestyles...

Mais il sera finalement félicité par ce même guide dans la dernière longueur car cette fois tout était nickel tant en grimpe qu'en sécu! La force était avec lui!!

Et pour le récompenser un peu de solo en ruisseling et un long retour sur les pistes de ski nordique en passant près de l'usine hydroélectrique rendue tristement célèbre lors de la "bataille de l'eau lourde" dans la course à l'arme atomique...
Rjukan: Gausta

Gros froid aujourd'hui sous le sommet en forme de volcan du Gaustatoppen considéré comme le plus beau de la Norvège! Ambiance de bout du monde dans la région de "Télémark"...

Après une approche un peu sanglier, une douzaine de lignes s'offrent à nous. Guillaume va pouvoir taper du glaçon et s'exercer en tête. Mais attention les voies sont plus raides qu'elles n'y paraissent et il va falloir veiller à être rigoureux dans les manips et ne pas faire tomber les pioches!

Et pour récupérer quoi de mieux que les thermes locaux! Mais toujours pas vu ni d'élans ni de belles norvégiennes...
Cascade de glace Norvège: Krokan

Après une visite éclair d'Oslo en attendant nos bagages égarés sur l'escale d'Amsterdam, nous voici enfin prêt pour rejoindre le célèbre site de Rjukan pour notre stage annuel de glace avec Guillaume.

La glace est fine, le froid tarde à la former. Néanmoins sur les hauteurs des gorges, les conditions s'améliorent et Guillaume va pouvoir s'exercer à loisir sur plusieurs lignes pour retrouver de bonnes sensations techniques. Un bon échauffement pour la suite de la semaine d'autant que nous étions déjà bien explosés par le trajet de la veille! Mais pas d'alcool pour fêter ça car c'est dimanche en Norvège!
Falaise de Villair

Encore une belle journée ensoleillée en falaise avec les amis Nico et Fred. De quoi finir en beauté la saison d'escalade d'autant que le plus beau 7c de la vallée d'Aoste n'attend que mes chaussons!

Fred tente de me mettre la pression en jouant à big brother avec sa caméra tandis que je pars pour l'enchaînement mais je résiste et peut exprimer ma joie une fois le relais atteint!
Ski de rando: Mont Buet 3096m

Le Mont Blanc des dames pour débuter la saison de rando avec mon poto Dédé.

Moyennant un peu de portage au fond du vallon, nous voici seuls pour tracer tranquillement et profiter de la beauté du paysage. Pique-nique au sommet, on prend le temps et on refait le monde... De belles traces de godilles dans la poudreuse, dément!

Une journée à la samivel entre amis, que du plaisir...
Escalade en Val d'Aoste

Visite d'un nouveau secteur dans les environs de Courmayeur. Bien exposé, ce dernier permet une agréable escalade hivernale.

Michael peut alors tenter son premier 6c et très motivé, il ne ménage pas ses efforts, bravo les progrès ne vont pas tarder à venir!
Tête de Balme 2321m

Première sortie de la saison pour dérouiller les jambes en attendant une arrivée plus conséquente de la neige.

Je retrouve Lionel, surmotivé, et bien décidé à ne pas laisser les collants pipettes nous distancer!
Giétroz

Geoffroy souhaitait découvrir le dernier secteur équipé à Giétroz. Avec une approche courte nous pouvions profiter d'un petit café à la douane suisse en attendant le soleil.

Même si le rocher n'est pas le plus beau du massif, des dalles techniques bien agréables nous y attendent. Ca tombe bien j'avais un peu mal aux bras et c'est le style préféré du Stéph!
La Villette

Habituellement je garde cette petite falaise de proximité pour les jours où je suis enrhumé... mais cette fois je me décide à y terminer un vieux projet.

J'en profite pour faire découvrir la falaise à Marie et Michael qui contre toute attente trouvent les voies plutôt à leur goût. De quoi faire plaisir à Denis!!
El Chorro: Las Encantadas

Changement de style pour nous échauffer ce dernier jour en Espagne sous le clairon de la 7e compagnie...: rocher un peu patiné mais ensoleillé le matin. De quoi prendre de l'énergie pour tenter notre dernier projet de la semaine: une voie avec deux sévères sections de bloc.

Les passages sont finalement réussis et décryptés mais non enchaînés ("j'ai glissé chef!"). El Chorro nous reviendront donc...
NOVEMBRE 2015
Makinodromo

On ne pouvait pas passer à El Chorro sans aller grimper sur le plus beau secteur du massif. Certes la marche d'approche est un peu longue, 1h! (malgré nos tentatives 4x4 pour la réduire au maximum...) et rédibitoire pour Jojo surtout que ce dernier n'est pas fana des colos.

Néanmoins le spectacle est là, des grands murs déversants magnifiques où m'attend le plus beau 8a sur colonettes du monde (dixit Bernard...).

Et que dire du très beau trajet de retour à travers le célèbre Caminito del Rey emprunté à la sauvette!
Andalousie: Desplomilandia

Et nous voilà avec Jojo sur les terres espagnoles pour une dernière session d'escalade avant d'affronter les rigueurs de l'hiver.

Et c'est sur un des plus beaux sites d'El Chorro que nous décidons de gravir un maximum de voies. Il faut dire que ce secteur a tout pour nous plaire: approche 3min, voies à l'ombre, rocher superbe et quiétude! De beaux projets en perspective, y a plus qu'à...

Et quand la aftigue nous prend, Jojo a toujours une bonne idée pour nous rapporter quelques oranges...! Tant mieux ça agrémentera notre régime pâtes pizza bières et chips!!
La Haute Savoie sous la neige...

La fin des haricots pour les grimpeurs mais le bonheur du skieur!

Il va falloir partir plus au sud pour mettre encore un peu les chaussons...
Bionnassay

Il y a foule aujourd'hui à Bionnass, il faut dire que la falaise est bien exposée et que l'hiver arrive demain, alors il faut en profiter pour plier les projets...

Ca tombe bien j'avais justement un joli 7c à revisiter, ça c'est fait!

Merci à l'ami Jojo qui m'aura accompagné dans l'assurage!
Pilastro Giallo

Comment cela, il a plu pendant la nuit, les voies vont être mouillées! C'était sans songer  à notre forte imagination quand il s'agit de partir grimper...

Et c'est ainsi qu'après un contrôle en règle à la frontière italienne, faute à nos têtes de barbus, nous voici au pied d'un nouveau spot à deux pas de Courmayeur.

Le site est petit, les voies teigneuses mais plein soleil et la vue est imprenable sur les Grandes Jorasses. Même notre difficile Jojo trouve le rocher joli malgré des voies trop typées blocs à son goût.
La Chapelle Saint Gras

Une falaise où l'on trouve des voies vraiment majeurissimes!

A conditions bien sûr de ne pas laisser Fred choisir des lignes d'échauffement aspergées des fientes d'oiseaux...
La Colombière

Retour à la grimpe pour l'ami Nico, bien décidé à progresser pour réussir les examens d'aspirant guide, ça fait plaisir!

Et pour moi, une journée de grâce comme on aimerait en avoir plus souvent. Je réussis à enchaîner la plus belle voie de la falaise avec facilité, juste génial, j'en reviens à peine...
La Paré

Après une approche quelque peu énigmatique, nous voici enfin au pied de grandes longueurs pour le plus grand plaisir de mon ami bloqueur Rahan!

Oh, oh les coudes vont monter!
La Villette

Site idéal lorsque l'on a la crève, approche rapide et voies bien ensoleillées. En plus les voies sont courtes, ce qui ravit mon ami Jean-Baptiste!
Roc Dément

Un nouveau spot en face sud dans la vallée de Chamonix, nous nous devions d'aller y faire un tour.

A notre arrivée sur zone, le rocher n'est pas bien engageant, un cairn dirait Jojo! Nous faisons 3 voies qui confirment la chose: des bouses!!

Près à partir, voilà que nous croisons des habitués du lieu, incroyable, nous leur demandons donc pourquoi ils reviennent ici? Sur leurs conseils nous réessayons 2 autres voies, jolies cette fois! Ouf la journée est sauvée!!
La Colombière

Une valeur sûre à l'automne! Déserté en semaine, quel bel endroit pour se retrouver en famille et avec tous les amis...
Arête des Saix

Superbe rando à deux pas de Sallanches, idéale pour profiter d'une vue imprenable sur tout le massif du Mont Blanc!
Le Chemin du Roy

Dernier jour dans le briançonnais et encore une falaise d'exception!

Juste avant le col du Lautaret, c'est après 45min de montée que nous découvons de grandes envolées en rocher compact: une invitation à la grimpe...
Le Ponteil

Majeur à tous les niveaux pour cette journée avec Corinne et Stéphane. Soleil, rocher adhérent et coloré, voies longues et intéressantes et une vue imprenable sur la Font-Sancte déjà ensoleillée...

En plus, on croise des copains! Et pour une journée de repos je fais tout de même de belles croix tandis que Coco et Mr Bonnet Rond se chipouillent... alors qu'Ula crève de soif!
Mont-Dauphin

Grosse conti obligatoire pour grimper sur le pudding!

Plus basique comme escalade, c'est difficile... mais quel magnifique gymnase naturel pour se mettre la caisse. Une pure falaise d'hiver, de grandes envolées et un cadre buccolique face aux sommets enneigés. En plus l'ambiance est détendue avec plein de guides sympas.

Le briançonnais, une terre pour les grimpeurs. Avec Stéph nous sommes fans!!
Le Pouit

Premier jour de stage dans le briançonnais avec Stéphane.

Et pour commencer nous voici au pied d'un site historique de la région, très à la mode dans les années 80, un peu oublié et parfois patiné aujourd'hui malgré des voies justes magnifiques! De grandes envolées techniques, top!

En plus j'ai le plaisir de retrouver par hasard mon pote Anto dit Bronco, compagnon de formation à l'aspi, souvenirs souvenirs...
OCTOBRE 2015
 
Hot Rock

Un temps un peu couvert ce matin, c'est l'occasion de profiter enfin des falaises plein sud au-dessus de Leonidio. En plus cette fois la dalle est à l'honneur sur un rocher tout neuf.

Marie est ravie et en profite pour réaliser son premier 7a, félicitations!!

Elle va pouvoir m'offrir une pizza!!
Twin Caves

Poursuite de notre découverte des falaises de Leonidio où les possibilités d'équipement semblent inépuisables...

Cette fois le rocher de ces caves jumelles est très bon et magnfiquement coloré. La gestuelle est démente et je réalise là une des plus belles voies de mon séjour. La forme revient...
 
LEONIDIO: Welcome to Mars

Déjà sur la marche d'approche, la planète devient rouge. Que dire alors au pied des voies, il ne manque plus qu'E.T.!!

Certes le rocher est encore parfois fragile mais l'escalade est délirante. Bien déversante sur de grandes colos, les styles sont pourtant variés, blocs ou contis, au choix. Majeur!!

Marie découvre ce type de grimpe et se prend au jeu....tandis que je signe là ma meilleure perf des vacances sur une voie au crépi d'exception précédé de sévères pas de blocs, tout un programme!
PELOPONESE: Lagada

Un de nos sites préféré par la qualité du rocher et la beauté des voies. Des lignes variées et des couleurs incroyables. Le tout au calme et dans la fraîcheur des montagnes...

Et comme on y retrouve nos amis Ariane, Alexis et Sylvain, j'en profite pour me tirer la bourre avec ce dernier! Ca change des visites des monuments antiques. Cette fois les vieilles pierres sont debouts!
GRECE: Panagia

Petite session rapide de fin de journée pour tester les voies sur colos ouvertes en hommage aux figures charismatiques qui ont marquées la planète escalade.

De la pure grimpe en 3D avec des repos de fous...
ADRACHTI

Après la viste des étonnants monastères orthodoxes construits en haut de tours vertigineuses, nous nous devions de gravir ce superbe monolithe bien visible du village.

Il était temps car la pluie prévue pour la soirée ne nous laissera plus aucune chance de grimper. Adieu donc à ce site extraordinaire à ne manquer sous aucun prétexte: les paysages y sont incroyables, ne laissent pas indiffèrents et l'escalade y est à la portée de tous.

Quand est-ce que je vous y emmène?!
Corner of Madness

The ligne de fissure de la Grèce à équiper soit même avec les coinceurs, je ne les aurai pas emmenés pour rien! Une voie directe et pure qui n'échappera pas à notre regard: une invitation à grimper en somme!

Pourtant nous avions commencé un peu trop tard mais la descente nous paraissant hasardeuse en cours de route, je parviendrai à convaincre Marie à sortir par le haut, la nuit tombante... Et en fait elle trouvera ça rigolo!

Heureusement j'avais pensé à prendre une lampe frontale pour traverser la forêt dans la nuit noire, ce qui nous permettra d'aller savourer une bonne Mythos et de délicieux souvlakis!!
METEORES: Pillar of Dreams

Cela faisait longtemps que je rêvai d'aller visiter ces tours des Météores, dépaysement garanti, c'est si beau qu'on ne lâche plus l'appareil photo...

L'escalade en pudding sur les galets est originale et l'équipement a gardé une saveur traditionnelle. Et quelle joie de se dresser sur ces sommets en forme de jardins suspendus où nous attend toujours un petit carnet à signer.
Les Blaches

Une matinée de grimpe au soleil d'Orpierre en guise d'escale sur le chemin du retour dans la yaute.

Le big wall de la veille a laissé quelques traces de fatigue à mon JB qui se contentera de grimper en moulinette, il a eu sa dose d'émotions!
VERDON: Big Wall à la Castapiagne Rouge

Enfin du soleil! le verdon, une valeur sure qui n'attendait que nous pour revisiter un monument historique des gorges. Parfait pour notre session annuelle de big wall avec l'ami fidèle Rahan!

Pitons, friends, sacs de hissage, lit de paroi, marteaux, étriers, plombs, jumars... sont de sortis et nous sommes bien contents d'en finir avec la marche d'approche.

Il n'y a plus qu'à s'élever lentement sous un trop court soleil d'automne. Nous n'attenderont pas trop pour nous glisser dans nos duvets sur le portaledge. Grande ambiance, plein gaz, sujets au vertige s'abstenir!
Rando du vertige en Chartreuse

Météo maussade et humide, les chaussons resteront au placard cette fois. Nous en profiterons pour repérer quelques projets furturs...
ORPIERRE

Du beau caillou ensoleillé sur les hauteurs d'Orpierre, très agréable. De belles dalles pour Marie, du léger dévers pour bibi!

Un avant goût des vacances; c'est trop bon la grimpe!!
LA ZONE

Une bonne idée de Jojo qui me fait redécouvrir ce superbe site à la frontière suisse. Un rocher compact, des voies majeures.

LE site d'hiver haut savoyard!!
LES FONTAINES

Une journée savonneuse...

Pourtant tout partait bien, alors que nous avions prévu de grimper à la Colombière. Mais les CRS déployés secrétement par la préfecture pour encadrer le massacre des bouquetins du Bargy, ne l'entendaient pas ainsi. Surtout lorsqu'ils nous ont pris pour des activistes protecteurs de la nature!!

Finalement demi-tour, puis rebelotte au Foron où coulaient des ressurgences.

On se rabattra sur ce petit site méconnu du côté de Samoens, une bouse pourrait-on dire avec une approche sanglier. Du grand Mendes, heureusement avec mon accolyte ça rigole toujours...
LA RAVOIRE

Enfin la reprise de la grimpe, après la convalescence de Geoffroy et une longue saison estivale pour ma part.

La marche d'approche n'est pas trop longue ( assurage depuis l'auto...) et la paroi ensoleillée.

En revanche stratégiquement pour une reprise ce site n'était peut-être pas le meilleur choix, les voies étant ultra-techniques et exigent de bons doigts. Qu'importe avec des chips au pique-nique on arrive à tout!!!
CANYON DE COISERETTE (Jura)

Le plus dur dans le canyon? c'est à 9h du mat d'enfiler une combi mouillée qui sent la vase, heureusement le soleil était là et puis c'est vite passé et un bon moyen de rire!!


Ensuite ça démarre fort avec un impressionnant saut de 8m pour entrer dans l'eau froide du plus beau canyon jurassien. Plouf!!

Méandres étroits, troncs coincés, rappels arrosés, sauts techniques et en binôme pour les choubidous!

L'ambiance est démente, nous sommes seuls et cette fois Eric n'a pas froid, du coup avec Valérie ils en redemandent!!!
CANYON DU GROIN (Ain)

Initialement nous pensions partir en Valais mais la météo n'étant pas favorable, nous décidons de changer de région. Hop je réserve un hôtel dans le jura et nous voici au départ du célèbre Groin.

Ce canyon, à la limite de la spéléo, va me permettre d'initier mes choubidous dans un environnement d'exception!

Valérie s'élance la première en rappel sans souci suivie d'Eric qui appréçie la fraîcheur de l'eau! Les obstacles se franchissent en rappelant ou en sautant sous la lumière du flash de l'appareil photo avant de comprendre que nous ne sortiront de la caverne principale sinon en apnée par un syphon... Plus impressionnant que difficile!

Quelle aventure, bravo les choubis!!
Falaise de La Turna (Piemont)

Située à la frontière entre le val d'Aoste et le Piemont, voici une jolie falaise presque un jardin d'escalade, idéale pour une belle journée en famille au pied des chataigniers...

Tandis que Joëlle enchaîne les longueurs en tête, Dom en profite pour récolter des marrons pour l'hiver!
Macchaby: voie Sputnik

Un Dom en grande forme aujourd'hui, heureusement car ce maudit topo du val d'Aoste était encore bourré d'erreurs sur les cotations de cette néanmoins superbe voie du Paretone. Le 6a se transforme en 7a...

Ainsi Dominique devra se mettre sur orbite pour réaliser sans le savoir la voie la plus difficile de sa carrière sur ce rocher d'une qualité incroyable! Bravo à lui, il a bien mérité l'excellent clafoutis préparé par Joëlle...
SEPTEMBRE 2015
LE PARETONE: voie Bega

Après une randonnée scabreuse sur les vieux sentiers effondrés menant au monastère de Macchaby, nous mettons enfin nos chaussons pour cette longue voie en plein centre du Paretone. L'escalade y est technique et soutenue.

Malgré l'heure avancée, nous décidons de grimper tout de même jusqu'au sommet, c'est plus sympa pour Dom qui vient pour la première fois sur cette falaise phare de la vallée. Tant pis pour les rappels qui se feront de nuit sans lampe, ambiance pour mes deux amis!

Mais ce n'est rien en comparaison du retour jusqu'à l'auto dans l'obscurité, merci à la torche de mon téléphone!!
La Gruviera (Val d'Aoste)

Joëlle avait tellement aimé notre session de l'an dernier à Macchaby, qu'elle souhaitait cette année partager ces belles ecsalade avec son ami Dom.

Et en guise d'échauffement je les emmène parcourir la plus jolie voie en 5e degré du secteur, des prises délirantes en forme de carapace de dino...

S'en suivront plein de belles escalades à proximité du fort de Macchaby au beau milieu des chataignes. On a même trouvé une maison a retaper pour occuper notre Dom!
CANYON DE GONDO

Après une bonne nuit en compagnie des moines du Simplon, en route pour le canyon le plus ludique du Valais. Il me faut d'abord subtilement convaincre les filles d'enfiler la combi malgré le froid ambiant et de se jeter à l'eau. Si si vous verrez l'eau chauffe dans la combi!!

Ensuite ce n'est que du bonheur, un grand toboggan, sauts et rappels puis l'escalade sur la magnifique arche naturelle pour la photo de groupe...

Arrivés sur les dalles terminales, le soleil vient réchauffer la troupe qui s'amuse à refaire les toboggans tandis que je joue du marteau pour équiper la partie terminale du canyon: un grand rappel de 50m dans le bouillon. Bravo à tous pour ce weekend bien sympathique et sportif!
CANYON DE MORGE

Comme chaque année, je clôture ma saison estivale par un weekend d'exploration des plus beaux canyons et cette fois j'ai choisi d'emmener mon groupe en Valais.

Pause café à Sion avec Pascale, Cristina, Marie, Guy et David puis pique-nique avec Nico, Samuel et Constantin qui semblent bien apprécier les pizzas!

La journée est consacrée à l'apprentissage des techniques essentielles de progression, le tout dans les gorges du Diable, breuh!!! L'eau est vivifiante, les sauts impressionnants et les rappels parfois bien arrosés... Mais attention à ne pas se précipiter, les rochers sont extrémement glissants!

Et pour fêter cette belle première, direction l'hospice, lieu de spiritualité et de convivalité...
GORGES DU TRIEGE

Magnifiques gorges bien connues des suisses. En effet la partie terminale est depuis longtemps équipée de passerelles pour permettre aux visiteurs d'appréhender la beauté de ce lieu unique.

Nou clotûrons ainsi notre marathon avec un débit bien sportif! David adore et s'élance fougueusement dans le bouillon...avant de sortir au niveau du barrage terminal à l'aide d'un crochet de talon! ah ces bloqueurs...
CANYON DU MASSASCHLUCHT

Célèbre canyon du Valais auquel on  accède par un sentier original sous des tunnels le long d'un superbe bisse.

Malgré le faible débit, ces gorges sont très encaissées et sans échapattoire, une montée des eaux brutale serait catastrophique...

Le parcours est très long et très sportif pour se faufiler à travers d'immenses chaos de gros blocs de granite. le paysage quant à lui est hallucinant de beauté: granite sculpté, piscines à l'eau limpide, une cathédrale sculptée dans le granite... Un véritable voyage coloré!
CANYONING AU SIMPLON

Dernier canyon du jour, en altitude à proximité de la frontière italienne. Première étape, vérifier le niveau d'eau au barrage en amont, histoire de ne pas voir un tsunami arriver dans le canyon...

Deuxième étape, réenfiler une dernière fois la combi mouillée sous la pluie et un vent glacial. Que du bonheur! On peut maintenant envoyer du gros lourd comme dirait Duss.

Heureusement après nous filons nous réchauffer chez les moines du Simplon pour déguster une bière sans alcool svp...
MARATHON CANYON EN VALAIS

Quelques années déjà que nous n'étions pas repartis avec David en marathon  canyon. Le concept: enchaîner dans une même journée le maximum de canyons, histoire de bien rentabiliser la sortie des combis!

Cette fois-ci direction les helvétes où nous attendent quelques perles... Au total repérage de 7 canyons!

Et si vous n'avez jamais vu deux farfelus courir sur le goudron ou dans les vignes en combinaison de plongé pour rejoindre leur voiture, vous allez être servis!
ARETES DE ROCHEFORT

Ambiance expé pour cette dernière course d'alpinisme estivale avec Guy. Le refuge Torino fermé, nous montons la tente au col du Géant avant de commencer notre ascension vers la Salle à Manger et ses pentes de mixte.

Nous sommes seuls, la montagne est à nous, et nous allons pouvoir tranquillement mettre à profit nos entraînement du mois de Juin et de la traversée du Mont Rose...

La montagne est déjà bien blanchie et les pentes de l'arête sont bien raides parfois même tout en glace, vite une broche pour sécuriser tout ça! Nous progressons alors délicatement tel des funambules pour aller saluer la croix marquant la fin de l'arête. La fatigue se fait sentir mais il nous faut rester attentifs pour la descente, heureusement nous ne sommes pas pressés, notre tente nous attend en bas...

Une traversée de crevasse plus tard et nous voilà les rois du monde pour passer une soirée hors du temps. Félicitations l'ami pour ce beau final!
ORPIERRE

Petit weekend bien agréable qui nous permet de retrouver avec Marie les chemins du rocher. Et l'après grimpe au Quartz avec une bonne pizza arrosée de bière!

C'est trop bon même si les efforts accumulés pendant la saison ne m'ont pas épargné la traditionnelle crève de fin d'été...
REFUGE DU NID D'AIGLE

Dernière journée avec nos russes, toujours au pas de course! Cette fois encore nous nous contenterons d'une randonnée, tant pis pour les glaciers, la météo persiste dans le mauvais...

Et comme toujours le tmb est en panne, de quoi être bien trempés!
REFUGE DE LA PIERRE A BERARD

Pas de Cervin cette fois-ci, météo oblige...

Stéphane me propose de l'accompagner pour encadrer une équipe de Russes en stage de remise en forme. Nous voici donc partis pour le Buet mais au vu des trombes d'eau qui s'abattent sur la région, les filles sont bien contentes de stopper au refuge pour se mettre au sec!

A la descente, la rivière en crue aura même fait disparaître le sentier et nous devrons nous jeter à l'eau!!
RUITOR

Cette fois nous  choisissons de partir à l'aventure pour l'Italie, c'est là que nous aurons le plus de soleil et nous devrions y trouver des glaciers peu pentus, idéal pour Nat et sa cheville... Enfin c'est ce qui est dessiné sur la carte mais nous allons vérifier que les cartes italiennes ça n'est pas le top!

Mais d'abord nous emprunterons la plus longue via du Valgrisenche dans un environnement très sauvage où déjà l'automne et ses couleurs ont pris leur place. Une nuit dans un bivouac assez spartiate puis l'ascension commence.

En fait de glacier, ce ne sont que pierrailles, heureusement il a neigé et nous pouvons remonter un raide couloir sous le sommet. Mais à quelques encablures de la croix nous préférons stopper là cette quasi hivernale pour éviter une descente pénible dans de gros rochers instables qui risqueraient de raviver son entorse. La vue est imprenable sur le massif du Grand Paradis qui a retrouvé sa solitude et nous en profitons!
VIA FARINETTA

Je retrouve Nathalie qui a eut la bonne idée de se tordre la cheville juste avant notre sortie!

On essai donc de faire soft tout en allant chercher le soleil dans la vallée de Sion. Là se trouve une très jolie via qui arpente une gorge encaissée avec une vue superbe sur le Valais.

Nous n'aurons pas retrouvé le trésor du célèbre faux monneyeur Farinet mais ça ne nous empêchera pas de finir la journée aux bains de Saillon, histoire de ménager la cheville de Nat.
ALTA LUCE 3185m

Dernière journée où en vrais puristes, nous redescendrons la montagne entièrement à pieds.  progressivement la neige et la glace font place à des champs de blocs puis nous retrouvons la verdure.

Nous ferons voyage avec une espèce à part: l'homme-pelle avec qui nous irons sonner les cloches du pape pour marquer la fin de notre périple...

Félicitations à toute l'équipe!!
Zumsteinspitze 4563m, Parrotspitze 4432m, Ludwigshohe 4341m, Corno Nero 4322m, Balmenhorn 4167m, Pyramide Vincent 4215m

6 sommets de plus de 4000m en un jour et en cordées autonomes, c'est qu'ils deviendraient bons!!

Après avoir salués la vierge au lever du soleil, émotions garanties sur d'étroites arêtes avant de gravir à la queue-leuleu la corne noire pour une pause bien méritée avec le Christ. Mais il ne faut pas mollir, il nous reste encore une pyramide à gravir puis nous devrons descendre dans de jolies crevasses...
CABANE MARGHERITA 4554m

Après un passage express par Staffal afin d'éviter le Naso en mauvaise condition et se refaire une santé dans les auberges italienness, direction le col du Lys. L'objectif de la journée est de ralier le plus haut refuge d'Europe où nous attend un repas de roi!

Une victoire sur soi même, une équipe de choc, pas de mal des montagnes malgré l'altitude et un couché de soleil du tonnerre!!!
CASTOR 4228m

8 compagnons pour réaliser le célèbre Spaghetti Tour dans le massif du Mont Rose.

Et ça commence fort avec une traversée d'arête aérienne pour nous emmener au delà des 4000m. Et encore un record d'altitude pour mes compagnons! Mais ce n'est que le début...
LE VIEUX DE LA MONTAGNE (Balme)

Que fait un guide lorsqu'il a une journée de libre dans son été? Repos? Non non, il va se fourrer dans une face de 200m!

Eh oui il voulait vérifier si il savait encore grimper et il décide de faire ça dans sa première grande voie gravie il y a une dizaine d'années... Résultat plutôt satisfaisant, le 6c passe toujours mais en solo cette fois, ça a progressé...
AOUT 2015
ARETE DES COSMIQUES

Pas de Mont Blanc cette année pour Pascale, la météo n'était pas d'accord. Nous aurons tout de même la chance de profiter d'une journée magnifique sur une des plus belles arêtes du massif.

L'incontournable et très ludique arête des Cosmiques où il ne s'agit plus seulement de marcher mais bien de faire de l'alpinisme en évoluant dans un terrain mixte. Au programme: cramponnage, rappel, escalade... et photo en compagnie des japonnais à l'arrivée!
SALBITSCHIJEN, Arête Sud

Pour finir en beauté notre été d'alpinisme, je décide d'emmener Johann gravir ce qui est réputé comme le plus beau granite de Suisse voir des Alpes.

L'approche jusqu'au refuge est buccolique, rapide et confortable avec les baskets!

La réputation des Salbit n'est plus à faire et il y a foule sur l'arête. Qu'importe l'ambiance est détendue et festive et la grimpe tellement belle! De plus Yoyo grimpe vite et nous parvenons à dépasser bon nombre de cordées ce qui nous permet d'atteindre le pied de la magnifique et très élancée aiguille sommitale sans faire la queue. Photo obligatoire et un rappel en fil d'araignée pour conclure un mois d'alpinisme pour notre cordée.

Des projets ensembles, beaucoup! Objectif l'an prochain: Chamonix...
BALTSCHIEDERTALER STOCKHORN, Arête Sud

Retour dans la vallée du Baltschider mais cette fois en bivouac pour gravir les 5 tours du Stockhorn. Une course élégante et sauvage face au Biestchi que nous avons gravis ensemble il y a tout juste 10 jours.

Le rocher est magnifique, coloré et compacte. Rapidement nous sommes au pied de la 5e tour, la plus difficile, nous sortons alors les chaussons pour gravir de belles dalles délicates et aériennes.

Une course de grande classe. Bravo Yoyo!
CAPO NOLI

Pour clore notre trip grimpe à Finale, je décide d'emmener Johann grimper au-dessus des flots.

On se croirait dans les Calanques: rocher blanc ensoleillé, solitude et de grosses vagues qui viennent chatouiller nos pieds aux relais!

Un enchantement!
ROCCA DELL'AIA, Via della Fissura

La journée commence fort: je réussis à égarer mon client parti bartasser dans le maquis! Nous finissons tout de même par nous retrouver au pied d'une étrange fissure qui pourrait bien faire peur à mon Johann.

L'aidant à ne pas se laisser intimider, nous gravissons alors des longeurs originales et de toute beauté! Sans nul doute la voie de 5e degré la plus belle de Ligurie!!
PIANARELLA, Via Lunga (Finale Ligure)

Premier jour pour Johann sur le spot majeur de Finale Ligure!

Nous décidons de gravir la plus grande "longue voie" de la région. Malgré les difficultés modestes annoncées, Johann comprend rapidement qu'ici il faut savoir rester humble, l'escalade est technique et les cotations serrées.

Hormis cela, nous pouvons protiter d'une escalade très ludique et forestière où il faut savoir parfois rentrer le ventre...
LE NID DES HIRONDELLES, Via Formica

Comme à l'accoutumé en italie, les explications pour trouver les attaques des voies ne sont pas bien claires: sans doute le plus mauvais topo que j'ai rencontré!

Nous finirons tout de même par trouver notre voie et telles des fourmis nous gagneront de l'altitude sur un joli rocher tout en profitant des chants traditionnels valdotains provenants du village de Valgrisenche.

Yoyo pourra alors se reposer dans l'auto tandis que je le conduis vers la Ligurie; réveil en bord de mer!
BALME

Un bon tricotage en règle aujourd'hui avec Marie et Sarah!

Persuadés de faire une voie déjà connue en 6c maxi, je les ai finalement trainées dans du 7b... C'est vrai que je trouvai la cotation un peu rude malgré mon manque d'entrainement!

La prochaine fois on prendra le topo mais qu'importe on aura bien rigolé!
TETE DU PARMELAN, Voie des Averses

Une classique du terrain d'aventure parcourue avec Marie. Un itinéraire intelligent qui parvient à se faufiler entre de grands surplombs sans dépasser le 6b moyennant quelques pas d'artif, chapeau les ouvreurs.

Marie très à l'aise dans cette escalade technique à l'ancienne, fait la belle pour les photos!

Nous sommes tout de même bien contents d'arriver au sommet, c'est qu'il fait chaud ici! Nous avons alors tout le temps de nous reposer dans l'herbe face à un magnifique paysage...
AUTRIDGE, Un monde à part

Un levé très matinal aujourd'hui pour éviter les grosses chaleurs, pas facile après la soirée de la veille! Au programme, une grande classique d'Autridge: "la Gabo".

Très vite un dièdre délicat nous oblige à être bien réveillé d'autant que suivent les 2 longueurs clés sur crougnettes et gouttes d'eau qui vont mettre à rude épreuve l'endurance de nos doigts! Techniques mais magnifiques... Jimmy retrouve les sensations de la bonne époque où nous préparions mon proba...

La voie est variée et l'ambiance avec tous les canoës sur l'Ardèche plaisante, surtout lorsqu'il nous faut franchir une jolie baume surplombante en artif et jouer aux funambules avec une trav plein gaz.

Hum nous avons bien mérité notre pizza et notre sieste!
FALAISE ECOLE DE LA SAINTE BEAUME

Matinée d'initiation près du village médiéval de Saint-Montan en compagnie de Céline et François.

Céine qui a pu confier sa petite Carmen, retrouve le chemin du rocher tout en douceur et enchaîne joliment les voies jusqu'à 5b tandis que François découvre le bonheur de se faire mal aux pieds et de se pendre dans le baudrier pour la descente en moulinette!
AUTRIDGE, pilier ouest (Ardèche)

Du beau caillou sans souffrir de la chaleur l'été en Ardèche, le tout sans croiser un seul grimpeur? incroyable mais bien vrai!

Les voies d'Autridge sont une belle découverte, l'ambiance rappelerait un peu à Marie celle du Verdon: un joli canyon, des buis, du beau calcaire et même un peu de gaz...

En plus une approche aisée et rapide pour un itinéraire joli et varié rythmé par les coups de pagaies des touristes descendant l'Ardèche... Que du plaisir!
ARETE DU DIABLE (Mischabels)

En route avec Marie pour une des grandes classiques des Alpes Valaisannes: la Teufelsgrat. Le topo nous prédisait une longue course menant au Täschhorn avec un rocher très moyen voire pourri...

La nuit sera courte car nous décidons de partir de nuit directement depuis la vallée de Täsch sans passer par la case refuge.
Le couloir d'accès à l'arête nous laissait quelques incertitudes mais au prix de quelques traversées mouillées et exposées, nous atteignons assez rapidement le col. A partir de là le jour se lève et les choses se compliquent, en effet, de grosses quantité de neige sont venues recouvrir l'itinéraire nous obligeant à une progression lente et délicate.

Certes le décor est magnifique mais plus nous avançons plus la prise de risque devient importante, en effet le caillou pourri ça passe mais quand le givre recouvre les pierres branlantes, fini la rigolade! A 200m de la fin des difficultés, nous préférons nous abstenir et redescendre... Il faudra revenir en conditions sèches!
WIWANNIHORN 3001m, voie Steinadler

Après le concert nocturne organisé par les gardiennes du refuge, nous voilà d'attaque pour la classique du secteur!

Et maintenant que Johann Paul s'est bien refamiliarisé avec les manips, nous progressons en réversible.

On se souviendra de la superbe rampe diagonale à mi paroi avec son très joli rocher. Superbe ambiance avant de rejoindre la croix sommitale qui nous réserve un panorama grandiose sur tous les sommets que nous avons gravis cette semaine, c'est vraiment très plaisant!
KLEIN OUGSTCHUMMUHORN 2880m, voie Salamander

Changement de secteur et d'ambiance, on se croirait presque dans le Mercantour et pourtant nous sommes à 2 pas de Sion et de l'Oberland, ça fait du bien un peu de verdure...

L'approche rapide pour le refuge nous permet après un bon rösti de repartir pour une grande voie et là, c'est Yoyo qui s'y colle, tout en tête!

D'abord un peu timoré par la confiance que je lui accorde, très vite la gomme des chaussons chauffe dans les dalles en 5e degré et il s'en sort très bien. Le sommet au nom impronnonçable est alors vite rejoint, il ne reste plus qu'à Johann d'installer le rappel sans faire de nouilles et nous pourrons aller déguster les délicieuses lasagnes du refuge!
BIETSCHHORN 3934m, éperon est et arête ouest

"L'éperon est, oula trop difficile pour toi, c'est d'une autre classe!" avait pu s'entendre dire Johann Paul quelques années auparavant lors de sa première tentative par la voie normale...

Notre demi tour à la rimaye de l'arête nord, en raison de la canicule et des chutes de pierres avait laissé songeur mon compagnon qui s'était décidé à laisser le Bietschi aux dieux!

Pourtant notre entraînement sur le granite du Baltschiedertal va me pousser à lui faire tenter une 3e fois par un éperon plus exigeant et quelle réussite! Après une traversée glaciaire scabreuse tant les ponts de neige ramollis par la chaleur sont délicats, Johann ets à son aise et progresse si vite que nous laissons sur place toutes les autres cordées.

Premiers au sommet en un temps record et vite descendus sur l'autre versant en rejoignant directement la vallée de Blatten pour y savourer un apfelstrudel bien mérité.

Le Biestchi ça c'est fait, bravo Yoyo!!
Escalade granite: voie Urnerloch

La fatigue commence à se faire sentir, nous décidons donc de faire léger aujourd'hui.

5min d'approche et nous voilà sur le klettern garten du refuge. Les chaussons sont de sortie! De belles voies de granite sur 5 longueurs nous y attendent, histoire de s'exercer à l'escalade en fissures et à la pose des protections...

L'après-midi sera consacré à la sieste car demain la journée promet d'être longue!
BIETSCHJOCH 3174m

Initialement nous partions pour l'arête nord du Bietschhorn mais une fois les profondes crevasses du glacier enjambées pour atteindre le col, la rimaye est toute en glace et de nombreuses pierres jonchent le sol.

Nous prenons alors conscience de la dangerosité des lieux et savons qu'une descente tardive sera très exposée. Cette option ne semble donc pas la meilleure et nous préférons nous abstenir...

Bien nous en prendra, peu de temps après, avec la canicule, c'est à un véritable feu d'artifice nocturne que nous assisterons avec l'éboulement du flanc gauche de l'arête, ouf c'était le bon choix!
LOTSCHENTALER BREITHORN 3785m, arête Blanchet

Une longue et belle course de haute montagne, "une classe A" comme dit Yoyo!

Après une approche laborieuse sur un glacier qui ressemble désormais plutôt à un vilain tas de cailloux, nous voici au pied de la Blanchetgrat. C'est à corde tendue que nous décidons de la parcourir malgré les passages parfois ardus et en rocher délité, concentration et confiance en son partenaire sont de rigueur...

Le passage clé sera franchi en artif, sacrés aventuriers Blanchet et ses amis! Une fois les difficultés rocheuses terminées, c'est seuls que nous continuons vers le sommet du Breithorn et sa belle arête neigeuse où nous devons refaire la trace.

Un sommet rarement visité, le plaisr n'en est qu'accru, bravo Johann! Mais attention une longue descente nous attend pour rejoindre la cabane...
JAGIHORN 3406m, arête sud-est

Je retrouve Johann Paul pour notre deuxième session de l'été, en Oberland encore mais dans la Baltschiedertal cette fois, une vallée sauvage et reculée...

La montée en cabane s'étant faite en partie sous la pluie, nous décidons pour notre première journée de nous autoriser pour une fois une grasse matinée (réveil à 7h...) afin de laisser le temps au rocher de sécher un peu.

Une fois le soleil revenu, c'est sur une très belle arête en bon rocher que nous pouvons profiter à loisir des lieux et du paysage sur nos projets futurs. Le rocher est excellent et l'occasion parfaite pour Yoyo de retrouver des sensations en escalade rocheuse avant de partir sur des courses plus ambitieuses.

Une très belle journée qui se concluera en beauté avec un repas de fête préparé par Jolanda et Ilse en l'honneur de la fête nationale suisse, miam miam!!
JUILLET 2015
ARETE DES COSMIQUES

Le créneau de beau temps sera trop court pour tenter le Mont Blanc cette année d'autant que l'ascension au Mont Rose avec l'intoxication alimentaire générale n'aura épargné personne même le guide.

Mais les filles étaient  surmotivées pour laisser Nico garder les enfants (il adore ça!!). Quelle meilleure occsion alors pour déguster une des pus belles et des plus ludiques courses d'arête du massif. Annick et Laurence vont alors expérimenter la progression en terrain mixte et dépasseront même tout un tas de cordée emmélées dans leurs cordes.

Elles mériteront alors de prendre leur plus belle pause pour nos amis photographes asiatiques!
DUFOURSPITZE 4634m

L'ascension du 2e sommet des Alpes avec Nicolas et Patrick.  La longue approche en altitude est déjà éprouvante et lorsque nous atteignons la belle arête rocheuse sommitale, mes amis vont devoir puiser dans leur réserve pour surmonter les abîmes et rejoindre la croix.

A la descente en moulinette, attention Nico à bien fermer tes poches sinon adieu le GPS et à ne pas trop gesticuler pour ne pas emporter ton partenaire!

Une belle et grande course qui se mérite, probablement la plus difficile que nous ayons gravi ensemble, bravo!
ALLALINHORN 4027m, arête du Feekopf

La journée avait pourtant mal commencée avec un réveil sans cesse reporté. Finalement nous partons sous une fine pluie pour rejoindre dans le brouillard le col de l'Alphubel en prennant soin de bien contourner les crevasses.

Là il nous apparaît évident que l'Alphubel, ce sera pour une autre fois et nous devons nous en remettre au GPS pour trouver le départ de la jolie arête qui va nous aider à boucler notre tour des Mischabels. L'ambiance aérienne et technique oblige mes amis à la plus grande concentration, heureusement le soleil est revenu et c'est euphoriques que nous décidons de poursuivre jusqu'au sommet de l'Allalin tout proche. Je fais cordée avec Martine tandis que je laisse nos 4 amis évoluer en autonomie et c'est la corde bien tendue et tout en douceur que nous rejoignons ensemble la croix!

La descente réservera aussi son lot d'émotions avec le franchissement d'une large crevasse. Les suisses ne font pas de cadeau et nous paieront le prix fort pour le funiculaire. Un dernier petit effort (pas si petit en réalité...) nous aménera au refuge pour une dégustation des patisseries maisons arosées d'une bonne bière, hum!! Une sacré journée!
DOM DES MISCHABEL 4545m

Après une journée sur le célèbre Europaweg, un très beau et long sentier en balcons permettant de ralier le refuges de la Domhütte, nous décidons de tenter l'ascension du plus haut sommet intégralement suisse. Martine décide de profiter d'une journée de repos en nous attendant à la cabane.

La course est longue et très variée. D'abord la remontée d'un glacier bien sec nous mène au pied d'un col où il est nécessaire de faire quelques longueurs d'escalade pour le rejoindre. Les pentes se raidissent au fur et à mesure que nous approchons le sommet. Jean-Claude souffre d'un léger Mam et c'est grâce aux encouragements collectifs que nous atteindront ensemble la croix.

A la descente, avec la chaleur, certains ponts de neige auront cédés et Dominque aura son lot d'émotions quand nous lui imposeront le franchissement d'une crevasse béante par le biais d'un saut des plus impressionnnants...
ULRICHSHORN 3925m

Premières étapes de notre tour des Mischabels.

La montée au refuge nécessite d'escalader quelques échelles et va laisser des marques de fatigue à Martine légèrement ndisposée par l'altitude. Fort heureusement le lendemain, tout le monde est en forme et nous pouvons gagner le sommet de l'Ulrichshorn. Solitude et vue parfaite sur le beau nadelhorn, tout proche.

S'en suit une longue descente sur un glacier peu fréquenté où il s'agira de ne pas finir au fond des crevasses, j'y laisserai d'ailleurs ma casquette!
WETTERHORN 3692m

Pour cette fois je laisse la parole à Johann:

"La course panoramique du secteur Grindelwald. Une légère douche obligatoire dans la montée à la Glecksteinhutte, une douche evitée par les pas rapides au final et le tonnerre éclate quand nous passons la porte d'entrée dans le refuge chaleureux. Le lendemain la montée le petit matin sans grandes difficultés, le repos au sommet déja en nuages et la longue descente variée vers la vallée de Rosenlaui. Marche sur le glacier en neige, après la glace bleue et verte en descente parfois sur les pointes frontales des crampons, quelques sauts à l'autre coté d'une crevasse. Finalement des echelles et cordes fixes qui facilitent la descente vers l'impressionnante Rosenlaui-Schlucht et les cascades dans les gorges formées par l'eternité. Et tout ca un peu en course vers une cordée suisse qui ne supportait pas notre bon rythme. ...."
SCHRECKHON 4078m - LAUTERAARHORN 4042m, traversée ("Lauteraargrat")

Première course de l'été avec mon ami Yoyo et ça attaque fort! 20h non stop pour réaliser là la plus belle ascension de notre cordée.

Partis sur les traces du frère de Johann Paul, nous enchaîneront 2 des plus difficiles sommets de plus de 4000m dans la journée. Quel soulagement d'arriver au bivouac à la nuit tombante après cette grande course! Bravo ce fut du grand Yoyo!!

Beaucoup d'émotions et un bel hommage que nous pourront savourer à loisir pendant le long retour par le glacier sous le Finsterhaarhorn et l'interminable mais néanmoins magnifique vallée du Grimsel...
MISCHABEL HUTTE 3350m

Je retrouve mes amis Ann et Johan pour une brève incursion dans le massif des Mischabels.

Il ne faudra pas ménager nos efforts pour rejoindre le refuge haut perché au pied du Nadelhorn, les marches sont raides sur cette via ferrata de montagne...

La nuit sera difficile avec une bonne intoxication alimentaire. Qu'importe le temps a viré au mauvais et le vent rugit à l'extérieur de la cabane. Nous pouvons alors regagner la douceur de nos couettes!!
DUFOURSPITZE 4634m, arête Sud Est

Après une nuit passée dans le plus haut refuge d'Europe, la cabane Margherita, nous effectueront l'ascension du 2e sommet des Alpes avec Alex pour terminer en beauté cette semaine.

Si tous nos compagnons ont fait un refus d'obstacle à la descente de la Zumsteinspitze, Alex ne se laissera pas impressionner et ensemble nous joueront aux funambules sur les arêtes mixtes.
SPAGHETTI TOUR (Mont Rose)

Une moisson de sommets de plus de 4000m avec Rudy, Batispte et Alex. Nous aurons la chance de profiter d'une météo exceptionnelle tout au long de notre périple.

Au programme: pentes glacées sur le Naso du Lyskamm, arêtes effilées, glaciers géants, pastas au refuge, bières en terrasse...

Le top!
CASTOR 4228m et POLLUX 4092m

L'ascension des 2 frères jumeaux pour débuter cette traversée des sommets du Mont Rose.

Si l'ascension de Pollux est exclusivement rocheuse, à l'inverse celle de Castor nécessite de bien cramponner sur la neige et la glace. Mention spéciale à l'arête sommitale, très aérienne!
WEISSMIES 4023m

Tandis que Laurence profite d'une bonne grasse matinée à l'hôtel, nous voilà partis sur les pentes du Weissmies. Un bon entraînement en vue de l'ascension du Mont Blanc en septembre.

Malgré une neige ramollie par de fortes tempêratures, nous zigzaguont entre de jolies crevasses avant de surmonter rapidement le grand mur raide dans les séracs puis nous voici sur la belle arête terminale. La joie du sommet est là tandis que nous profitons d'une vue panoramique sur tous les sommets du Mont Rose et des Mischabels.

A la descente, Pascale se montrera tout aussi efficace pour éviter les petites coulées provenant des cordées qui nous surplombent... Enore une belle russite, bravo!
FEEJOCH 3826m

Première expérience de la montagne pour Laurence encouragée par Pascale.

Sous des chaleurs caniculaires les premiers pas sont encourageants même si l'hypoxie ne facilite pas notre progression.

La sieste dans les prés de Saas Fee sous les airs des yodlers ne sera pas de trop pour récupérer de ce record d'altitude!
JUIN 2015
LE PETIT FLAMBEAU 3440m

Notre nuit à 3500m d'altitude s'est plutôt bien passée, seul un des choubidous à un léger mal de tête qui sera vite oublié une fois pris un bon bol d'air frais.

Nos dames s'empressent de signer leur exploit en élaborant un cairn face au mont blanc en l'honneur du personnel de l'hôpital de jour du CLB. Et encore un kleenex!

La remontée à l'arête de l'Aiguille du Midi, raide et tant redoutée avec ses croisements de cordée, ne sera quasi qu'une formalité et nous pourrons prendre alors un peu de repos dans les bennes panoramiques d'Helbronner.

La forme étant au rdv, nous rejoindrons alors tout en confiance et d'un bon pas le sommet du petit Flambeau pour clôturer en beauté ce séjour réussi par un bon repas sauce génépi...
VALLEE BLANCHE, traversée

Retour à la montagne pour Valérie et Marie-Christine. Avant d'entreprendre notre course, une certaine anxiété face à l'inconnu nous avait envahis. Heureusement la journée s'annonçait radieuse et les filles sreaient accompagnées de leurs chéris Eric et Jean-Claude!

Ainsi à pas de velours, nous débutons notre traversée, les premières pentes se passent bien et nous arrvions rapidement à la zone de grandes crevasses, moment spectaculaire, l'émotion sera de nombreuses fois à son comble aujourd'hui. Une véritable journée kleenex tant le parcours de nos deux héroïnes est rempli de courage. La moindre beauté qui s'offre à nous est appréciée et savourée.

Les Cosmiques sont rejoint dans l'après midi, ça y est nous l'avons fait, c'est magique! Un grand moment de bonheur partagé...

Bravo Mesdames et Messieurs, cela méritait bien une bonne bouteille sur la terrasse du refuge et nous avons deux anniv de mariage à fêter!!
DOMES DE MIAGE, traversée intégrale des 5 dômes

Weekend de grand beau temps, le refuge des Conscrits est plein à craquer, je propose à Stéphane et Patrick une variante plus sauvage en passant par Durier.

La montée au refuge est très longue avec ses 2400m de dénivelé et nous arrivons à la cabane alors que la soupe est déjà servie. L'accueil de la gardienne n'est pas des plus sympathiques mais qu'importe les boutchs aigris, nous savons que demain la montagne sera à nous!

Et pari réussi avant même que les autres cordées n'arrivent au col des dômes, nous avons déjà gravi les 5 sommets et leurs magnifiques arêtes aériennes. Bravo!

Une longue descente pour rejoindre la vallée nous attend mais heureusement le guide connaît quelques raccourcis...
FORMATION CANYONING: la Barberine

Pour clôturer ce stage et affronter les fortes chaleurs du jour, nours partons profiter de la fraîcheur des eaux claires provenant du barrage d'Emosson.

Cette fois encore Guy va être mis à contribution afin qu'il interiorise parfaitement les techniques de progression et de sécurité.

Rééquipement de relais, rappels arrosés sur dalles glissantes, enkitement de la corde, rappels débrayables, sauts dans les vasques... pas le temps de chômer!

Bravo à lui pour cette semaine intense en aventures et en apprentissages...
AIGUILLE D'ENTREVES, traversée

Ambiance à l'italienne aujourd'hui sur les parkings du nouveau téléphérique Funivi Monte Bianco où nous profitons d'un panorama à 360° avec la soucoupe volante rotative...

Guy profite d'une belle météo et peut admirer certains des sommets qu'il avait alors gravi dans le brouillard.

Cette fois encore il part en tête de cordée sur les fines arêtes de l'Aiguille d'Entrêves qui nous réserve quelques pas d'escalade retords! Et malgré la fatigue accumulée tout au long de la semaine, mon compagnon tient toutes ses promesses!
CLOCHERS - CLOCHETONS

Une traversée mythique, presque un rite initiatique pour l'apprenti alpiniste: la première course des 100 plus belles de Gaston!

Guy n'aura pas ménagé ses biceps pour enchainer l'ascension des 5 pointes de cette course où l'on trouve en condensé l'ensemble des fissures et cheminées typiquement chamoniardes. Marie servira de second pour notre leader en formation.

Les rappels et une tyrolienne innatendue seront la récompense avant de savourer un bon sandwich avec une des plus belles vues sur la chaîne du Mont Blanc...
FORMATION: orientation et école d'escalade

Matinée pluvieuse, on en profite pour former Guy aux techniques d'orientation et à l'utilisation du GPS. Ah les coordonnées easting/northing...

L'après midi, le soleil revenu, sera plus pratique pour acquérir les techniques d'assurage et de secours. Pas de répit: des mousquetons et des cordes à en perdre la tête!
ARETE DES COSMIQUES

Première journée de fomation alpinisme pour Guy qui va devoir être sur le qui vive afin de rattraper son guide/client prêt à la moindre glissade inopinée et qui n'en loupe pas une pour passer à travers les crevasses!

Anneaux, corde tendue, assurage à l'épaule et en mouvement, rappels, becquets, encordement, rimaye... tout un ensemble de connaissances qui progressivement deviennent plus concrètes.

Mais le gaillard est attentif et observateur, des qualités utiles en vue de notre objectif de progression autonome en septembre...
ANNIVERSAIRE SUR LE MONT BLANC

Les 60 ans de Philippe, une belle occasion de partager une grande aventure avec la famille et les amis Pierrick, Geylord le millionnaire et Keanu Reeves roi de la plastique!

Après une première journée pour rejoindre Tête Rousse, avec l'aide du tramway cette fois, les choses sérieuses commencent  par l'ascension de l'Aiguille du Goûter et son célèbre couloir...

Heureusement une équipe de choc est là pour encadrer tout ce petit monde: Stéph mister bonnet rond et sa patience légendaire plebiscitée par Carole, Jojo avec son matos vintage et Fred prêt à se mesurer à ses compagnons de cordée et à supporter Nicolas...

Le vent ayant forci, un seul créneau météo s'offrira à nous, fini la sieste et c'est parti! Tous parviendront sans souci jusqu'à Vallot où nous devront stopper au risque de nous envoler tel HP sur des skis... C'est que ce ne sont pas des fiottes dixit Agnès!!
AIGUILLE DE MESURE, Moby Dick

Aujourd'hui visite dans les aiguilles rouges, ça faisait bien longtemps... Après  une approche étonnament rapide, nous voici au pied de la bête, une large face ponctuée de grands surplombs.

Le topo était des plus prometteur mais nous sommes un peu déçus .En effet en plus des vires herbeuses qui rompent la continuité, le rocher est parfois médiocre et licheneux même si quelques passages valent le détour. Bref c'est pas majeur, on ne peut pas aller tous les jours à Finale!

Heureusement les plaquettes CHuisse apportent un peu de sérénité et l'ambiance est au rendez vous: solitude assurée et un exceptionnel belvédère sur le massif du Mont Blanc!
ANTHON

Une falaise qui sèche rapidement et pas d'approche pour économiser les genoux de Jojo, nous voici donc à Anthon.

Les doigts et les pieds vont souffrir, j'ai toujours un projet bien technique en cours et assez retord! Mais ça avance, je décrypte sections après sections...

Damien et Geoffroy ont moins d'entrain, sans doute assommés par la chaleur, bande de feignasses!
Ascension du Mont Blanc avec David en soutien à l'UNICEF : Vidéo Mountain For Children




Appel aux dons: http://myfundraising.unicef.org.uk/MyPage/David-Bania-Mountain-for-children 
BRULAGE SUR LE MONT BLANC

Greg le trailer de Bastogne va se marier, il faut vite fêter cela avec les amis Nicos et Sergio par un bon brûlage! En route pour le Mont Blanc...

Tout débute avec 2400m de dénivelé pour rejoindre le refuge, longue approche faute au train qui ne fonctionne pas, d'autant qu'il nous faut accélérer le pas sur le final car les abeilles bourdonnent!
Mais nous arrivons tous à l'heure pour la soupe et une nuit confortable dans ce nouveau bâtiment.

Le lendemain c'est à un rythme sportif que nous prenons la tête des cordées pour faire la trace, Vallot est vite rejoint et nous avançons jusqu'à l'arête des bosses. Là les conditions de neige et de visibilité nous incitent à la prudence et au demi tour. Qu'importe aujourd'hui nous avons été les hommes les plus hauts d'Europe!

Mais la montagne n'a pas dit son dernier mot et Schschu échappe de peu à la catastrophe avec une pierre dans le couloir du Goûter. Un tour en hélico et quelques points de soutures plus tard et nous voilà tous à chamonix autour d'une bière et d'un bon burger plein d'images et d'aventures en têtes, déjà prêts à retenter l'an prochain!
Formation à l'autonomie: Arête des Cosmiques

Le grand jour arrive enfin, première course en tête de cordée sous les conseils du guide tout de même...

Et ça commence fort avec la descente de l'arête de l'aiguille où il s'agit d'être concentré et de bien cramponner pieds à plat en carnard! Puis, la pente s'élargit, la corde s'allonge et les regards peuvent s'en aller à la contemplation en traversant le col du Midi.

Sur l'arête des Cosmiques, chacun leur tour, Claire et Vincent anneaux en mains, progressent en mouvement en s'assurant tantôt à l'épaule tantôt à l'aide de coinceurs à travers les fabuleux gendarmes de granite orangés.

La renfougne terminale leur permet alors d'accéder à la terrasse de l'aiguille où ils peuvent alors profiter d'un bon repas, heureux du chemin parcouru. Le tout sous les flashs des japonais!
Ecole d'alpinisme à la Mer de Glace

Premiers pas en montagne et en crampons pour Claire et Vincent sur le glacier de la Mer de Glace.

Une journée pour s'initier à l'ensemble des techniques alpines: techniques de cramponnages et de piolets, relais, assurages, progression encordée, rappels... avant de remonter au Montenvers sous l'orage tout en s'assurant à corde tendue...

Beaucoup d'informations donc à assimiler rapidement car demain mise en application sur une vraie course en haute montagne...
MONT BLANC 4810m, Arête des Bosses

La longue montée au refuge de Tête Rousse depuis Bionnassay n'aura pas épargné mon compagnon!

Néanmoins avec notre acclimatation progressive ponctuée par 3 nuits en haute altitude, le jour J, David sera en pleine forme pour rejoindre le toit de l'Europe sous un ciel radieux. Il s'offrira même le luxe de faire quelques pompes au sommet!!

Mais attention la course n'est pas terminée, il reste la descente et le Mam n'est jamais loin et donnera un peu de fil à retordre à David pour redescendre au Goûter. Mais son objectif en tête, pour les enfants du monde et l'Unicef, le garçon a de la ressource et la magie de la physio opère.

Une fois que nous avons perdu suffisament d'altitude, tout va mieux et nous filons jusque dans la vallée pour profiter d'une belle soirée sur les criques du lac de Passy...
POINTES LACHENAL 3613m, traversée

Préparation à l'altitude et découverte des techniques alpines en vue de l'ascension du Mont Blanc avec David qui ne s'imaginait pas débuter sa carrière directement sur la célèbre et impressionnante arête de l'Aiguille du Midi.

Progressivement David s'habitue à ce nouvel environnement et peaufine sa gestuelle en évoluant dans les pentes mixtes des Pointes Lachenal et de l'arête à Laurence.

Pas mécontent néanmoins de se poser au refuge pour une nuit d'acclimatation, c'est qu'il y a moins d'oxygène ici qu'à Londres!
ALIX, Punk de Vergons

Ah le Verdon, mythique et inoubliable!

Quoi de mieux pour terminer ce trip escalade que de faire découvrir ces gorges à Jean-Baptiste? D'autant que nous avons choisi de gravir la superbe paroi du Duc, 300m d'escalade déversante sur un rocher dément à colos, le tout à l'abri du soleil!
Un style atypique pour le Verdon, ici les biceps sont plus utiles que la gomme des chaussons! Et quel plaisir d'évoluer sur ce qui est certainement une des plus belles voies du monde?

Une bien belle journée agrémentée de la rencontre de Mat et Thilo avec qui nous avons pu nous encourager au fil de la progression...
MAI 2015
GORGES DU BLAVET

Session grimpe provençale dans le massif de l'Estérel sur la roche rouge locale: la ryolite.

Jean-Baptiste et Geoffroy découvrent avec plaisir les gorges qui grâce à ses différentes orientations permmettent une escalade toujours à l'ombre...

Pas facile de choisir un projet tant toutes les voies nous font envies! De mon côté la fraîcheur des grottes me conviennent parfaitement, un vrai homme des cavernes mais version chauve-souris!

Et que dire de la journée de repos sur la plage de Fréjus...
ROMEYER

Site classique du Diois récemment remis à jour avec l'ouverture de nouvelles voies magnifiques.

Après avoir participés avec Marie aux 30 ans du Lycée Sport Nature de Die, nous voilà donc au pied du mur!

Gouttes d'eau, colonettes, dalles, surplombs... tout y est, un régal!!
ORPIERRE

Du vent et du froid mais au moins ici le soleil est bien présent.

Et pari réussi: moins d'un an après ma blessure à l'épaule, me voici de retour dans le 8e degré!

Félicitations aussi à Geogeo qui enchaîne son premier 7b à vue; le régime chips/bières fonctionne bien!
BIONNASSAY

Echauffement dans la caillante mais dès la venue du soleil impossible de grimper tant la falaise devient fournaise!

De la belle escalade mais pour chacun des protagonistes, les projets restent en l'état et devront attendre l'automne et des tempêratures plus acceptables...
BORAGNI

Cette fois c'est la bonne, deux voies mythiques réussies dans la journée. La route pour devenir un vrai Finaleros continue!

Bravo à Marie et Julien qui réussissent là leur premier 6c à vue à Finale!!
FINALE LIGURE

Jamais je n'avais vu tant de monde sur les falaises de Finale, en cause les weekends fériés de Mai.

Les rares voies faciles d'échauffement sont ainsi prises d'assaut mais la difficulté aidant on trouve alors des voies plus tranquilles.

Tandis que Julie et Julien se familiarisent avec le style local, Marie explore un secteur original et oublié et de mon côté je craque à la dernière prise de mon projet, ahhhhhhh... les encouragements de Lou n'auront pas suffit!
TRIANGLE DU TACUL, voie Contamine-Grisolle

Changement d'ambiance aujourd'hui: des conditions climlatiques plus austères avec un vent fort en rafales nous obligeant à bien nous cramponner à nos piolets!

Mais rien n'arrête mes compagnons prêts à poursuivre leur entraînement en vue d'une ascension future de l'Aiguille verte....

Afin d'éviter les séracs du Tacul nous choisissons de redescendre en rappel das la goulotte Chéré, bien nous en a pris car mes crampons se cassent à la sortie du Triangle.

Mais cette journée nous réservait encore une surprise, les cabiniers de la benne ne nous attendront pas, nous forçant à un bivouac inédit dans les toilettes de l'Aiguille du Midi. Une grande classique bien accueili par mes amis qui bénéficieront d'un point de vue exceptionnel pour observer le lever du soleil!
LA TOUR RONDE, couloir Gervasutti

Cela faisait longtemps que Joëlle attendait de rencontrer une madonnes des sommets. Cette fois en compagnie de son ami Dominique, c'est chose faite!

A l'inverse de Dent du Géant ou du Cervin, elle ne sera pas partie en réfection et nous pourrons la saluer sous un soleil radieux. Une journée en montagne comme on l'aime où tout coule de source!

Et pour finir petit momenet d'émotion en empruntant pour la dernière fois l'ancien téléphérique du Funivi Bianco...
FALAISE DU RENARD

Une sympathique découverte en compagnie de Stéphane. Un cadre paisible et une falaise à la fraîche.

Un rocher globalement bon même si le style d'escalade trop simpliste, très accès continuité ne m'emballe qu'à demi... Un bon moyen de faire 7b à vue, ça fait toujours plaisir!
ANTHON

Session détente au soleil pour se changer les idées après quelques jours de déménagement...

Bravo à Marie qui réalise méthodiquement un joli 6c sous les encouragements de Corinne et Stéphane venus nous rejoindre mais plus motivés par le concour de pêche local que par de l'escalade au soleil!
LE SALEVE

J'arrive à débaucher l'ami Jojo pour se frotter à notre bien aimé Salève.

Après un échauffemenbt sur de jolies dalles à friction, nous décidons de nous attaquer à une voie ultrabloc et ultradur... Je crois que mon partenaire n'arrivera pas à décoller les pieds du sol, hallucinant comme c'est dur!!

Qu'importe, bons joueurs nous le prendrons plutôt à la rigolade!
BORAGNI

Tellement belle est l'escalade dans ce secteur, j'adore!!

Geoffroy se sort les doigts et enchaîne sa première voie en 6c à Finale, bien joué poussin!
MONTE CUCCO

On y revient toujours, eh oui c'est beau et bien commode les jours de météo incertaines.

Et cette fois nous avons trouvé des plans de bivouacs au top avec vue sur la mer, viva les chips et les merguezs pour récupérer!!
SEX DU CORBEAU

Pluie battante sur l'hexagone le jour de la fête du travail...

L'envie de grimper est trop forte, nous partons en Valais grimper sur une falaise protégée. L'accès n'est pas évident pour qui n'est jamais venu mais le rocher m'attire tel un aimant!

Ici point de muguet pour Marie mais de belles voies au sec pour permettre à Nico de retrouver les chemins du rocher!

Bon plan, certains ont même fait tomber le tee shirt!
AVRIL 2015
LA VILLETTE

Petit créneau pour une grimpe en famille avec Corinne, Stéph et Axel.

Des voies courtes et "péchues" de tous niveaux, de quoi faire chauffer les biscotos!

Qualité rocher, on a déjà vu mieux mais une fois le soleil venu, l'escalade est plutôt agréable. Et on se surprend à projeter d'y revenir...
Falaise de la Paré

Nouvelle falaise de la vallée, chut confidentielle...!

On comprend pourquoi, une approche raide, une rivière à traverser et un équipement toujours en cours... mieux vaut être averti, les voies sont ici encore fragiles et à purger, attention aux projectiles. Jojo, Fred et Pierre peuvent tester le côté croustillant des prises!

Néanmoins la vue est superbe et le potentiel plutôt important.

De grandes longueurs de parfois 45m nous attendent, plutôt orientées conti, un bon site de reprise.
VALSOREY

Paysages grandioses et solitude pour la montée à la cabane Valsorey en cette saison. Une ascension qui exige patience et endurance... Contents de profiter du refuge alors déserté et d'y faire la sieste!

Le lendemain devant la tempête, je préfère renoncer au passage du plateau du couloir, le risque me paraissant trop important. Nous reviendrons terminer cette belle traversée l'année prochaine.

Et bien nous en a pris car ce même jour, la gardienne se fera emporter dans le montée au plateau...
COL DE LA GRANDE LUI

Ce matin changement de décor, le brouillard et la neige sont de retour. Mieux ne vaut pas traîner pour passer le col.

Et ça commence bien, avec la fixation de Benoît qui ne fonctionne pas. Nous ne sommes pas loin de perdre un de ses skis. Mais après un peu de bricolage, nous voilà repartis.

Sacré ambiance au sommet, les skis sur le dos en brassant dans un univers de blanc...

La descente est agréable jusqu'à ce que la moraine nous oblige à emprunter un étroit couloir impressionant pour Dominique mais celle-ci s'en sort bien et chacun est heureux d'arriver à l'auberge sans s'être abîmé un genou dans une neige très lourde.
COL DU CHARDONNET

Première étape d'une Haute Route Chamonix-Zermatt hors des sentiers battus et concôtée sur mesure pour Dominique, Mano et Benoît.

Après une première descente en neige béton, nous entamons la longue montée vers le col. De là une impressionnate descente en rappel va nous permettre de rallier un des plus beaux endroits du massif: le bivouac de l'envers des Dorées. Un chalet magnifique perché au coeur du massif.

Ici nous sommes tranquilles et pouvons savourer pleinement la Haute Montagne tandis que je vais revêtir mon tablier de cuisinier pour préparer la popotte. Attention haute cuisine!! alors que Benoît sirote du thé tranquillou en écoutant les filles papotter!
AIGUILLES D'ENTREVES, traversée

Pour terminer ce stage, nous choisissons de découvrir le versant italien du massif du Mont Blanc.

Et aujourd'hui il ne faudra pas avoir le vertige car les arêtes sont aérienes et effilées à souhait! Un bon rétablissement en rocher et c'est gagné, voilà le sommet dans une ambiance mystique avec un côté de l'arête pris dans le nuage...

Félicitations à mon compagnon Cyrille pour ces belles journées d'alpinisme!!
FALAISE DE LA VILLETTE

Petite session pour finir la journée les bras rôtis avant de goûter aux plats mijotés par l'ami Denis...

Chacun avance dans son projet respectif mais il nous manquera la rage de Chris Sharma pour concrêtiser!
PETITE AIGUILLE VERTE, couloir Chevalier

Nous poursuivons l'initiation de Cyrille sur le domaine des Grands Montets. En vue le sommet de la Petite Aiguille Verte en empruntant un joli couloir de neige raide.

La rimaye n'est pas des plus aisée et le réchauffement de la neige nous oblige à progresser à corde tendue en posant des protections au cas où une coulée se déclencherait.

Cyrille a les mollets qui chauffent mais tient bon, bravo!
ARETE DES COSMIQUES

Première des premières pour Cyrille en alpinisme. Et quoi de mieux qu'une superbe arête parsemée de grands gendarmes de granite orangés?

Quasi personne, une météo splendide et la chance de pouvoir observer des funambules en highline juste au-dessus de nos têtes...
PIERRE A LAYA

Une grimpe à l'ancienne où Fred devra se surpasser pour grimper entre les points, pas facile pour sa reprise!

De mon côté je continue de découvrir les beautés cachées de cette falaise un peu délaissée et loin des modes actuelles...
Des joyaux d'escalade nous attendent pour qui aime la grimpe technique où la détermination comptera beaucoup et ça tombe bien aujourd'hui j'ai la motiv!!
COL DU TACUL 3337m, couloir du Capucin

Personne n'y croyait et pourtant...

Après une descente de la Vallée Noire rendue scabreuse par les fortes pluies de la veille, la montée au col en neige "carrelage" n'épargnera pas non plus Stéph équipé de ses skis fat.

Néanmoins je persiste à penser qu'il faut essayer et lorsque j'installe les rappels d'accès au couloir, je sens bien l'incrédulité de mon compagnon. Celle-ci sera de courte durée lorsqu'il découvrira avec joie une pente en neige poudreuse et vierge de toute trace...

Le rêve pour clôturer notre saison de pentes raides avec cette descente d'anthologie, chantillesque!!
LA RAVOIRE

Retour dans la vallée d'Aoste avec des conditions de températures plus clémentes cette fois.

Et même si pour la collante faudra repasser l'hiver prochain, ça suffira pour surmonter les pas de dalle diaboliques qui m'attendaient...

Bien content surtout que la pulpe des doigts commence à être bien entamée!
MONTE CUCCO

Site habituel pour les journées incertaines et encore de la très belle escalade athlétique sur un rocher exceptionnel.

Marie d'abord impressionnée par les parois déversantes finira même par se lancer à l'assaut des surplombs!

Et une fois de plus un projet terminé révèle un nouveau défi;  pour la prochaine fois...
RIAN CORNEI

Aujourd'hui nous partons à la découverte d'un nouveau secteur au topo prometteur...

L'approche n'est pas des plus simples, beaucoup se perdent paraît-il en cherchant la falaise mais nous aurons plus de chance.

Arrivés, de suite nous sommes séduits par un rocher parfait et le silence qui règne sur les lieux. Seul le chant des oiseaux accompagne le cliqueti des dégaines.

Je m'acharne à trouver une solution à un réta de gros dévers tandis que Marie, très à l'aise dans le calcaire travaillé, se promène dans le 6b+.
BORAGNI

Escalade majeure pour ce site historique de Finale. Des abords de falaise ombragés et très agréables pour se reposer d'une escalade avant tout technique et cérébrale. Nous croisons l'ami Luigi venu comme nous se détendre entre deux raids à ski...

Un pur bonheur de grimpe. Rien de tel avant d'aller savourer une bonne pizza!
FALAISE D'ARVIER

Lors de notre dernière visite, la caillante avait parlée, cette fois ce sera la canicule, ce qui ne facilitera pas l'adhérence dans les dalouzes. Gare aux coups de soleil...

Pas facile de trouver les bonnes conditions, les projets ne vont pas tomber facilement. Qu'importe, c'est mon anniv et de la grimpe au soleil, c'est déjà un très beau cadeau!
DOMES DE MIAGE 3170m, glacier d'Armancette

L'équipe est au complet pour rejoindre les Dômes. A contrario des autres cordées: nous décidons d'entreprendre la traversée à l'envers en gravissant l'Aiguille de la Bérangère. L'occasion pour Gaspard de s'exercer au terrain mixte.

Arrivés au sommet, nous avons la montagne pour nous seuls. Magnifique!

La descente n'en est que plus grandiose avec une neige excellente, facile à skier et Mano savoure alors cette descente chèrement gagnée. De quoi profiter pleinement d'une des plus belles descentes du massif.
MONT TONDU 3169m

Première rando pour Gaspard sur les pentes du Tondu.

Les conversions sur les pentes sommitales s'avèrent délicates et l'arête finale est impressionnante pour qui découvre les abîmes de l'alpinisme.

Nous descendons au plus raide pour le plus grand plaisir de Claire. Gaspard prend conscience qu'en ces terrains de montagne il s'agit d'être toujours sur le qui vive afin de s'adapter aux changements de neige...

Il ne reste plus qu'à rejoindre les Conscrits pour retrouver Mano et Marie.
VALLEE BLANCHE

Je retrouve avec plaisir Claire, cette fois sous le soleil et en compagnie de Gaspard venu goûter aux joies du ski de randonnée.

La journée est splendide et consacrée au test du matériel pour le raid qui suivra... Gaspard très à l'aise en hors piste slalome entre les crevasses sous le regard protecteur de sa mère.

François est venu nous accompagner. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pratiqué le hors piste et descendre la vallée représente un vrai défi. Malgré la poudreuse et la fatigue, il s'en sort plutôt bien!
LA VILLETTE - BIONNASSAY

Geoffroy trépignait d'impatience de découvrir la falaise de maître Denis. Cependant nous n'avons pas trouvé les voies 3 étoiles indiquées dans le topo, il doit y avoir erreur. En effet ce fut plutôt chips à tous les étages, gare à la tête!

Pendant les phases de repos, nous participerons à l'effort collectif d'équipement en améliorant les mains courantes à la façon ensa, du grand art...

Le lendemain, nous reviendrons donc à du rocher sain mais j'ai eu l'erreur d'accepter d'emprunter un raccourci pour le moins savonneux sur les bons conseils de mon accolyte, du grand n'importe quoi... mais au moins nous aurons bien ri!
RATEAU D'AUSSOIS

Une journée fantastique où la qualité de l'itinéraire associée à une neige poudreuse laissera à chacun le loisir de tracer de belles courbes.

Certes l'ascension de la pente sommitale ne sera pas des plus faciles mais Joëlle et Fabrice se soutiendront pour rejoindre la croix sommitale et profiter d'un panorama magique sur la reine des lieux: la Dent Parrachée et les belles Aiguilles d'Arves...

A la descente, Fabrice ouvrira la marche et fera le spectacle avec son split tandis que les filles Mano, Joëlle et Marie dessineront de belles godilles entre les résineux jusqu'au barrage.
COL DU MOINE

Pas facile en ces temps de météo instable pour opter pour un massif: Wildstrubel, Thabor...? ce sera la Vanoise.

La première journée sous de faibles chutes de neige nous permettra de profiter d'une poudreuse géniale le lendemain. Et que dire des soirées au refuge de la Dent Parrachée animées par un gardien d'exception, un véritable showman!
TETE DES FRA

Direction l'Italie pour trouver du soleil, et vu les couleurs de mes compagnons en fin de journée, je crois que nous l'auront bien trouvé!

Martin souhaite faire découvrir l'activité ski de rando à ses amis Guillaume, Cédric et Baptiste. et nous avons de la chance: pas une trace dans les vallons!
De quoi se faire plaisir dans ces larges pentes mais gare à la neige allourdie en fin de descente au risque de bouffer la neige!
ORPIERRE

Ouf ça va mieux, Jojo commençait à déprimer avec la sévérité des voies de Buoux, ici il retrouve le sourire!

En effet durant ce trip, nous auront goûter à deux spécimens très différents de la planète grimpe.

Et il faut bien l'avouer, ça fait toujours du bien à l'ego de perfer et de dérouler dans les voies! Surtout que là plus besoin de peaux sur les doigts...
BUOUX

Trip grimpe sur le site mythique des années 80, la falaise du Blond, le grand Patrick!

Un rocher d'exception, une escalade exigeante et réfléchie, toujours soutenue et abrasive... Ici on prend conscience de son niveau réel, ça calme mais qu'est ce que c'est beau!

Buoux risquerai bien de devenir ma falaise de prédilection, n'en déplaise au Salève?!
MARS 2015
LA RAVOIRE

Tandis que dans la vallée de l'Arve le parapluie est de rigueur, en route pour le val d'Aoste où nous attendent les falaises ensoleillées!

Et c'est sur un des sites historiques de la vallée que nous profiterons d'une escalade très technique à prédominance dalle. Alors que je sollicite la pulpe de mes doigts sur de petites gnaquettes à serrer, Marie s'exerce à l'escalade à l'américaine dans les fissures.

A refaire...
TOUR RONDE, Glacier de la Brenva

Sortie d'exception avec un Stéph toujours surmotivé. La semaine précédente, la météo nous avait fait renoncer à ce parcours, mais cette fois le timing aura été le bon.

Après un peu d'alpinisme venté pour saluer la madonne sommitale, nous chaussons rapidement nos skis avant que les nuages venus de France nous enveloppent de leur épais brouillard. Nous avons juste le temps de trouver l'entrée du long couloir qui donne accés au versant Brenva.

C'est jour blanc mais mon compagnon est maintenant habitué aux pentes raides et après quelques virages qui font bien monter la température, nous voilà à nouveau sous les nuages. S'en suit une traversée en peaux d'anthologie à travers un labyrinthe de crevasses, la corde n'est ici pas un luxe!

Puis nous voilà repartis pour une descente royale au bord du glacier; tout en neige de printemps, du bon freeride pour clore ce qui est souvent considéré comme une des plus belles randos du massif!!
COL DU PISSOIR, Glacier de Trient

La fine fleur de la course à pied belge s'invite à une découverte du ski de rando. Le cahier des charges est clair, longue rando et du dénivelé!

Nous partirons donc faire la trace sur trois glaciers différents jusqu'à rejoindre la base de l'Aiguille du Tour. Certes la technique des conversions n'est pas encore très au point mais Greg et Nico en ont sous le pied et c'est plus de 2100m de dénivelé qui seront avalés à un bon rythme. Certains s'autorisent même des détours, gsm oblige...

A la descente malgré des cuisses bien fatiguées, nous nous offrirons quelques belles pentes soutenues avant de slalomer dans un étroit canyon.

Pour une initiation, je dis respect, vous avez bien mérité vos bières!
LA PIERRE A LAYA

Isabelle m'emmène redécouvrir ce site mythique de la vallée. Dans mon souvenir l'escalade y était très exigeante et parfois bien expo, à l'ancienne donc...

Et tel est le cas, en revanche si certaines lignes sont à éviter, nous sommes très agréablement surpris de la beauté de certaines voies. En plus c'est Isa qui posent les paires!
ANTHON

Le soleil est parti et ça caille mais le rocher est bien sec.

Mon partenaire, un peu cassé souhaiterait éviter les dévers pour soulager son épaule, les dalles d'Anthon seront parfaites.

Une escalade au rocher typiquement haut savoyard, technique et patinée mais qui réserve de très belles surprises à ceux prêts à se creuser les méninges...
Falaise de Bionnassay

La falaise au soleil, il n'y a que ça de bon!! Surtout quand l'approche devient minimaliste et que les lieux sont déserts...

Le rocher est superbe, les cotations généreuses et l'escalade agréable. Parfait pour une reprise. Très vite on se trouve un joli projet. Le kalymnos de haute savoie!!
FREERIDE: glacier d'Argentières

Les sacs sont bien chargés ce matin au départ de la benne, bien décidés à partir en goulotte.

Pourtant arrivés au sommet, nous ne pouvons que constater l'arrivée du foehn sur la chaîne frontière. Très vite nous comprenons qu'il nous faut changer nos plans au risque de se faire mitrailler par les pierres...

Ce sera une bonne session ski avec des lumières féériques sur le glacier où Geoffroy aura le loisir de tester de nouvelles lattes.
VALLEE BLANCHE

Quelle belle journée, soleil et vent nul, Michel est récompensé d'avoir retardé son retour en Champagne.

L'arête de l'aiguille tant redoutée par Dominique ne sera presque qu'une formalité grâce aux crampons et au Z taillé dans la face nord.

La descente dans une montagne immaculée est magnifique mais cette neige fraîche n'est pas toujours commode pour qui n'est pas habitué à skier dans la poudreuse.
Les pauses entre les crevasses sont alors bien appréciées pour retrouver son souffle et l'arrivée au Requin pour le déjeuner, après une traversée impressionnante qui laissera des souvenirs à Yveline, n'est que du bonheur!

La suite de la vallée, hormis quelques bosses où Régis s'en donne à coeur joie, est heureusement plus douce, la Mer de Glace porte bien son nom! Et nous voilà au pied du grand escalier du Montenvers, encore un effort et c'est gagné.

Une longue journée où chacun aura su se dépasser toujours en gardant le sourire, un grand bravo!!
LE SALEVE

Le printemps est arrivé, sortons les chaussons!!

Et quoi de mieux que la plus belle falaise du monde en compagnie de bons vieux gitans pour une reprise?

Je répète ma voie de référence et repère un nouveau projet, pas mal pour une première sortie. Isa redécouvre avec bonheur et élégance cette falaise. Tandis que Guillaume force comme un forain dans la vieille france, Bernard va bien rire...
GLACIER DE TOULE

Une descente glaciaire merveilleuse à cette saison.

Personne, une neige de printemps et des pentes taillées pour le ski et envoyer de grandes courbes au pied de la très belle Aiguille de la Brenva...

Trop bon et une bonne façon de fêter le dernier jour de l'hiver!
Ski alpinisme: TOUR RONDE, Couloir Gervasutti 3792m

Seul côté Helbronner ce matin, grand soleil, pas de vent, un, régal!!

En route pour la Tour Ronde et son célèbre couloir: "le Gerva". Au pied, je troque mes skis contre piolets crampons et me voilà parti, la neige est dure, c'est béton avec de mauvaises traces d'anciens dérapages, au moins je progresse rapidement et me voilà déjà à la brèche.

Panorama fantastique!! Je m'offre l'aller retour au sommet pour saluer la vierge et prendre le soleil...

Je chausse un peu sous la brèche,trop de cailloux en haut et après un peu de dérapage, j'ose à envoyer les virages, la neige est infecte: descente technique et engagée... Arrivé à la rimaye un dernier petit saut pour la franchir et c'est gagné. Qualité ski, on repassera mais bon entraînement et adrénaline assurée!
Ski de rando: Glacier des Périades

De la bonne poudreuse, si si il y en a encore!! Attention ça va godiller!

Par contre gare aux cordées qui s'aventurent trop tard dans le couloir en direction de la Brèche Puiseux. Nous y avons vu un skieur se faire emporter par une coulée, heureusement sans conséquence.

Nous terminerons en ski jusqu'à Chamonix, à l'inverse de la majorité des skieurs de la vallée, moyennant quelques déchaussages et du slalom entre les pierres, ça passe encore bien mais plus pour longtemps avec ces chaleurs...
VALLEE BLANCHE par la combe de la Vierge

Une belle façon de (re)découvrir la classique Vallée Blanche loin des foules, en passant cette fois rive droite du glacier du Géant.

Les pentes y sont plus raides et moins larges, de quoi permettre à Marie de travailler sa technique des virages tout en évitant les crevasses!
Ski de rando :  DOLOMITES

Pour boucler notre trip en mode "ratatouille", encore une fois changement de style.

De grandes pentes, de raides parois, deux sommets pour un total de 6000m de déniv et tout de même un petit couloir, on y prendrait goût, n'est ce pas Méla?

Et tout fini à l'hôtel de Dracula pour une séance détente et un bon apéro en compagnie de Claire qui aura réussi à partir pour Venise!
PUNTA PENIA 3343m et FORCELLA MARMOLADA 2896m

Tandis que claire se repose, nous partons our gravir le plus haut sommet des Dolos: la Punta Penia.

Et tout commence par une montée insolite en panier pour rejoindre le glacier de la Marmolada. Encore personne, quelle chance! La neige ets restée bien froide, bon présage pour la descente.

La vue au sommet est très panoramique et il y a même un singe sur la croix... Le couloir d'accés est raide mais cette fois Mélanie est bien en confiance, ça passe tout seul, bravo!

Et elle en redemande, du coup nous remontons à la Forcella Marmolada où nous attend un petit couloir que nous rejoindrons en rappel. La suite est féérique, tout en neige de printemps, au pied de l'immense face sud.

Le retour se fera en stop avec une Méla très efficace à cet exercice!
TOFANA DI ROZES 3225m

En route pour les Tofanes près de Cortina d'Ampezzo, les filles ne m'ont pas laissé gagner au Barbu alors je leur réserve une randonnée longue et technique mais surtout de toute beauté...

Les pentes sont longues et soutenues, vive les couteaux mais attention aux conversions aux bords des précipices... L'arête sommitale se fera skis sur le sac et encordés jusqu'à rejoindre la croix, signe d'une pause bien méritée à l'abri de la corniche.

Il faudra un peu de temps à mes compagnes pour oser déclencher leur premier virage tant la pente est impressionnante mais une fois que le premier est passé, elles prennent confiance et se disent que finalement c'est moins fatiguant que de déraper!

Mais alors que les difficultés sont terminées, que les couloirs raides sont descendus, Méla et Claire sont enthousiastes, il y a de quoi mais gare au retour sur les pistes! Claire manque un virage et se blesse au genou, la poisse. Elle en est quitte pour un tour de dameuse et une initiation aux batonnes...
TRAVERSEE DU PASSO DEL CRISTALLO 2808m

Classique des classiques des Dolomites: le Monte Cristallo et pourtant nous serons encore seuls!

Une approche "ski sanglier" en versant sud nous permet de prendre pied sur de raides pentes impressionnantes où les crampons s'avéront obligatoires. C'est parti pour tracer un escalier de 500m jusqu'au col du Cristallo...

Arrivés à la brêche nous avons la surprise de trouver un magnifque vallon bien enneigé. Mais attention pour en sortir, il n'existe qu'un seul passage très étroit à ne pas manquer! Dérapages, déchaussage, virages serrés et nous voici skiant dans le Val Fonda le long d'une jolie rivière bordée de cascades de glace...
Et surprise en bas de la pente, notre hôtel est là, trop cool, vite au sauna avavnt d'aller déguster les panetones de Cortina...
TOUR DES TRE CIME DI LAVAREDO

Bern, Zurich, St Anton, Adlerpass, Innsbruck, Brennerpass... toujours de grands tunnels qui rappellent Bobigny à Claire! et enfin la neige et les Dolos! Après un tel voyage hamam, sauna, piscine sont bienvenus!

Pour cette première rando nous randons visite à un monument du massif: les Tre Cime di Lavaredo, un immeuble de 500m, le premier big wall escaladé dans le monde!!

La lente approche permet de bien s'imprégner de l'ambiance et d'observer les parois sous toutes leurs coutures. Mélanie et Claire se prennent pour Cléopatre devant sa pyramide...

Puis nous nous laissons glisser sous la face sud avant de descendre un raid couloir où il s'agit d'éviter les pierres pour ne pas abimer nos skis. Ca manque de sous couche mais ça passe!
POINTE D'AREU, couloir ouest

Aujourd'hui journée internationale de la femme, pour fêter ça, une sortie entre mecs qui commence avec un gros 4x4 à l'américaine!

Eh oui Stéphane a décidé de renouveler ses sensations en ski et de se mettre à la pente raide. Arrivé au pied du couloir, la pression monte quand il prend conscience de l'étroitesse du couloir que l'on va remonter et devoir descendre!! Allé on récupére des forces avec quelques morceaux de lard!

Les premiers virages sont importants et permettent de prendre confiance en ses appuis lors des virages sautés. La suite est plus délicate à négocier: quelques verrous à peine plus large que les skis... Le virage à droite est parfois plus difficile à exécuter mais mon compagnon est très concentré.

Une fois le couloir terminé, c'est la délivrance pour Stéphane, le sentiment de s'être dépassé et il ne s'attend pas à être félicité par tout un groupe de skieurs qui l'ont observé du sommet voisin... Bravo pour cette belle première!
 
POINTE DES ARBENNES 2478m

Un beau sommet panoramique et un joli couloir en neige douce pour se faire plaisir!

Le tout en repérant la profonde entaille dans la roche où je dois tester les nerfs de Stéphane le lendemain...
HAUTE CORDE

Changement d'ambiance ce matin, le foehn souffle. Heureusement nous avons bien profité la veille en remontant une seconde fois après le goûter, requinqués par un bon vin chaud!

La soirée est des plus agréables, elle est vraiment top cette cabane!!

Les techniques d'orientation ne seront encore une fois pas superflus pour trouver le meilleur cheminement jusqu'à la crête sommitale. Pour la croix, nous nous abstiendrons, la dernière pente semblant bien dangereuse. Une éclaircie nous permet tout de même d'apercevoir la vallée du rhône pour la photo de groupe...

Les virages sont plus difficiles aujourd'hui avec une neige allourdie par la pluie mais chacun rejoint gaiement les pistes de fond au pied du Miroir de l'Argentine et peut tester la qualité de son fart!
FEVRIER 2015
RANDOS EN DIABLERETS

Une montée en cabane féérique sous les flocons de neige et accompagnée par les lutins de la benjamine... Joëlle est à la trace et Gilles prend la carte!

L'arrivée à la cabane est tout de même bienvenue, nous allons pouvoir déguster un bon chocolat chaud grâce aux bûches coupées par notre Dom!

Vient alors l'heure de prendre un cours de cartographie avec cette boussole récalcitrante qui veut toujours emmener Cyrille au nord-est! Puis nous enchaînerons avec un entraînement à la recherche de victimes d'avalanches.

Le pelletage ce sera pour le lendemain quand le guide va perdre son ski sous la neige avant qu'Elise ne le retrouve 1km plus bas! Une neige poudreuse délicieuse au demeurant que Cécile s'empressera de parcourir de ses plus belles godilles!
TETE TSERNOU 2709m

Ski de rando en Diablerets ou la montagne enchantée?

Une approche relativement douce sous le regard bienveillant du beau miroir de l'Argentine, avant de s'engager dans les vastes vallons d'Azeinde.

Puis d'un coup la pente se redresse jusqu'à devoir chausser les crampons et faire quelqes pas de mixte pour se rétablir sur une pente suspendue donnant accés à l'arête sommitale où je me mettrais une grosse bavante avec de la neige parfois jusqu'à la taille.

Moment magique au sommet, j'aperçois le Cervin puis skis au pied, me voilà parti pleine pente jusqu'au lac enchanté de Derborence, royal! Une furtive apparition loup ou renard...?

C'est alors que tout se complique la neige colle aux skis, ils pèsent une tonne, la trace devient exténuante! Et c'est bienheureux que j'atteins enfin le Pas de Cheville. Grande et belle journée dans une solitude absolue; le paradis de Rousseau?!
COL DE LA MASSE 2923m

La dernière soirée s'éternise un peu avec les parties de Yams et de Barbu comme si nous ne voulions plus quitter ce bel endroit ou serait ce juste parcequ'il va faire froid dans les dortoirs?!

Et c'est dans une montagne immaculée que nous refaisons la trace pour cette dernière ascension. les couleurs sont superbes et le soleil perce progressivement les nuages laissant présager une descente d'anthologie...

A l'arrivée au col, les félicitations sont de rigueurs, le stade de découverte de la rando est bien dépassé, bravo à tous!!

Claire et Marc trépignent d'impatience de s'élancer dans la poudreuse tandis que Vidiane et Marc se surprennent à descendre aisément dans un bon style. Ainsi les godilles s'enchaînent magnifiquement et se poursuivent même à travers les arbres, ambiance Alpes du sud...
CROIX D'AUSSOIS 2916m

Après une nuit seuls au monde perdus dans les fonds d'Aussois, changement d'almbiance ce matin: il neige!

C'est donc bien couverts pour se protéger du vent et du froid que nous partons à la recherche de la croix d'Aussois.

Une matinée un peu mystique et étrange pour qui ne serait pas habitué à évoluer dans le brouillard, mais courageusement chacun s'en sort très bien et nous pouvons même faire de beaux virages avant de retrouver notre cabane.

Les garçons s'emploient à scier du bois et les filles profitent d'un bon thé chaud et de la chaleur réconfortante du poële.

L'occasion rêvée pour une formation avalanche en situation afin d'acquérir les bons réflexes et de savoir utiliser son Arpa!
COL DE LABBY 3328m

Une fois n'est pas coutume mais pour ce raid tout commence par un bistrot, il faut dire que la route depuis Paris fatigue un peu et que la montée au refuge sera facilitée par les remontées mécaniques...

Et c'est lourdement chargés que nous partons en direction de Notre Dame des Anges tout en faisant redécouvrir à Vidiane et Marc les techniques propres au ski de rando, eh oui le matériel a un peu évolué depuis 30 ans: lowtech, peaux de phoques, conversions...

Pour notre première ascension, objectif le glacier de Labby, qui nous réservera un beau passage raide avant le col, histoire de bien mériter son sandwich en admirant la belle face nord de la Dent Parrachée.

Puis tels les Daltons, Claire et Marc nous montrerons la voie à suivre en pleines godilles! Et comme c'était trop bon ,nous remonterons encore une fois avant la nuit tracer de belles pentes raides...
GROSSVENEDIGER 3660m

2e sommet emblématique des Hohe Tauern: " le Grand Vénitien".

Plus sauvage que son voisin, sans doute en raison de la longue montée au refuge où nous jouerons au Samivel en dessinant une belle trace sous le glacier.

Et cette fois encore nous ferons sensation en nous écartant des tracés habituels de descente pour prendre en plein centre du glacier à travers séracs et crevasses.

Marie adore skier encordée! Un itinéraire fantastique, de toute beauté et quelle neige!!
GROSSGLOCKNER 3798m

"Le Grand Sonneur", sommet le plus important des alpes Orientales et point culminant de l'Autriche.

Des conditions de rêves pour cette ascension hivernale, on se serait cru au printemps mais sans la foule. Cela permettra à Marie de lézarder sur les terrasses ensoleillées du refuge, non gardé à cette saison,et nous fera être les premiers à fouler le sommet après une arête très esthétique et impressionnante à l'approche de la croix.

J'ai d'ailleurs eu la bonne idée de monter les skis pour faire quelques virages sur la pente sommitale, ce qui me vaudra de passer pour une star du freeride auprès des tyroliens, ça m'a bien fait rire!
RATEAU D'AUSSOIS 3131m

En route pour la Vanoise où solitude et pure neige nous attendent sur un sommet des plus panoramique qui soit. Une vue imprenable sur les Ecrins et les Aiguilles d'Arves!

Mais c'est dans la descente que cette rando prend toute sa dimension et donne le sourire à Marie, excellentissime!!
HORS PISTE GRANDS MONTETS

Malgré un ciel bien dégagé, pas possible de rejoindre la Vallée Blanche aujourd'hui, le vent ne faiblira pas...

Qu'importe, direction les Grands Montets avec mon équipe de jurassiens. Je n'épargne pas Julie et Boris en les emmenant dans des itinéraires improbables à travers les rochers de la combe secrête ou les couloirs forestiers de Lognan... Tandis qu'ils reprennent leur souffle en admirant les belles cascades du glacier d'Argentière, la douce Marie survole la neige en godillant!

Puis nous trouvons une petite cabane de berger à l'écart de la station, lieu idéal pour la pause pique-nique sous la surveillance de la tête de bouquetin! Ah les joies du Comté de Bernard et Francine!

Mais le meilleur reste à venir quand nous repartons pour la forêt du Lavancher où nous perdons Julie puis Boris! Heureusement tout s'arrange et c'est avec une journée bien garnie de fou-rires que mes trois amis s'en retournent en Jura...
VALLEE BLANCHE

C'est avec le gratin mondial des mathématiciens que nous partons découvrir les beautés de la vallée blanche. Autant dire que question rayon de courbe, % de pente et probabilité de chute de séracs n'auront plus de secret pour eux une fois rejoint la cabane des mottets!

Encore faut-il d'abord compter le nombre de marches des épuisants escaliers de Torino et parvenir à dessiner de jolis virages jusqu'à la salle à manger.

Encore une fois je n'utilise pas mon pourcentage de perte de stagiaires en crevasses et c'est en slalomant entre les cailloux que nous arrivons en bas de la Mer de Glace.

Là nous voilà reparti pour 20min d'effort pour rejoindre la buvette où nous pouvons prendre conscience du trajet parcouru et admirer les coulées de neige au pied des Drus...
SKI DE RANDO AU TOUNO

Pour cette dernière journée, nous retrouvons Anna et Urban et sortont les spatules! Direction lSaint Luc où nous sommes surpris de la faible fréquentation. Tant mieux ça nous fera plus de neige à tracer!!

Tandis que Vincent se familiarise avec ses nouveaux skis et se félicite d'avoir été assidu aux séances de sports cette année, Urban très en forme par devant suivi d'Anna déjà bien entrainée par les jours précédents.

Même si finalement elle est peu abondante, la neige est excellente et une belle trace se dessine progressivement. La pente sommitale se redresse mais à quelques conversions du col, une plaque à vent semble s'être formée, nous préférons nous en tenir là.

La descente n'est alors que bonheur même si il nous faut faire quelques bricolages sur les skis d'Urban. La pause à l'Hôtel du Weisshorn est alors bien appréciée et nous retrouvons le reste de la famile prête à dévaler les pistes en luge...
LA GOULOTTE CACHEE DU VAL D'ANNIVIERS

La veille pendant l'approche, nous avions remarqué une étrange gorge partiellement englacée, n'y aurait-il pas une goulotte de l'autre côté de la rivière? C'est ce que nous nous sommes proposés d'aller vérifier avec Vincent.

Après un parcours très jolie le long de la rivière, nos prévisions s'avèrent exactes: juste ce qu'il faut de glace fossile pour pouvoir remonter jusqu'à la belle petite chandelle donnant accès à la cascade sommitale. L'ambiance est géniale et l'austérité améne Vincent à chanter la chanson de Melle K!

Et malgré la fatigue engendrée par l'enchaînement des journées de grimpe, mon compagnon ne veut plus s'arrêter, mais attention à l'hypo!
CASCADE DU PONT

Changement de rive au-dessus des pistes de fond de Zinal où nous attend encore une belle cascade.

Cette fois urban n'y va pas par quatre chemins, il nous taille un véritable escalier tandis que Vincent doit se cacher pour éviter les glaçons volants! La descente s'effectuera sur de beaux relais préalablement renforcés, ouf pas d'abalakov pour aujourd'hui!

Et c'est avec une nouvelle vission de la région qu'Urban redescends au pas cadencé dans la vallée...
CASCADE DU PAS DU CHASSEUR

Après quelques années passées à Berlin, c'est avec joie que je retrouve Anna et Vincent dans le pittoresque village d'Ayer où nous attend leur ami Urban.

Et pour cette première journée, Vincent souhaite faire découvrir la cascade de glace à son ami. Après un bon brassage dans des pentes enneigées, nous voilà au pied des difficultés. Rapidement Urban prend le coup même si les relais sur pitons ça n'est pas vraiment son truc!

Sur le haut de la cascade les choses se compliquent, la glace est raide mais qu'est ce que le décor est féérique et impressionnant, un vrai palais des glaces!!
JANVIER 2015
CASCADE D'ENTRELOR

Aujourd'hui, avec Pascale, nous partons à la découverte du splendide val de Rhême, une vallée alpine reculée et silencieuse qui a su se préserver des aménagements mécaniques.

L'approche de la cascade est rapide et bien agréable mais le froid est vif et Pascale se demande si Monsieur Raynaud ne va pas lui mettre des batons dans les roues?
Pourtant à force de volonté, elle apprend à gérer le froid et mieux connaître son corps et progressivement les longueurs s'enchaînent et la chaleur revient. Nous finissons même par dépasser les cordées qui avaient débuter bien avant nous!

La descente en rappel réserve aussi ses surprises quand il faut descendre sur les lunules de glace, impressionnant mais ça tient, ouf!

Allé pour fêter cette belle première, nous nous offrons un café gingseng et un bon ciacollata!!
FRENESIE

Et nous voici de retour sur la rive droite du glacier d'Argentières. Après une agréable descente à ski à travers les crevasses du glacier, nous laissons Julien et Geoffroy  s'élancer dans le Grand Bleu.
Comme à l'habitude, il faut négocier pour obtenir la tête de la cordée dans le passage clé, c'est moi qui part, merci Fred!

La cascade est magnifique, technique et exige un grand nettoyage, attention aux épées qui s'effondrent!!

Quelques acrobaties plus tard, nous voici en haut de ce superbe grade 6. Nous finissons par de la corde tendue, la neige fraîche ayant caché le relais à Fred. Une journée au top...
MUR CENTRAL DES CHARCOTINS

Il neige encore ce matin, une forte bise en altitude, un téléphérique qui n'ouvre pas... vite un plan B.

Direction le glacier de Trient où nous attend une superbe cascade très fournie en méduses géantes! Il va falloir être technique et délicat. En effet la première longueur est bien travaillée et ça coule là dessous, d'autant que la glace n'est plus bien collée au rocher.

Une escalade très ludique donc, j'adore! Même dans la longueur de sortie Fred devra rester vigilant.

Les rappels ne seront pas en reste, et nous devrons rééquiper toute la ligne, mais vite pas le temps de chômer, nous devons récupérer les petits à l'école...
CASCADE D'ANTARES

Encore une belle journée en cascade en compagnie de Cécile et Svenja.

Après une approche qui aurait bien plu à notre amie Laetitia, deux longueurs pour se mettre en jambe et trouver les bons automatismes; les choses se corsent alors et la cascade se redresse. En plus le guide disparaît dans une grotte improbable...

Heureusement la glace bien travaillée permet de bons crochetages pour économiser nos efforts. Une fois le sommet atteint, la vue imprenable sur le Grand Paradis crée de nouvelles envies... Trois rappels plus tard, le pique nique tant attendu est à portée de mains. Bravo les filles!
VALLEE BLANCHE

Première vallée de la saison et premières traces dans la poudreuse pour l'anniversaire de Xavier.

Après une soirée bien arrosée, nos 30 skieurs allaient ils tenir la distance? Eh bien oui, c'est chose faite! Des paysages grandioses, de l'engagement physique, de belles traces et de la bonne humeur!

Veronique et ses chevalliers servants, Guy, Vincent, Pierre et Frédéric ont réussi à regagner sans encombre le train du Montenvers malgré le vent, les crevasses et un coquin brouillard venu mettre un peu d'ambiance sur le final...

Bravo à tous et merci à Xavier!
ARGENTIERE, RIVE DROITE: Jumelle

Incroyable de trouver de si belle cascade si proche de la maison, et pourtant je n'avais jamais eu l'occasion de m'y aventurer.

Et pour une première excursion, enchantés nous avons été. L'approche en ski sur le glacier est aisée et permet de contempler les jolies faces nord du bassin d'Argentières.

Quand à nos jumelles, elles ne se domptent pas si facilement et offrent une escalade variée et technique avec un passage dans une sorte de grotte de toutte beauté!

Bravo à Frédéric qui s'est élancé dans la belle longueur raide avec brio!
MISTIRIA

Cette cascade se mérite, c'est quasiment la plus éloignée des vallons de Cogne. Brassage en règle donc..

Mais quel plaisir de sentir l'isolement et de se voir survoler par un superbe gypaète curieux de trouver encore là ces humains un peu fadas!

Une très belle cascade qui nous aura demandé pas mal de nettoyage...
DI FRONTE AL TRADIMENTO

Un bon moment que je la guettais cette magnifique ligne de glace. Cette fois c'est fait, un véritable bonheur.

La longueur clé s'est jouée à pierre-feuille-ciseaux, Fred me laisse la main, cool!

La longueur est impressionnante , il va falloir passer sous des épées et se rétablir au-dessus... De savants crochetages et une bonne dose de sang froid plus tard et c'est gagné!

Royal!!!
BEL OISEAU

Du grand et beau ski pour cette rando matinale où j'ai pu profiter de la solitude et des premières lueurs du jour, magnifique!

Pour skier les couloirs raides, attendons encore un peu que la sous-couche recouvre mieux les cailloux mais ça devient vraiment intéressant (ça c'est pour Stéphane!).

De la godille a n'en plus finir...
CASCADE DE LA MINE

Très jolie cascade près du village de Zinal dans un superbe environnement. Après une première longueur d'échauffement, nous découvrons l'origine de la dénomination au relais...

La deuxième partie, plus raide, est bien sympathique et clôture tranquillement cette session de découverte en Valais. A refaire!
CASCADE DE LA LE

En route pour le val d'Anniviers et les environs du célèbre Weisshorn. Le décor est grandiose et les approches facilitées par les pistes de fond et les chemins de raquettes (au grand bonheur de Jojo peut enclin a la randonnée!).

Une superbe cascade attire de suite notre regard avec une première section bien redressée. Fair play je laisse Jojo s''y aventurer, il faut bien qu'il s'entraîne notre aspi!

Les bras sont vite entamés mais tandis que je me caille à l'assurage, doucement il parvient au relais, bravo!
ERFAULET

Le manque de neige est parfois un atout surtout pour les cascades très exposées aux risques d'avalanches. Nous en profitons donc pour grimper cette belle cascade enserrée dans une gorge étroite.

Après une première longueur en glace fine, encore un peu on ne pouvait pas passer, nous trouvons les restes d'un bouquetin qui a tenté de rider la cascade; sans succès!

Puis vient le passage clé où Geoffroy me laisse généreusement la tête de cordée! Une superbe longueur raide et technique. La suite est plus cool avec beaucoup de crochetages de méduses...

Et alors que nous finissons les rappels, notre quiétude est troublée par des cris hystériques, mais oui ce sont bien Fleur et Elodie qui après avoir fait une autre cascade nous attendent dans le vallon pour aller prendre un bon ciaccolata!
SKI DE RANDO EN SUISSE

Les montagnes sont blanches ce matin, l'hiver commencerait-il enfin?

De plus le soleil est au rdv, les skis sont donc de sortie!

Et c'est en Suisse que nous trouvons des pentes isolées et encore vierges. Les cailloux ne sont tout de même pas loin mais en faisant attention, ça passe plutôt bien avec de belles courbes pour Marie entre les arbres!

Nous aurons même fait une belle rencontre, un champion de la raquette prédisposé aux objets trouvés, merci Frédéric!
CASCADE DES GRANDES MURAILLES

La journée commençait mal ce matin avec la panne de réveil de Frédéric. Pourtant cela n'hypothéquera pas notre sortie et nous profiterons d'une superbe journée!

Après un bon brassage de neige, raquettes aux pieds, nous arrivons au pied d'une superbe coulée rayant une barre rocheuse à proximité du seigneur des lieux, le célèbre Cervin...


Les premières longueurs sans être raides, seront néanmoins délicates avec une glace mince, avant de terminer sur un magnifique ressaut raide et continu.

Une belle croix pour notre première ascension ensemble!
SKI DE RANDO BEAUFORTIN

Tout le monde a la crève ces temps et trop de vent en haute montagne. L'occasion de faire la première rando de l'année et de faire découvrir une belle vallée à Fred.

Le privilège de faire la trace à la montée et à la descente.

Et malgré les faibles quantité de neige actuelles, nous avons réussi à faire du bon ski!
CASCADE D'ANTARES

Des records de douceurs côté tempêrature ce jour pourtant nous trouverons bien une belle cascade à gravir face au Grand Paradis.

Guy va pouvoir découvrir les joies de la glace!

Après deux longueurs d'échauffement, les choses sérieuses commencent et un sérieux grade 4 donne du fil à retordre à mon compagnon. C'est sur que pour de l'initiation ça envoi!

Mais rien ne l'arrête et progressivement le geste s'affine, même quand son guide, aphone, ne parvient plus à lui donner ses instructions...

C'est du solide ce bonhomme!
FALAISE FOR EVER !

Un petit tour sur la falaise à Denis, toujours sous le soleil svp!

Cette fois c'est avec Isabelle puis Fred que nous tenterons de surmonter les dévers avant un joli décollage of course...
VALLEE DE L'ARVE

Mini session mais maxi plaisir de grimper torse nu en plein soleil en hiver.

Rien de tel pour désencombrer les bronches de Fredo!
EKNATON

Une approche interm...inable et pénible dans un vallon encombré d'une neige sans cohésion. Mais c'est à ce prix que nous trouverons une superbe cascade propice à préparer Jojo à ses examens de guide.

La glace est excellente et l'escalade agréable malgré les attentes aux pieds des longueurs causées par nos prédécesseurs pas vraiment au point...

Le ciaccolata sera bien mérité!
ESCALADE EN VAL D'AOSTE

Première sortie en falaise de l'année et sous des tempêratures printanières svp, clém est aux anges!

Après un petit café à l'italienne, une approche hors du temps nous mène à une paroi plein sud et au rocher dément, le top!

Certes les voies ne sont pas faciles pour des lendemains de fêtes mais Denis a mis ses bas roses fluos et on se donne à fond. Même Ben part dans les dévers et se prend à penduler au-dessus du vide, il adore ça!
 
Blog ANNÉE 2018
Blog ANNÉE 2017
Blog ANNÉE 2016
Blog ANNÉE 2014
Blog ANNÉE 2013

Blog ANNÉE 2012

Blog ANNÉE 2011

Blog ANNÉE 2010

Dernière mise à jour : 06/01/2015

  Free counter and web stats